Montebourg dénonce le «risque de rétrécissement» de la primaire du PS

Le candidat à la primaire du PS a écrit au président de la Haute autorité éthique du PS pour exposer ses « inquiétudes » sur l’organisation du scrutin prévu en janvier. Il pointe notamment le manque de mobilisation du parti et la diminution du nombre des bureaux de vote. Une réunion est prévue mercredi. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Après les 4 millions de votants du premier tour de la primaire de la droite et du centre, celle du PS et de ses satellites, prévue en janvier, est-elle menacée ? C’est la crainte exprimée par le candidat Arnaud Montebourg dans une lettre envoyée lundi à la Haute autorité éthique, garante de l'organisation du scrutin. Son concurrent Benoît Hamon partage certains « motifs de préoccupation ». Une réunion du comité d'organisation est prévue ce mercredi 23 novembre à Solférino.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal