Faible mobilisation des fonctionnaires contre Macron

Par
La troisième journée d'action de fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron a faiblement mobilisé mardi, malgré un appel unitaire des syndicats représentatifs qui protestent notamment contre le gel du point d'indice et la suppression annoncée de 120.000 postes d'ici à 2022.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La troisième journée d'action de fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron a faiblement mobilisé mardi, malgré un appel unitaire des syndicats représentatifs qui protestent notamment contre le gel du point d'indice et la suppression annoncée de 120.000 postes d'ici à 2022.