À Rouen, une entreprise chimique, Lubrizol, est à l'origine de forts dégagements de gaz, qui ont atteint la région parisienne dans la nuit. « Le gaz, bien qu'ayant une odeur incommodante, n’a pas de caractère toxique, a indiqué la préfecture de Seine-Maritime dans un communiqué. Les mesures réalisées ont révélé un seuil de concentration du gaz très faible. Cependant le seuil olfactif est très bas, ce qui explique la gêne ressentie par un grand nombre de personnes. »