France Télévisions mis en demeure pour sa « virulence » contre Sandrine Rousseau

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le CSA a mis en demeure France Télévisions après l’échange musclé entre la chroniqueuse Christine Angot et l’élue écologiste Sandrine Rousseau lors de l’émission On n’est pas couché (ONPC). Invitée en octobre à l’occasion de la sortie de son livre, Parler, sur l’affaire Baupin et les difficultés de dénoncer les violences faites aux femmes, Sandrine Rousseau avait été violemment prise à partie par Christine Angot.