A l'Assemblée, «et toi, on t’a fait une Baupin?»

Par

Un collectif de collaboratrices de l’Assemblée nationale a lancé un site internet pour dénoncer le sexisme qu’elles subissent au quotidien. Une initiative inédite prise dans la foulée de l’affaire Baupin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La boîte mail se remplit vite. Très vite. Depuis son lancement au début de la semaine, le collectif Chair collaboratrice, qui regroupe des assistantes parlementaires, a recueilli près d’une centaine de nouveaux témoignages. De violences sexuelles parfois, mais surtout du sexisme ordinaire qui règne à l’Assemblée nationale.