L’affaire Adama Traoré devient un scandale judiciaire

Par

Deux mois après le décès d’Adama Traoré suite à une interpellation par les gendarmes, le procureur de Pontoise est fortement mis en cause pour sa gestion du dossier. Yves Jannier n’a eu de cesse de communiquer des éléments faux ou tronqués. Le magistrat est muté, mais en raison de problèmes de management.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Il est allé un peu vite en besogne dans sa communication », reconnaît Marc Robert, procureur général de la cour d'appel de Versailles et supérieur hiérarchique d’Yves Jannier, procureur de la République de Pontoise en charge de l’affaire Adama Traoré. Yves Jannier est sous le feu des critiques pour sa gestion des suites de la mort de cet homme de 24 ans à la gendarmerie de Persan, dans le Val-d’Oise, le 19 juillet. Et il devrait changer de poste, comme l’a écrit Le Monde le 15 septembre, pour endosser la fonction d'avocat général près la cour d'appel de Paris. D'ici quelques semaines, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) aura à entériner cette demande.