La SNCF mise en examen après l'accident de TGV en Alsace

Par
Deux jours après sa filiale Systra, la SNCF a été à son tour mise en examen pour homicides et blessures involontaires dans l'enquête sur l'accident d'une rame d'essai du TGV Est qui a fait 11 morts et 21 blessés le 14 novembre 2015 en Alsace, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Deux jours après sa filiale Systra, la SNCF a été à son tour mise en examen pour homicides et blessures involontaires dans l'enquête sur l'accident d'une rame d'essai du TGV Est qui a fait 11 morts et 21 blessés le 14 novembre 2015 en Alsace, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.