Ninon Lagarde (Tous élus) : « La jeunesse ne se sent pas faire partie de la société »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Pourtant ça répondrait à la question posé dans le titre...

heu .. quelle question ? il n'y a pas de question dans le titre. il y a des 10 aines de milliers de jeunes qui se rassemblent pour danser et chanter la police les chasse à coups de trique  et aucun journal n'en parle et ça se dit presse libre ? mon cul oui.

Calme-toi. Mediapart n'est pas toujours dans l'instantané et prend souvent le temps de réfléchir et enquêter sur un sujet avant de le diffuser.

À pourquoi la jeunesse ne se sent pas faire parti de la société. Ce n’était pas une question mais ça n’empêche qu’il y a un début d’explication quand on voit le traitement qu’il lui ai réservé lorsqu’elle veut profiter de la vie ou revendiquer ses opinions, il n’y a pas plus excluant que des tirs de grenades, lbd et coup de matraques.

" ... toujours pas un seul article sur ce qui s'est passé hier soir à la fête de la musique... ça fait que 24h après tout. "

Un train peut en cacher un autre, la moitié de l'article de F. Bonnet (22 juin 21) : " Macron, Président Soleil d'un monde parallèle" est largement consacrée à "...ce qui s'est passé hier soir à la fête de la musique...".

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Je pense qu'on peut clairement dire que notre société hait les jeunes, vu ce qu'ils subissent... je ne vois pas trop comment ils pourraient penser en faire partie du coup. Qui voudrait avoir 20 ans aujourd'hui ?

Pas mécontent pour ma part de me rapprocher de la quarantaine...

  • Nouveau
  • 22/06/2021 19:35
  • Par

Il faut renverser la proposition. La jeunesse fait partie de la société. Elle est la société. Ceux sont les politiciens qui n'en font pas partie. Les jeunes considèrent - avec raison - ces élections comme une farce. Mais se faisant, ils enregistrent aussi ce que pensent tous les autres autour d'elle. 

"la société n'a pas voulu de nous ? Qu'elle se rassure : on ne veut pas d'elle !"

Coluche.

Les modalités d'incription sur les listes font que les personnes jeunes restent inscrites au domicile des parents alors qu'ils les ont quittés. Ce phénomène est ancien et bien documenté. Cette "abstention" favorisant le vote des "vieux" "aisés" le régime n'est pas pressé de traiter le problème.

j'écoute pas et regarde pas ces médias de poubelle. Pas de télé et écoute pas la radio non plus.

Oui, c'est vrai quoi, les jeunes !! Pourquoi vous ne vous intéressez pas aux régionales ? Franchement on ne vous comprend pas, c'est pourtant passionnant les régionales, n'est-ce-pas ?

Il y a des tas de programmes sympas, des promesses d'un avenir radieux, sûrement de grands changements en vue, bref les régionales c'est le top du top !!!

Hier j'étais sur un marché pour parlé des régionale en aura . Beaucoup de personnes son incapable de dire que fait la région et son rôle.

Beaucoup de gens confonde pas mal  de choses

Même des jeunes de 18 ans et moins -16 ans , il devrait avoir des cours sur le sujets pas ex : que fait une mairie , un département, et la région.

je me suis investi dans le débat depuis des mois, avec beaucoup de visio bien sûr , nous avons travaillé sur le programme eelv , nous avons discuté avec divers personnes et associations sur bien des sujets '' formation, saisonniers'' etc

  • Nouveau
  • 23/06/2021 00:31
  • Par

Emission encore une fois boycottée. Combien de fois Mediapart aura invité LREM !!! Çà va être quoi, le deal, que vous allez nous proposer pour 2022 ? Quant à la gamine en face, impossible de trouver son pedigree. Mais on sait qu'elle rallie à sa "cause" des "chefs d'entreprise". Çà en dit long quant au "changement" qu'elle offre à la jeunesse de plus en plus précarisée ! Beau choix d'avenir !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Bonjour,

Je commence à  fatiguer. J'ai 79 ans et je ne suis plus jeune. Comment peut-on expliquer que pour ce faire .... il faut le doigt. Les partis politiques absolument tous ,de Jupiter à  Marine c'est la trique, je pèse mes mots que nous avons.

Ha! Nanar Harnot et le fric. Ses Musées et sa Samaritaine.

Tout était prévu mes chères Jounalistes. Un syndiqué qui ne votera plus jamais. Pour la vaseline prière de me demander le mode d'emploi.

Merci beaucoup.

Alain  Chadefaux

  • Nouveau
  • 23/06/2021 11:00
  • Par

Pénible très pénible la porte parole de LREM bien en accord avec la mentalité de ce parti , sûre d'elle opportuniste à souhait et la langue de bois pour défendre MACRON

Pénible cette Prisca THEVENOT ces opportunistes pénibles majorité dans ce monde de la politique et MACRON qui va à la samaritaine alors que tant de jeunes sont dans de vraies galères et ont sérieusement morflé avec le COVID et autres

Cette France va mal très mal !

Que veut dire "Faire partie de la société" ? Quels seraient les critères pour en faire partie, ou non ?

Ça ne vaut guère mieux qu'un micro-trottoir cette émission. "Remettre des liens"... Le problème n'est pas là, le problème est de voir du monde sur le terrain. Enfin tout ce que j'ai entendu paraît très démago... Il faut rentrer en "LUTTE", les gens ont besoin de preuve, pas de discours ou  de "stratégies électorales. Il ne faut pas penser "urnes", mais il faut penser et agir "combat social". Il faut prendre des risques, il faut se battre, il faut se coucher sur la route devant une voiture prête à vous rouler dessus, c'est une image, mais il faut ça pour convaincre les gens. C'est comme ça que je vis mon engagement, il ne faut pas seulement "former", il faut aussi se mettre en danger. C'est le seul moyen de toucher les gens. Si on veut déclencher un intérêt pour la politique, il faut des preuves par les faits, pas des discours. En tout cas, cette émission n'aide pas. Montrer des gens qui prennent des risques, qui prouvent par les faits que leurs engagements ne sont pas que des mots, montrer que l'on est prêt à se mettre en danger, c'est ça qu'attendent les gens pour y croire ! La lutte !

...

D'autre part, pas d'accord avec ce qui se dit dans cette émission par les invités. Je ne pense pas qu'il y ait véritablement une dépolitisation, mais un désintérêt des institutions politiques en place. Et vouloir à tout prix "redonner l'envi d'aller voter" ou de "s'intéresser à la politique" sans une critique radicale des institutions politiques (car radicalité signifie "aller à la racine", pas seulement "écouter les gens"), et sans un engagement total, sur le terrain en prenant des risques, c'est comme si l'on avait défendu les droits civiques aux USA dans les années 60 pour les noirs en restant chez soi bien à l'abri pendant que les autres se faisaient tirer dessus dans la rue. Aujourd'hui les gens souffrent. Si on ne souffre pas soi-même, on n'est pas crédible. C'est plus compliqué que de simples discours. Je le redis, il faut des preuves !

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous