Ni renoncements, ni menaces de démission, dit Hulot

Par
Nicolas Hulot s'est défendu lundi de faire du chantage à la démission et d'avoir vécu des "renoncements" depuis son arrivée au gouvernement, même si, a-t-il précisé, parfois "ça frotte un peu", notamment avec son alter ego à l'Agriculture.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Nicolas Hulot s'est défendu lundi de faire du chantage à la démission et d'avoir vécu des "renoncements" depuis son arrivée au gouvernement, même si, a-t-il précisé, parfois "ça frotte un peu", notamment avec son alter ego à l'Agriculture.