A Calais, les bénévoles en colère face aux pressions policières

Par

Les associations d'aide aux migrants dénoncent les distributions d'eau et de nourriture interrompues, les gazages, les PV et les violences dont ils font de plus en plus l'objet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont là pour aider des hommes, des femmes et des enfants à survivre. Mais à Calais (Pas-de-Calais), les bénévoles qui distribuent de l’eau, de la nourriture et des vêtements aux migrants se sentent entravés par la police. Face aux intimidations, aux interruptions de distribution et aux contraventions distribuées à tour de bras, les associations voient leur tâche devenir de plus en plus difficile.