Le maire de Toulouse décerne ses bons et mauvais points de laïcité

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La laïcité à géométrie variable fait son grand retour. Mercredi 15 août, deux élus de la majorité municipale (LR) toulousaine, Jean-Michel Lattes et Jean-Baptiste de Scorraille, ont assisté à Lourdes aux cérémonies catholiques célébrant l'assomption de Marie. Une traditionnelle « prière pour la France » à laquelle se trouvent de nombreux élus, venus de tous les coins du pays. Certains parmi eux portent leur écharpe tricolore (comme le note La Croix, dans ce récit des cérémonies), dont ces deux élus toulousains importants (l'un est premier adjoint, délégué à la culture et à la langue occitane, l'autre chargé de la démocratie locale et de la citoyenneté).