Casinos à Paris : le PS met sa morale en jeu

Par

Alors que les jeux d'argent et de hasard endettent chaque année de plus en plus de Français, le gouvernement et la mairie de Paris pourraient bientôt lever l'interdiction des casinos dans la capitale. Plusieurs élus s'inquiètent de voir la majorité PS céder aux sirènes de Las Vegas dans le seul but de gonfler ses caisses.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La scène a été jouée des dizaines de fois, mais elle produit toujours autant d’effets. Nous sommes le 17 décembre 1986, à l’Assemblée nationale. Les députés examinent une proposition de loi visant à autoriser l’exploitation des machines à sous dans les casinos. Le socialiste Jean-Pierre Michel prend la parole. « Derrière ces machines à sous, il y a tout un réseau de trafiquants, de receleurs, qui sont liés au grand banditisme et à la criminalité », argue-t-il pour marquer son opposition à un texte qu’il juge « tout à fait immoral par rapport à la situation de nos concitoyens »