Droit de vote des étrangers: une occasion historique au Sénat

Par
Avec trente ans de retard, la gauche, maintenant majoritaire au Sénat, a l'occasion de faire adopter une promesse de François Mitterrand. La proposition de loi accordant aux étrangers non-communautaires le droit de vote aux élections municipales doit être examinée le 8 décembre. Nicolas Sarkozy la jugée «hasardeuse».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avec trente ans de retard, la gauche, depuis qu'elle est devenue majoritaire au Sénat, a l'occasion historique de faire adopter une promesse de campagne de François Mitterrand. Sauf changement de dernière minute, la proposition de loi accordant aux étrangers non-communautaires le droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales doit être examinée en séance publique le 8 décembre 2011, après son passage en commission des lois le 29 novembre.