Europe-Ecologie ou la tentative incertaine du parti-réseau

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Remue-méninges organisationnel pour des écologistes en quête d'avenir. A l'occasion des journées d'été des «Verts et du rassemblement», la question des contours de l'«objet politique non identifié» Europe-Ecologie fait débat. Vendredi, dans une petite salle surchauffée à l'université de Nîmes, un atelier de libre-paroles a permis à Pascal Durand et Patrick Farbiaz, chevilles ouvrières et programmatiques dans l'ombre des «Cohn-Bendit, Bové, Joly and co», d'écouter les interrogations de la base. Dans une ambiance «écolo-anonymes», une soixantaine de militants, auxquels quelques élus comme Michel Bourgain ou Yves Contassot sont venus se mêler, ont raconté et analysé à tour de rôle leur campagne européenne et exprimé leurs attentes comme leurs craintes pour la suite des opérations.