“Monsieur Christian Estrosi” crée sa société de conseil

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Réception entre collègues parlementaires dans un salon du Palais-Bourbon, dernière prise de parole dans l’hémicycle, remise officielle de sa lettre de démission à Claude Bartolone, réunion publique dans sa circonscription… Fin mars, Christian Estrosi a mis en scène son départ de l’Assemblée nationale à grand renfort de communication sur les réseaux sociaux. Mais c’est bien plus discrètement qu’a été créée, à son nom, une société de « conseil pour les affaires et autres conseils de gestion », à peine trois jours plus tard.