Pour Sarkozy, les auteurs du "complot" libyen devront rendre des comptes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a de nouveau plaidé lundi la thèse du "complot" dans l'affaire du possible financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007, un scandale "crapuleux" pour lequel les responsables auront selon lui à "rendre des comptes".