Non-cumul des mandats dans le temps: l’enjeu oublié de la loi

Par et
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Comme vous je ne vois pas le rapport entre les Grandes Ecoles et les députés ou les maires, par contre oui peut-être supprimer l'ENA qui est une de ces grandes écoles où n'ont accès que les classes des riches, et que les classes moyennes ou pauvres n'on pas le moyen de se payer. Et là, il y a bien une sélection qui n'est pas très juste, c'est toujours le favoritisme, les plus pauvres n'ont même pas la possibilité de suivre des études supérieures, et doivent se contenter de classes élémentaires, qui, pourtant, auraient les possibilités intellectuelles d'y accéder, et qui feraient aussi bien, ou pas plus mal, des maires ou des députés, que ceux que nous avons à la tête des Etats, et ce, depuis quelques années déjà.

Mais il est bien certain que les élites qui viennent de ces grandes écoles, participent avec talent, et bien souvent, à de nombreuses avancées sociales. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Mais cette Europe Libérale n'est dirigée que par des assoiffés d'argent, et avide de pouvoir, pour ne favoriser que les impérialistes, et le capitalisme. Pour ce qui concerne ce non cumul des mandats, ils en disent beaucoup, mais n'ont font pas tant, comme pour un tas de mesures annoncées, qui ne voient jamais le jour. Des lois en veux-tu en voilà, et sans cesse remises à plus tard, ou rejetées par ses opposants...  

Supression de l'école tout court !!!!! le plus fort ,le plus riche , le plus beau ,sera , président ,député, sénateur ,  maire , et patron d'une grosse entreprise , Berlusconi en fait !!!!

Bonjour la démocratie .

 

le plus fort ,le plus riche , le plus beau ,sera , président ,député, sénateur ,  maire , et patron d'une grosse entreprise , Berlusconi en fait !!!!

Voyons les faits tels qu'ils sont. Aujourd'hui la ploutocratie française met ses enfants à l'école alsacienne (ou équivalent) puis dans des collèges en Suisse puis dans des universités américaines ou ils peuvent acheter le diplôme qui va bien et le carnet d'adresses qui va encore mieux.

il faut casser la démo-crassie  au marteau !!! la pulvriser,  et inventer AUTRE CHOSE DE MIEUX, qui correspond mieux à l'ère de l'information instantannée et du numérique...  En finir avec les vieux chnocs qui nous dévorent en nous souflant la  fumée dans les yeux.

La bananeraie    continue... et le poulailler parlementaire et Sénatoriale reste INTOUCHABLE: une caste au dessus de tout et de tous, quui se gave de notre sueur, grace à la "Démo-crassie" que ... les Greques (les plus  grands enculeurs de mouches de l'histoire!!!!), ont mis en place et qui les a conduit à l'humiliation et à la ruine....

Oh là là....  encore une fois, ils s'est trompé de vocabulaire: il a voulu dire les"grandes écoles comme sectes politiques", l' E.N.A essentiellement, mais peut-être Sciences Po, de Paris et la N'grangetta qui la dirige depuis  toujours...

Il n'a pas voulu dire polyctechnique, ou ponts et chaussées !!!  Vous êtes bornés ou quoi !!!??

 

BRAVO  Gérard-Lefevre !!!!

Vous êtes en plein dans le mille !!!!  ils sont à côté de la plaque !!!

D'accord avec vous.

Commentaire abscon.

Si on "supprimait" la 5ème République plutôt?

Comment? Je sais, je n'ai pas trop de solutions. Mais bon, nous savons bien que JAMAIS aucun d'eux ne se tirera une balle dans le pied en faisant passer des lois "politicoliberticides".

C'est free-style pour eux. Une micro-société dans un Etat où ils sont leurs propres patrons avec pour faire bonne figure un CConstitutionnel qui feint de leur taper de temps en temps sur les doigts, mais pas trop fort hein, faut pas les brusquer non plus.

Alors de temps en temps, il y a changement de couleur politique. Un coup c'est rose, et ça devient de nouveau bleu pour redevenir rose. C'est la règle de leur jeu. 

Et nous? Beh nous, je crois que l'on arrive au bout de tout ça. Il me tarde de voir les résultats des municipales. Pour la première fois de ma vie, ce jour-là, je ne voterai pas. Ce qu'il y a de fou, c'est que c'est un parti qui se dit de gauche qui a enfoncé le clou au point de m'écoeurer de la politique.

Je regrette de vous dire que vous êtes totalement dans l'erreur : nous souffrons plutôt d'un manque de niveau et de formation des élus à tous les niveaux du paysage administratif français : souvent, la carrière politique offre une notoriété, des revenus, et un accès aux informations, à bien des gens qui, professionnellement, ne pouvaient prétendre qu'à bien moins. En outre, j'ai aussi rencontré des élus (nationaux) qui mentaient sur leur diplôme (une grande école, justement). Et aussi des diplômés de haut niveau, maires de leur petite commune par intérêt pour leur petit coin. L'un d'eux a même réussi à ce que suffisamment d'entreprises viennent sur la commune pour qu'il n'y ait plus d'impôts fonciers pour les habitants... Les propos trop catégoriques risquent de sombrer dans la caricature...

Présentez-vous! Rigolant

de la réflexion contre beaucoup de "passion"   , cela fait du bien!

               Mon commentaire se voulait humoristique, faute de quoi il est difficile à comprendre effectivement.

              Supprimer tout ce qu'on veut, n'empêchera jamais les associations de "malfaiteurs", hélas!

Encore faudrait-il que toutes les familles en aient les moyens, celles des pauvres ouvriers ne peuvent se payer ces grandes écoles, encore des écoles réservées aux plus riches, comme toujours c'est la sélection, la division des classes. Les écoles d'ingénieurs, comme celles qui donnent accès à des filières comme celles des vétérinaires ou médecins libéraux, ou autres filières moins politiques, ne sont pas à la portée de toutes les bourses. Pas à celles des ouvriers qui n'ont que leurs yeux pour pleurer, et se désespérer.

Mais il est vrai que ces écoles qui donnent accès à d'autres filières que l'ENA ou ces écoles qui ne forment que des politiques, sont certainement plus aptes à former des sujets qui ont d'autres ambitions que celle de dominer les autres.

