Face à une épidémie sociale, un déconfinement décidé d’en haut

L’épidémie circule encore et elle frappe les villes et les quartiers les plus populaires et les plus denses. Le déconfinement exige l’inventivité de l’ensemble de la société. Depuis le début de la crise, le chef de l’État et le gouvernement ont fait le choix de décider seuls.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le président de la République a pris tout le monde de court, le 13 avril, arrêtant seul, d’autorité, la date du 11 mai pour entamer le déconfinement. Puis il a renvoyé les détails à un plan qui serait dévoilé « d’ici 15 jours ». Seulement, en deux heures de conférence de presse, dimanche 19 avril, le premier ministre Édouard Philippe et le ministre de la santé Olivier Véran n’ont rien révélé, renvoyant une fois encore les détails à un plan divulgué « d’ici 15 jours ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal