L’impasse du tout-sécuritaire, vue par les acteurs de l’antiterrorisme

Par et

Policiers et magistrats, anciens des services et chercheurs : nombreux sont les experts de la lutte antiterroriste à mettre en cause le tout-sécuritaire. Alors que le Parlement vient d'adopter une prolongation de l'état d'urgence de six mois, ils expliquent pourquoi les dispositifs uniquement répressifs sont voués à l'échec. Et appellent le gouvernement à valoriser les contre-discours émanant de la société civile.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et donc le Parlement a définitivement adopté, jeudi 21 juillet, le projet de loi prolongeant l’état d’urgence pour six mois. À l’unanimité ou presque. 87 voix pour, 5 contre pour la seule Assemblée nationale.