Au lieu de vous abstenir, vous pourriez voter pour un candidat venant de la société civile afin de lutter contre la politicaillerie professionnelle : éliminer tout candidat qui a déjà effectué un mandat à chaque élection (peu importe la couleur ce qui compte c'est la limitation des mandats dans le temps) afin de renouveler en propfondeur la classe politique.

Ce sera certainement un peu long mais beaucoup plus efficace que de vous abstenir (ceux qui ont intérêt à défendre cette politicaillerie ne s'abstiendront pas eux !). Alors réfléchissez bien à ce que vous allez faire lors des prochaines élection, car l'attitude de la multitude des écoeurés de la politique (dont je suis depuis longtemps) pourrait changer la face du monde (non j'exagère un peuAvare).

Incroyable tout de même tous ces abstentionnistes qui pensent changer les choses en boudant les élections. Pourtant l'exemple des USA devrait vous instruire (pays où les conservateurs et démocrates alternent avec des taux d'abstention record, ce qui ne dérange aucunement la classe politique!). Car seul le vote exprimé compte pour cette bande de parvenus. Il y a pourtant pléthore de petits partis en France (EELV FDG DLR MPEP UPR NPA...), alors pourquoi ne pas les essayer ? Ca aura l'avantage au moins de renouveler le personnel politique !

 

 

nous sommes loin  du sujet mais c'est une réflexion nécessaire. Le non cumul des mandats figurent dans la programme du P.S. depuis trente ans! Enfin et non sans mal! La durée pose le problème du statut que personne n'a jamais voulu aborder. Le statut pose le problème de la confusion entre haut fonctionnaire sorti essentiellement de l'ENA et la politique qui est une affaire de conviction.De toute façon cette première étape va ouvrir l'embauche de nouveaux cadres politiques , nous verrons ensuite pour corriger cette première avancée

alain le taxi       

Moi qui aime tant lire, je n'arrive pas à lire deux bouquins en même temps.

Si nos élus cumulent tant que cela, c'est que leurs fonctions ne doivent pas être aussi compliquées qu'ils le prétendent.

De plus, c'est bien rémunéré, cela ouvre des portes en cas de pépin électoral. Cela ouvre aussi des portes pour madame ou les enfants.

Pas comme le mec qui s'échine, sous ma fenêtre, avec un marteau-piqueur tandis que deux autres répandent du bitume. Jusqu' à 65/67 ans, vu leur âge.

OUI .......OUI ......OUI  .......Exactement  .......et les Dame  PIPI  parceque  dans cette pagaille  ........dans  ce brassage  des idées   sommme  toutes intéressantes   ......!  Je le dis  sans   hypocrisie  ....ni    avec Aaaaaarogance  ...mais Les dames  PIPI  est ce qu on en parle  je vous pose  la question  ........Parlons  nous des dames PIPI   ?????

Et  bien  non  ....travailleurs  travailleuses .......animaux de compagnies  ......et   animaux  tout court   .....je  vous engage   à  parler  ENFIN des dames  pipi .....!  

OUI ....oui  ....parlons des dames  pipi  .....

JE vous écoute  ! 

.....Bon on arretes  de rigoler  !   Vous pensez encore  que les  clones des grandes écoles  sont passibles d idées  novatrice permettant le redressement du Pays  ?  

Vous êtes  MIGNON !!!!  ......   reprenez  dans un premier temps  l histoire  .......Les pays et les grandes décision  sont  mise en place par  des escrocs  intellectuels   .....manipulant  à  tout va    les  "pseudo elites "  clonées  ......trop  febriles  cherchant à  faire leur trou pour  ne pas prendre les risques  de faire dans la révolte l avancée sociale  ou la lutte contre  le pillage !!!!!!!

Par contre vous pouvez  vous garguariser   .....Glauser ......Glapir  .......bref  Japper  !  En vous disant  que    nous pouvons  inverser le court des  choses grace  aux  écoles  ....universités  .....sectes ....!  

BULL SHIT  !  

Tant  que les populations  prendront  du plaisir à  se faire plumer le croupillon   !!!!!  en cadence  en musique   ou  en   dormant  ...rien  ne bougera  !!!    NOUS errons  dans  un univers  formaté   pour  un minorité      manipulant une  majorité   !  

Les  escrocs  intellectuels  sans foi  ni loi  ont seuls   droit de citer  ........!  La solidarité du  sordide !  Pour les    RESIDUS   ...il reste pour  exister  .......et en silence  La RELIGION .......La  POLITIQUE SECTAIRE ......Le sonsumerisme  téléguidé la T V  ........etc....et  biensur  Patrick SEBASTIEN  et    ses émissions    de BUG  mental permanent  !  Qui ont  du succes  cela  vous demontre  que les  résidus  aiment  ça  ! et  prefere patauger  dans leur inculture  politique economique et finqncière  se réduisant à  avoir par le fait  des votes d humeur  !  de REACTION   ou  de tradition  incapapble de se projeter  dans   l élargissement de la pensée  !!!! 

 

ou une femme de paille

D'accord avec votre remarque.

La loi ne s'appliquera qu'en 2017....comme par hasard!

Mais l'esprit de la loi voudrait que les sénateurs et députés qui seront élus  conseillers municipaux ne se présentent pas en tête de liste en visant à se faire élire maires ou même adjoints.

Hélas, ce ne sera pas le cas, ce qui en dit long sur les mentalités des barons.

S'ils durent 20 ou 30 ans au poste, c'est qu'ils sont réélus. C'est, par définition, la démocratie. Mais il est vrai que pour certains il y a une bonne démocratie. 

La démocratie c'est d'avoir la majorité ... De Gaulle

Si les projets reposent sur une véritable transparence et la collecte démocratique des avis, le bon sens l'emporte et il n'y a aucune raison que le départ de l'élu crée un problème, l'efficacité de ce dernier comme celle de tous ceux qui exerce un quelconque pouvoir se mesure à l'aune de la pérennisation des projets. Le reste, c'est du spectacle pour préserver des intérêts, une clientèle ou des offices électoraux en cascade. Ne prenez pas les électeurs pour plus bêtes qu'ils ne sont. 

