Isabelle Balkany devra s'acquitter d'une caution d'un million d'euros si elle veut rester en liberté, au terme du contrôle judiciaire qui a suivi sa mise en examen pour « blanchiment de fraude fiscale », jeudi soir, selon des informations obtenues par Mediapart. L'épouse du maire (UMP) de Levallois venait d'être été mise en examen pour des « questions fiscales et patrimoniales », avait annoncé son avocat, Grégoire Lafarge, à l'AFP, tenant à préciser que sa cliente rentrait « chez elle ».