Une révolution: un seul «chef» pour la police et la gendarmerie

Par
Après huit siècles dans le giron des armées, la gendarmerie va être rattachée au ministère de l'intérieur, selon le projet de loi adopté par le conseil des ministres du 21 août. Un seul « chef », le ministre de l'intérieur, pour les gendarmes et les policiers de France et de Navarre... Mais les motifs de fâcherie ne sont pas loin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.