L'éléction est synonime de gouvernement représentatif, pas de démocratie!

permettez moi de ne pas répondre à votre commentaire...sur le mien. ce serait bien trop long et vos arguments, pour recevalbles qu'ils soeint, sont du domaine de l'utopie (dans laquelle j'aime me réfugier aussi). Je témoignais juste de ma petite expérience de...citoyen..et au moins j'aurai essayé...

 

des mots, des mots!!

il y aura toujours des "tricheurs" 

Le problème - très grave - est la sensation que le peuple a de leur impunité.

Les peines - s'agissant de gens investis de la confiance du peuple et ayant souvent piqué dans la caisse - devraient, au contraire, être lourdes... (et non pas 2 mois avec sursis)

LA limite des cumuls des mandats dans le temps permettrait de réduire le risque de corruption dans une certaine mesure, le maire sortant ayant le temps de préparer son successeur.

Y ajouter une rotation plus rapide des élus avec un mandat un  peu plus court (mais pas trop non plus) réduirait encore les risques de corruption.

Un jury citoyen tiré au sort chargé de la surveillance de ses élus locaux serait une troisième solution...et une révolution.

Avant tout, notez que vous faites confusion entre république et démocratie. L'élection n'est pas le propre de la démocratie : d'un côté certaines formes de démocraties ne nécessitent pas d'élire des représentants, et de l'autre il existe des formes de gouvernement qui ne sont absolument pas démocratiques ont recours à des élections. C'est en revanche une caractéristique des républiques.

Bien des systèmes démocratiques ont des gardes-fous pour éviter le genre d'abus dont parle l'article qui ont tendance à gripper la politique, bloquer l'arrivée de sang neuf pendant une ou deux générations, et incitent certains à chercher le pouvoir pour le pouvoir plutôt que pour la collectivité. Les athéniens avaient par exemple l'ostracisme. Une réponse plus moderne est une stricte séparation des pouvoirs avec un système de poids et contrepoids, une forte politique de transparence, ou encore une limitation du nombre de mandats (simultanés et/ou successifs). Sur tous ces points, la France est très loin d'être parfaite.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

C'est surtout que par le clientélisme et la création de baronnies, ils ont écarté d'eux tous ceux qui étaient susceptibles de leur faire de l'ombre, de les concurrencer et un jour de les évincer. Ils ont fait le vide autour d'eux.

La limitation à deux mandats mettra en scène un nouveau type d'élus et mettra fin au clientélisme et à la corruption.

Bien écrit. 

 

à serge ferry

s'ils durent c'est tout simplement grace au systeme d'"elections" des directions et representations des partis de droite comme de gauche, c'est la direction "sortante" qui propose la future direction du parti ,celle qui va designer ses futurs candidats aux elections; et comme il n'y a pas de non cumul des mandats actuellement chez les deputes et les senateurs ni de parité obligatoire, que cela joue à plein pour  les conseillers municipaux maires conseillers generaux et regionaux et leurs presidents, ces messieurs (ils sont largement majoritaires et meme plus) n'ont aucun scrupule à se representer en interne comme en externe; voila pourquoi ils sont elus reelus ou battusselon les années, ce sont eux qui s'autodesignent comme candidats; il n'y a aucune ouverture ou si peu à la societe civile à part quelques sportifs et artistes censés representer qui exactement ?? si c'est ça la democratie française permettez moi d'en appeler à une autre où les dés ne seront pas pipes et les fraudes interdites; et où ces candidats ne seront pas uniquement les representants de leur parti mais de la societe dans son entier, cad pas uniquement des fonctionnaires des avocats et des chefs d'entreprise, blancs, masculins, de plus de 45 ans!

à pascal bouferguene "La parité a été une avancée majeure, le non-cumul (partiel) en est une aussi."

approximativement oui c'est exact la parité existe ou presque à l'assemblee nationale; connaissez vous le nombre de femmes elues au senat ? dans les conseils generaux où on les cherche à la loupe ? dans les conseils regionaux ? dans les regroupements de communes ? combien a-t-on de femmes maires en france ? dans les villes de +de 20 000 habitants ?? dans celles de moins de 5000 habitants ? le non cumul n'a ete vote que pour la representation nationale et à partir de 2017, ne nous depechons pas de ceder les postes; pour le reste c'est toujours le cumul des pouvoirs en temps et dans diverses instances et conseils d'administrations; il serait interessant d'avoir une carte de france avec les postes occupes par chaque maire president de CG ou CR; je crois que cette democratie il va encore falloir se battre longtemps avant de l'obtenir

 

à pascal bouferguene "La parité a été une avancée majeure, le non-cumul (partiel) en est une aussi."

approximativement oui c'est exact la parité existe ou presque à l'assemblee nationale; connaissez vous le nombre de femmes elues au senat ? dans les conseils generaux où on les cherche à la loupe ? dans les conseils regionaux ? dans les regroupements de communes ? combien a-t-on de femmes maires en france ? dans les villes de +de 20 000 habitants ?? dans celles de moins de 5000 habitants ? le non cumul n'a ete vote que pour la representation nationale et à partir de 2017, ne nous depechons pas de ceder les postes; pour le reste c'est toujours le cumul des pouvoirs en temps et dans diverses instances et conseils d'administrations; il serait interessant d'avoir une carte de france avec les postes occupes par chaque maire president de CG ou CR; je crois que cette democratie il va encore falloir se battre longtemps avant de l'obtenir

 

D'accord.      Un élu responsable prépare son équipe à une éventuelle succession. (me semble-t' il!)

Oui, bon, d'accord…     mais faut-il généraliser à ce point ?    Il y a bien quelques élus, maires ou députés, honnêtes et dévoués, non ?

Limiter les mandats en nombre et dans le temps parce qu'il y a aussi la fatique, l'habitude et l'usure et que le besoin d'énergies nouvelles se fait sentir…   la corruption, parfois, oui , parfois et il faut l'éradiquer.

plus que d'accord...je suis pour l'inéligibilité en la matière!!

je parlais de la parité à l'échelon municipal essentiellement. Pour le reste, bien d'accord avec vous.

