Les petits-enfants Dépakine: une nouvelle génération de victimes du médicament?

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après les enfants Dépakine, les petits-enfants ? Peuvent-ils hériter des soucis de santé provoqués par ce médicament prescrit aux personnes épileptiques ou bipolaires ? L’association d’aide aux parents d’enfants souffrant du syndrome de l’anticonvulsivant (Apesac) a fait le compte, pour la première fois. Les chiffres, inédits, sont inquiétants : elle a recensé 99 enfants de filles et fils Dépakine potentielles nouvelles victimes du médicament.