Après Rue89 et Mediapart: la police sur les traces du «hacker» Ulcan

Par

Notre site a subi une attaque jeudi en fin de journée, qui a été revendiquée par le hacker franco-israélien Grégory Chelli, alias Ulcan. Mediapart a porté plainte ce vendredi. Police et justice enquêtent déjà sur des faits graves commis début août contre Rue89 et ses journalistes. Au total, plus d'une demi-douzaine de procédures visent Ulcan et son groupe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mediapart a subi une attaque informatique de type DDoS (« Distributed denial of service ») pendant plusieurs heures, jeudi en fin de journée, qui a eu pour effet de bloquer ou de ralentir l’accès à notre site, sans intrusion dans nos systèmes. Cette atteinte à la liberté d’information a été revendiquée en direct sur le site ViolVocal, ainsi que par des appels téléphoniques (à Mediapart, BFMTV et iTélé), par quelques hackers regroupés autour de Grégory Chelli, alias Ulcan, 31 ans, qui se présente comme un militant sioniste et agirait depuis Israël. Mediapart a porté plainte ce vendredi à Paris.