Au plus fort des turbulences de l'affaire Bettencourt, c'est une autre affaire qui rebondit et qui va embarrasser aussi au plus haut point l'Elysée: une enquête pour «prise illégale d'intérêt» va être ouverte par le juge d'instruction Roger Le Loire, au sujet de la nomination de François Pérolà la tête de Banque populaire-Caisse d'épargne (BPCE). Nicolas Sarkozy avait pris la décision de porter son ancien collaborateur pour les questions économiques à la tête des deux banques, dans des conditions controversées. Si elle devait se conclure par une ordonnance de renvoi devant un tribunal correctionnel, l'enquête judiciaire serait donc un camouflet pour le chef de l'Etat.