Primaire écolo : ce que le premier tour dit des Verts

Par

Révélant un défaut de leadership au sein de ce camp et des fractures idéologiques et stratégiques non résolues, les résultats du premier tour de la primaire auraient plutôt tendance à compliquer l’équation des écologistes pour 2022.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plus de 106 000 votants (sept fois le nombre de participants à la précédente primaire de 2016), des débats pacifiés et de haut niveau entre participants, une exposition médiatique inédite et plutôt favorable… Au soir du premier tour de la primaire écologiste, Julien Bayou, le patron d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), le principal parti organisateur, avait quelque raison de se réjouir de ce scrutin marqué par la « bienveillance, [la] loyauté et [le] respect ».