Le PS se fracture en deux

Par

Confusion maximale, au sortir du second tour de l'élection socialiste au poste de premier secrétaire. Selon nos informations à 5h30 du matin, après une soirée marquée par les revirements de tendance et les déclarations intempestives des deux camps, Martine Aubry arriverait en tête de 42 voix, avec 50,02% des voix. Mais Ségolène Royal n'accepte pas sa défaite, qu'elle juge entachée d'irrégularités. Elle propose à son adversaire un nouveau vote jeudi prochain. Une proposition qui n'a pas de raison d'être pour la maire de Lille.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le pire est toujours sûr, au parti socialiste. Et ce qui devait être le dernier round démocratique du processus de succession à François Hollande débouche sur une nouvelle incertitude. Selon la «totalisation» de la direction du PS, Martine Aubry arriverait en tête de 42 voix, avec 50,02% des voix. Mais Ségolène Royal n'accepte pas sa défaite, qu'elle juge entachée d'irrégularités. Elle propose à son adversaire un nouveau vote jeudi prochain. Une proposition qui n'a «pas de raison d'être» pour la maire de Lille.