La ministre de l'Écologie et de l'Énergie a apporté un démenti aux propos de Laurent Fabius sur l’existence d’un accord permettant des recherches françaises sur le territoire algérien dans le domaine de l'exploitation des gaz de schiste. « Si la France, comme c'est sa position officielle, interdit la fracturation hydraulique pour exploiter le gaz de schiste, ce n'est pas pour l'encourager ailleurs », explique un conseiller de Delphine Batho.