 

ok je rectifie: nos petits enfants

La citation exacte de De Gaulle  était "la démocratie n'est supportable qu'à une condition : avoir la majorité"

Vos citations évoquent un ton juste pour moi, j'ai longtemps médité sur le livre d'Etchegoyen. Tant que cela reste au niveau intellectuel la vérité ne peut qu'être formelle. La démocratie serait une étape de formalisation de l'idée de liberté à concrétiser. J'ai retrouvé une note sur laquelle j'avais inscrit : Alain Etchegoyen tentat une réorganisation du Commissariat au Plan recentrant sa mission pour un Etat stratège garant de l'intérêt général et du bien public.

En relisant je remarque les deux notions -intérêt général- et bien public- nettement dissociées ? alors qu'on a tendance à considérer ces notions interchangeables ? 

 

Une autre citation:

Nous avons fréquemment imprimé ici le mot Démocratie. Cependant je ne peux trop souvent répéter que c’est un mot dont l’essentiel de la réalité dort encore, qui n’est pas sorti de son sommeil... »Walt Whitman, Democratic Vistas, 1876

 

Et d'après ce qui suit, qu'en pensez-vous ?

 

Joseph Aloïs Schumpeter estimait dangereuse l’idée de souveraineté populaire et avançait que la « démocratie signifie que le peuple est à même d’accepter ou d’écarter les hommes appelés à gouverner » et présentant l’analogie entre le marché et l’élection pluraliste il concluait que les élections n’ont pour but, dans les systèmes démocratiques, non la représentation des citoyens, mais la sélection de ceux qui doivent former un état-major de direction ».

Je dirais plutôt : ' Un mandat pour voir, un mandat pour faire... '

et au suivant !

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
  • Nouveau
  • 23/01/2014 08:43
  • Par

en 2017 changement de majorité et abolition des lois de l'ancien régime : démocratie à la française donc rien de changé sous le soleil

difficile : l'histoire montre que les français aiment bien les voyous et les  seconds couteaux pour les gouverner

Alors ça, c'est vrai - on me l'a dit souvent... c'est consternant. Un maire "ripoux" c'est mieux, surtout pour les affaires.

Quand j'essaie d'expliquer le problème on me balance des "Robespierre, La Terreur"

En tant que chef de service intègre, j'en ai pris plein la g... . Ils sont allés - avec des accusations très graves -  jusqu'à essayer de me discréditer auprès des supérieurs. J'ai eu droit à une sorte de cour de justice où je me suis expliquée, à ma manière, c'est à dire sincèrement. Ce qui me fait dire qu'ils ont compris c'est qu'il n'y a pas eu de suites, l'accusatrice la pire a été mutée, les autres ont fait profil bas. Moi, j'ai fait une dépression nerveuse. Une de mes collègues, dans le même cas, a eu moins de chance, elle a été mise au placard.

Si j'avais été une cheffe ripoux, je n'aurais pas eu tous ces problèmes.

 

Oui il faut limiter non seulement le cumul horizontal - les types de poste, de mandat - mais aussi le cumul vertical (en années accumulées) : Ex : 2 X 3 ans et stop ! ou 2 X 4 ans et stop ! 

D'accord avec votre commentaire,mais ne croyez vous pas qu'il faudrait élever le débat dans nos médias,en indiquant

Le député s'occupe de :controler le gouvernement,voter les lois NATIONALES.

Le Conseiller régional s'occupe de la Région

Le Conseiller Général de Département

Le Maire des Problèmes MUNICIPAUX

ETC......

Nos médias n'abordent jamais ce sujet en préférant noyer le poisson dans "le millefeuille administratif,et autres fadaise bien connus.A croire que nos politiques ont peur de la DEMOCRATIE.

 

 

Il y a quand même des pays européens où le cumul est interdit.

J'ai effectivement connu le cas d'une dame seule avec 2 enfants qui travaillait à mi-temps avec moi. Elle a du arrêter car elle avait un 2e mi-temps... à la Sécu !

Pourquoi 2017? 

Parce que 

On ne touche pas aux mandats en cours, ce qui est logique 

D'autant que 

Toucher aux mandats en cours aurait abouti a environ 220 législatives partielles

Ce qui aurait coûte cher aux contribuables 

Et surtout 

Cela aurait pu aboutir a un renversement de majorité, ce qui aurait été suicidaire pour la majorité actuelle.

(Et certains auraient hurlé a la "trahison")

> Ce qui aurait coûte cher aux contribuables

Et probablement aux PS. Sourire

 

Houlala.... je ne commenterais pas sur l'émission, mais de là à dire que Pujadas est talentueux, merde j'en ai froid dans les dos.

Plus pourris journaliste(s) que Pujadas oui PPDA et que dire  du seul journaliste qui n'ai jamais fait de journalisme JP.Pernaud ou encore Clair Chazal, et de BFMTV qui roule pour la Nulle bleu Marine et le FN... Allons du sérieux et du regard sur tous ces S...... Qui corroborent les verreux politicars et le système, dans lequel nous subissons tous les jours, les mauvais coups et le reste.

 

 

Les "politiques" ce sont des hommes et des femmes (des femmes et des hommes , si vous préférez !) et il se pourrait bien que le pourcentage de crapules soit identique chez les "politiques" et chez les "femmes" et les "hommes…" ( et vice versa! )  Et puis, c'est nous qui les élisons… et malgré cela, combien de mandats pour, par exemple les époux Balkany et d'autres de gauche comme de droite?,

On ne constate pas non plus tellement de bonnes volontés à se porter sur les listes, parmi les citoyens de base…  Alors, c'est vrai, nous avons les élus que nous avons choisis…

 

 

Il disait peut-être "je n'ai pas deux comptes en Suisse" très subtil ...

Autant le cumul des mandats est contestable, autant le nombre de mandats consécutifs ne l'est pas. C'est aux électeurs de trancher. Quand on a un bon élu, on le garde!!!

Bien dit! 

Il ne faut pas confondre démocratie juste avec démocratie punitive 

(Avis a ceux qui réclament le mandat unique)

Pas d'accord avec vous! 2 mandats de suite au maximum pour les mairies et non renouvelables ensuite (par exemple comme Poutine en Russie). Bon élu ou pas, qu'est-ce qui empêcherait un maire, un conseiller municipal de postuler lorsque son mandat est terminé à un autre poste électif? Rien, il pourrait donc continuer d'être un bon élu mais ailleurs. Pour les députés et sénateurs pas plus d'un mandat.

A cause de toutes ces réélections on en arrive à avoir des politiciens professionnels déconnectés de la vie réelle. Il n'ont plus travaillé depuis des années, ne prennent plus les transports en commun (sauf exceptions), vivent dans l'opulence avec des notes de frais en guise d'argent de poche, sont bien et pas chèrement logés etc. etc.

Sans compter les avantages concernant la retraite, quand certains doivent cotiser 42 ans maintenant ce n'est pas leur cas...

Comme le disait quelqu'un plus haut: ils ne sont pas fous, ils ne scieront pas la branche sur laquelle ils sont assis...un petit peu quand même avec cette loi, un tout petit peu...

Tout cela me dégoûte... Dire qu'au deuxième tour je vais probablement être obligé de voter (avec une pince à linge sur le nez) pour une dame qui brigue son 3e (ou 4e) mandat (3e maire dans ma ville depuis 1945!!!) pour battre probablement les socialistes. Elle a pourtant fait expulser le camp de roms, va mettre des caméras de sécurité dans la rue et nous fait vivre dans une cité en simili état de guerre, des CRS partout!...non, non, ce n'est pas une maire de droite... mais FG (ex PC)!!!...

Au 1er tour je voterai NPA, et tant pis si le FG ne franchit pas ce tour -ce qui m'étonnerait tout de même-. Dans le cas où le candidat de droite affrontera le PS, je voterai blanc, ce sont les mêmes!! Du reste c'est une honte que le PS s'appelle toujours PS, il devrait se nommer Parti Social Démocrate et laisser le sigle PS aux socialistes honnêtes..

" 2 mandats de suite au maximum pour les mairies et non renouvelables ensuite (par exemple comme Poutine en Russie)."

Vous avez raison de donner Poutine comme exemple ! C'est en effet un grand démocrate ! Bouche cousue

et on élit, et réélit les Balkany... Jacques Médecin à une époque... même Chirac... et Juppé, à sa sortie de prison...

Pas d'accord. Un mandat de député ou de sénateur ou d'élu local doit être limité dans le temps sans quoi ces élus deviennent de grands féodaux avec les dérives qui sont liés à ce "statut".

Lisez ce que je dis réellement please : je dis que l'exemple de Poutine est à bannir! Après ses 2 mandats il a laissé la place à Mdevev avant de revenir puisqu'il ne pouvait exercer plus de 2 mandats consécutifs. Et je réprouve ce système. Par conséquent je veux dire que, même si on autorisait 2 mandats à un maire, il doit être interdit de se représenter après avoir passé son tour une fois. C'est clair?

Pour le reste je suis contre TOUT cumul et contre la possibilité d'exercer plus d'un mandat à l'assemblée et au sénat! Toujours clair? Cool

 

La rengaine Hollandiste: "je tiens la promesse à minima et je dis que je l'ai tenue entièrement".

Maintenant on sait à quoi s"en tenir sans pour autant oublier de le rappeler. Mais mes camarades EELV seront contentsBouche cousue

Tout le problème de la difficulté à faire évoluer les règles de notre démocratie  tient à la quasi impossibilté de faire adopter une modification de nos règles de gouvernance nationales ou territoriales par les élus qui en dépendent.

Cela est particulièrement vrai pour le Sénat. Comment par exemple demander à des sénateurs qui sont élus par des grands électeurs émanants des communes, des Conseils généraux, des Conseils Régionaux de voter des lois réorganisant ce "mille-feuilles" en supprimant par exemple les départements. ou en développant les compétences des agglomérations, pour celui qui sort du bois c'est s'exposer à se mettre à dos une partie de son corps électoral, et les associations de Maires ou de conseils généraux sont passés maitres dans l'art du "chant... lobbying).

La ringardise du Sénat éclate au grand jour à chaque occasion, son mode d'élection, sa représentativité, son conservatisme sont autant de freins à une modernisation de la démocratie et de la vie publique. Presque tout le monde s'accorde à le penser, mais de là à le dire et à s'y attaquer c'est autre chose.

Personne, ni aucun parti depuis l'échec cuisant du référendum de De Gaulle n'ose s'y risquer.

Ne serait-ce pas une ambition pour Médiapart de lancer une réflexion nationale ouvertes à tous, sur l'organisation démocratique nationale et territoriale, pouvant déboucher avant la prochaine Présidentielle à un référendum d'inititive populaire sur un schéma d'organisation des différentes strates de la gouvernance, en fixant les modes d'élections, la durée des mandats, leur renouvellement.

J'apporte en vrac quelques  premières pierres brutes à l'édifice.

Renforcement de la règle actuel des mandats nationaux, par limitation dans le temps de ces mandats, et interdiction d'un mandat local même non exécutif.

Révision du Sénat pour en faire une chambre consultative beaucoup plus large type CES comprenant des élus à la proportionnelle pour les représentants des partis. Pourquoi ne pas prendre aux mots les sénateurs sur la nécessité d'avoir la connaissance du fonctionnement territoriale et dire que pour être éligible au Sénat, au titre des partis, il faudrait avoir au préalable exercer un mandat local

Regroupement des Conseils généraux dans un Conseil Régional revisité à compétences élargies.

Renforcement du Rôle de l'intercommunalité par le suffrage direct au moins pour une partie des élus ( dont serait obligatoirement issue la présidence) l'autre devant émaner des communes, révision du mode de fonctionnement entre communes et intercommunalité...

Ne vous énervez-pas, j'ai bien dit pierres brutes, il en faudrait beaucoup émanants de tous les horizons et créer les conditions d'echanges et d'analyses pour arriver à une réflexion citoyenne, hors des partis, qui arrive à proposer une plate-forme cohérente receuillant un maximum d'adhésions.

Chers amis des forums pourquoi se borner à des réactions, à des invectives, à des rancoeurs ou des insultes...pourquoi ne pas utiliser la réflexion en réseau pour proposer des avancées, pour mettre en oeuvre la démocratie directe sur l'essentiel, l'organisation de la gouvernance, pas sur l'avis de l'aménagement du coin de"ma rue" qui va me faire de l'ombre, sur le "pas de cela dans mon jardin".

Chiche?

 

 

Merci pour ce commentaire intelligent et plein d'idées. Chacun peut avoir sa propre idée sur la question.

Mais vous avez raison de souligner en préalable que toute avancée est rendue compliquée par le fait que dans cette affaire, les politiciens sont juge et partie.

D'où l'intérêt d'une constituante (VIe République) ! La constitution ne peut être écrite que par des citoyens indépendants des élus,non par des élus qui votent des lois pour préserver leurs privilèges (en matière de retraite par exemple ou des notes de frais sans justificatifs).

  • Nouveau
  • 23/01/2014 09:57
  • Par

Deux ou trois mandats, pourquoi pas: il y a des communes ou pas grand monde a envie de devenir maire, d'autres ou personne n'a véritablement envie de le changer.

Je serai plutot pour un système plus clément concernant les maires des petites villes par rapport aux plus grandes, car dès qu'on passe quelques dizaines de milliers d'habitant, les frais de campagne deviennent en dehors de portée de la plupart des gens. Alors que dans une petite ville, on peut toujours faire du porte à porte ou faire les marchés: on peut toujours aller chercher les voix avec les moyens du bord: on a toujours l'espoir de pouvoir virer le maire actuel "à la niaque", on est dans une compétition qui n'est pas pourrie d'avance par des moyens externes.

Alors que sur une grosse ville (ou fixer la limite?) les couts doivent être supporté par une organisation qui n'a plus rien de locale, un parti politique national. Et c'est à partir de là que se produisent souvent les dérapages (détournement de fonds, appels d'offre bidons, emplois fictifs, etc) car il faut renvoyer l'ascenseur a ceux qui ouvrent le portefeuille au moment des campagnes électorales.

Le regroupement de communes en dessous d'un certain nombre d'habitants est nécessaire.

Trouver un moyen de respecter l'esprit de clocher n'est pas facile.

Tout d'abord le dernier mandat est un mandat qui ne sert à rien...Le premier est celui qui sert à se faire des amis, pour ne pas partir...ceci dit les électeurs peuvent toujours corriger ...

  • Nouveau
  • 23/01/2014 10:17
  • Par

D'abord, si le vote citoyen était obligatoire comme dans d'autres pays démocratiques européens,  ça changerait bien l'image politique française.

Toute une vie d'élu consacrée et sacrifiée "à servir la Fraaance", comme "ils" disent la main sur le coeur, dessert la France. Les renouvellements à vie des mandats locaux comme nationaux pourrissent, rancissent et étouffent la démocratie. Ces messieurs  les décideurs de lois, sont donc des borgnes égoïstes à vouloir perpétuer cette logique néfaste au rajeunissement de la représentation démocratique. 

Je lis qu'un maire se représente à 88 ans, qu'un autre sollicite un 8 ème mandat, qu'un autre malgré tumeur au cerveau et chimio persévère dans sa candidature....  

                          aberrant, choquant,  scandaleux et imbécile! Stop aux énormités!

Je propose aussi le vote un jour de semaine et non pas le dimanche.

Non cumul dans le temps ? Alors les maires devront assurer leurs arrières avant de quitter la place. Et aussi : veut-on casser le lien affectif censé exister entre l'élu local et sa population ? On dirait que l'on cherche à imposer des machines à gouverner. Normalement, c'est l'électorat qui décide.

Mais non, c'est ce que  le bon peuple pense: dans la réalité, ce sont les apparatchiks des partis qui, en particulier par le clientèlisme, désignent les candidats, lesquels sont alors élus par des citoyens n'ayant d'autre choix!

Et c'est dans les partis que les batailles pour le puvoir se jouent: si vous ne me croyez pas, essayez de vous présenter à une élection sans parti, sans argent,sans la logistique d'une mairie: tout est verrouillé!Et c'est pour cela que ceux qui souhaitent se présenter doivent être dociles, voire serviles envers le chef de la section sionon, rentrez dans le rang!

L'électorat décide.... oui mais en fonction des listes qu'on lui soumet.... et si c'est toujours les mêmes, il doit faire avec.

Seule la limitation à 2 mandats (successifs ou non) amènera un autre type d'élus, qui pourront se soucier de l'intérêt général et oublier leur intérêt pzesonnel puisq'ils ne viseront pas la réélection à vie.

Pour qu'un élu soit présent sur des longues durées dans une circonscription  , a un poste parlementaires ou autres mandats  il n'y est pas arrivé  tout seul. La responsabilité  de chacun est a prendre en compte .
Daniel

Aucune inquiétude concernant les privilégiés de la caste des intouchables .....

Les électeurs vont encore une fois se faire berner et il y a fort à parier que nos si "désintéressés" édiles ont déjà la parade et feront encore une fois preuve d'une ubiquité remarquable.

La seule vraie démocratie serait de tirer au sort ceux qui auront à gérer, sur un mandat, la collectivité

A priori, votre proposition paraît absurde. A la réflexion, puisque les jurés d'assises sont désignés par le tirage au sort, pourquoi ne pas désigner ainsi le conseil municipal. La municipalité (maire et adjoints) en revanche pourrait être élue par le conseil municipal sur candidature de ceux-ci.

Toutes ces discussions m'interrogent quant aux valeurs auxquelles nous sommes (pas tous) attachées plus particulièrement la liberté. Je ne suis pas élu mais seulement électeurs et je ne défends personne en particulier mais il me semble que la liberté de se présenter aux élections à quel que niveau que ce soit me parait fondamentale; S'il y en a qui cumulent les mandat c'est que ça intéresse ceux qui votent!. Si les Français veulent avoir les mêmes toujours au pouvoir tant pis!, c'est la règle démocratique.

De toutes les manières interdire le cumul des mandats ne règlera en rien le problème de la concentration des pouvoirs entre l'UMP ou le PS pour ne parler que des partis qui sont au pouvoir depuis la libération et même avant.

S'il faut gégler ce problème une fois pour toutes il suffit d'organiser l'alternance des partis au pouvoir comme ça se fait au niveau européen, mais ça, ça demande une réelle révolution des idées. Le chemin sera long, tais-toi et nage.....

 

Vu sous cet angle-là, je dirai que la "liberté" de se présenter à toutes les élections équivaut à la "liberté" d'accumuler des fortunes colossales au-delà de toute raison. C'est le "système" qui permet cela ? Qu'à cela ne tienne, changeons le système : modifions la constitution ou mieux, créons-en une nouvelle, cela nous évitera d'interdire.

Je pourrais être pour un cumul des mandats sans cumul des indemnités ni des avantages en nature.

non,; pas  de ça!

Non, ca ne changera rien et ça ne suffit pas.  Les cumulard adorent collectionner les mandats comme les médailles.  C'est pour mieux asseoir leur pouvoir et garder la clientèle électorale,, la médiatisation,  la notoriété indispensables à leur réélection. 

Bah, ils vont pas non plus se mettre eux-mêmes au chômage ! Attendez faut les comprendre aussi hein, ils ne savent rien faire d'autre que se pavaner. 

Si vous rencontrez un élu qui proclame que ses 8 attributions qui lui assurent de pouvoir mouiller ses draps, à chaque fois qu'il prend conscience de sa supposée grandeur, est juste la marque d'un sens inné du service à rendre à la Nation...foutez-lui votre main à travers la gueule, Alètheia la vérité vraie vous en sera grée !

A ceux qui devant le non cumul des mandats craignent une crise des vocations, je pense qu'ils se trompent : il n'est qu'à voir le nombre de recalés lors de l'élaboration des listes électorales, pour les municipales par exemple. Ce ne sont pas les requins aux dents longues qui manquent... cela dit je conçois que le problème peut se poser dans une petite commune de quelques dizaines d'habitants.

Au fond le vrai sujet est surtout le manque d engagement civique de nous français! Ah critiquer est tellement facile! Mais s engager et prendre des responsabilités c est autre chose Et il est donc plus simple d élire et de réélire qu'un qui fait le job car au fond nous n aimons pas trop le changement? Mon idée pour créer du civisme serait de compléter les conseils municipaux par des citoyens tirés au sort comme les jurys d assise

Ca obligerait ceux qui se défilent à s engager malgré eux? Et ils y prendraient peut être goût!

Encore un bel exemple que ces scotchés aux multiples mandats, ne sont qu'une bande de truands et voleurs  de droits. Ceci est toute la circonstance et la continuité de cette 5ème république bananière, permettant à une élite de diriger sans complexe le pays et nos vies.

Vivement que le peuple se réveille et prenne en main sont destin aux côtéx des acteurs pour une 6ème République, qui enfin mettra fin à cette olligarchie de monarche, de la Droite au PS, qui profitant d'un système verreux, leurs donnent tous les droits pour faire du fric sur le plus grand nombre, en peine d'avoir le droit à travailler et vivre dignement.

La constituante de cette 6ème république défendue par le FDG, laisse au peuple choisi sur le volet et quelques soit sa notériété (ouvriers / Employés(es) / Cadres / Agriculteurs / Artisans, Commerçants / Syndicalistes etc..) De décider et de donner le choix de la durée du mandat ( non renouvelable et non cumulable ) Cela s'appelle de la démocratie participative et celui qui va de travers ... Il ou elle, est viré(e) Cette constituante, donnera également le droit au peuple de voter par référendum, les décisions à appliquer sur tous les domaines de la vie...

Alors chiche on le fait pour les prochaines élections ? FDG !! Ou bien encore l'UMP / le PS ou pire l'UMPS- FN ! ??

 

Tout le monde ne se presse pas  pour être élu , il  faut voir les difficultés pour établir une liste dans la plupart des communes , les candidats ne ce bouscule pas autant que cela !!!!!.

Tous ,dans les commentaires ci-dessus sont critique a l'égard des élus , mais il faut vous présenter vous les donneurs de leçons , aller au boulot ,

tout a fait d'accord

Moi, je dis toujours, que tout le monde n'est pas prêt à se coucher à 2h du matin pour discuter de l'éclairage d'une rue où il n'habite pas. (conseils municipaux)

Effet pervers de ces quelques ripoux : ils discréditent les 400 000 élus qui oeuvrent pour la collectivité avec loyauté et constance.

Bravo aux députés pour le vote de cette loi !

La limite du nombre de mandats limite de facto la rémunération mensuelle d'un élu. Elle fragilise également leur situation d'élu (pas de possibilité de se "rabattre" sur l'autre mandat). Cela incitera les élus moins considérer la politique comme une carrière, plus ou moins rémunératrice, et davantage comme un tremplin pour défendre des idées, faire avancer des projets, bref comme un moyen de faire de la "politique" au sens noble du terme !

Je suis d'accord avec l'article pour souhaiter également la limitation du nombre de mandats dans le temps. Cela irait encore davantage dans le sens que j'indique.
Toutefois, il me parait stérile de ne pas saluer les lois qui vont dans le bon sens au prétexte que l'on aurait pu faire mieux. Le diction dit bien que "Le mieux est l'ennemi du bien".

Alors, je le répète, bravo à la majorité des députés qui ont voté ce texte ! 

Le Père Noël n'existe pas ....

Entièrement d'accord avec toi , j'ajoute même , pourquoi ? a tout prix nous faire avaler que tous sont des "pourris " , beaucoup de Maires ne font pas de politique , cette façon de ranger des gens dans des cases est dégelasse , il y a énormément d'édiles qui ce complaise dans cette fonction uniquement pour servir les citoyens ,  la plupart des commentaires se réfère a de grandes villes , c'est du Parisianisme  mal placé  , cette façon de  penser nous allons en crever , nous les provinciaux , relativisons il y a  plus 36 000 communes en France

Les sénateurs sont d'accord sur ce non cumul... sauf pour les sénateurs ! Rigolant

"Le mieux est l'ennemi du bien" est un dicton qui nous vient d’où, de quand...? Ne s'applique-t-il pas suivant différentes échelles de valeurs (morales éthiques, etc), elles même contextualisées suivant différentes urgences, priorités, temporalités...?

N'est-il plus urgent de s'occuper des abstentionnistes modestes, de la classe ouvrière abandonnée en lui donnant des vraies preuves concrètes (et pas un "pacte de confiance" et des promesses qui comme celles électorales n'engagent que ceux et celles qui y croiront) d'une rénovation de la vie publique et politique..? En se projetant à 2017...

N'est-il plus prioritaire que de leur garantir la défense de tous leurs droits par une meilleurs représentativité (et pas l'inverse comme il est fait en catimini, comme cela fut fait pour le vote du TSCG, MES, traité de Lisbonne, etc)...?

