Paris annonce la mort d'un des principaux chefs djihadistes au Mali

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'armée française a tué jeudi au Mali l'un des chefs djihadistes les plus recherchés au Sahel, l'Algérien Yahia Abou Hamman, qui était le numéro deux du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), une coalition de groupes armés liés à Al Qaïda, a annoncé vendredi Florence Parly.