Car faut-il attendre qu'une part de ceux-celles-ci soit vote le fhaine pour les accuser d'être responsable de la faillite de notre démocratie, soit s'abstienne et fasse que cette démocratie en arrivera à des taux record de non-participation (qui est plutôt a-démocratique alors)...?

Ici le vote de cette loi n'est même pas applicable aux élections à venir cette année. Voir pire, le vote de cette loi est déjà remis en cause et pourrait être obsolète avant même qu'elle rentre en application en 2017, par la droite droitisés et autres (le fhaine pas claire dessus) qui veut l'abroger, au cas ou l’alternance leurs redonne le pouvoir... On peut donc dire que d'ores et déjà..., c'est avoir botté en touche, dans le camp adverse..., que d'avoir voté une loi qui ne concerne aucunement les Sénateurs-trices et leurs cumuls conséquents... Ni allant..., ni entrain..., et encore moins de conviction idéologique de sincérité se dégage de cette stratégie qui n'est que politicienne...

Le mieux est l'ennemi du bien ... vous venez de soulever un sacré lièvre. Où commence et s'arrête le mieux pour connaître le bien ?

Le régime démocratique est considéré le meilleur parce qu'il est perfectible et étant perfectible, il est toujours que le moins pire des régimes. C'est là le problème ? Incertain

 

  • Nouveau
  • 23/01/2014 12:27
  • Par

Demander aux députés de voter une loi contre le cumul des mandats, c'est un peu comme demander au lion de voter une loi de protection des gazelles.

Ou demander aux sénateurs de lever l'immunité parlementaire...

Je ne comprend pas stef ,tu n'es pas au parfum!!!!!! ils l'ont voté cette loi de non cumule ,il reste un pas a franchir c'est tout

Au temps pour moi, je voulais écrire "cumul des mandats dans le temps."

Le lecteur aura rectifié de lui-même ;-)

Ben voui, STEHG, le lecteur avait compris.

Est-ce que la critique contre les élus-es serait INTERDITE, PROSCRITE à ceux et celles, citoyens et citoyennes déjà en charge d'une famille, en charge de lourdes difficultés publiques (des emplois précaires, le chômage, etc) et privées (femmes isolées avec enfants, difficultés de couple, d'éducation des enfants, etc.., bien souvent rencontrées dans les milieux modestes)...? Est-ce que cette critique ne serait permise, autorisée qu'à ceux-et celles ayant déjà postulé sur une liste électorale, dans une municipalité et autres...? Et leur nombre se restreint alors..., comme le principe d'égalité des droits..

Si cela devient le cas, c'est la démocratie, et même le mode participatif qui est en grand danger... Car si l'on ne peut plus ou pas se permettre d'avoir un avis, une opinion sur le fonctionnement démocratique, républicain de son propre pays, de l'exprimer en dehors des hémicycles sans être caricaturé et critiqué, en dehors des hautes sphères du pouvoir (et le devoir de réserve bien pratique pour planquer des secrets honteux), des institutions (et le même devoir de réserve, cachant l'opacité, les conflits d'intérêt, etc), et même de participer sans en revendiquer une quelconque forme de pouvoir individuel, mais le renforcement des pouvoirs et contre-pouvoirs collectifs (comme pour les lanceurs d'alerte, etc)..., ce n'est même plus une "République démocratique" qui nous gouvernera..., mais une république dictatorial..., et encore plus élitiste..., et de fait totalitaire concernant la liberté d'expression (le fhaine et le fait de vouloir attaquer en justice, ceux et celles l'identifiant en parti d'EXTRÊME DROITE, Les affaires Bettencourt et Dassault et la censure médiatique, Prism et les condmanation d' Edward Snowden, etc), etc...

  • Nouveau
  • 23/01/2014 12:39
  • Par

La loi de non cumul qui vient d'être votée est un énorme progrès , et une promesse tenue. La droite a bien sûr votée contre.

Quant à la limitation dans le temps, c'est effectivement une vraie question , au moins pour les maires des grandes villes. A ma connaissance , il y a très peu de pays oû elle soiot en vigueur. Pour ma part , je pense que trois mandats est un maximum. Et je trouve bien que Delanoé ait indiqué dès la fin de son 1er mandat qu'il n'en ferait que deux , et qu'Anne Hidalgo le fasse aussi.


Mais quel mensonge, Médiapart !

 

Cette loi ne met pas du tout fin au cumul des mandats, puisqu'il est toujours possible d'être député et simple conseiller général, sénateur et simple conseiller régional, etc.

 

Seul est interdit le cumul avec la fonction de président ou de vice-président. Tout le reste est permis, et le cumul est salaires aussi.

Le cumul des émoluments est déja plafonné , peut-etre faudrait-il baisser ce plafond !!!! ou l'interdir

  • Nouveau
  • 23/01/2014 12:40
  • Par

Interrogeons-nous plutôt sur notre droit à modifier les décisions au parlement européen. Les lobbies industriels, eux, l'ont déjà compris. Les pouvoirs locaux n'ont plus d'enjeux : ils ne font qu'appliquer ce que l'Europe dicte, légalement et financièrement. Et supprimons le SENAT qui est une HONTE pour notre pays : ce sont EUX les vrais PARASITES de notre société.

Les lobbies , industriels et autres sont représentés partout , au niveau national et européen.

Pour le Sénat , la vraie question est à mon avis le mode d'élection (aucune démocratie n'a supprimé la chambre haute)


Non-cumul des mandats dans le temps : l’enjeu oublié de la loi.

"Seul Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a intégré dans son règlement interne, il y a un an et demi, la notion de non-cumul des mandats dans le temps. Le principe : une règle de deux mandats maximum et un « permis de cumuler » de 6 points. Deux mandats de parlementaire équivalent à 5 points ; deux mandats d’adjoint ou de vice-président à 3 points ; deux mandats de simple conseiller municipal ou de collectivité à 1 ou 2 points (selon la taille de la ville). Au-delà de deux mandats, on rajoute un point. Ainsi, un vice-président de région peut se représenter à un troisième mandat, mais seulement comme simple conseiller régional."



Pour plus de précisions, voir la page n°42 du réglement intérieur d'EELV :
http://ri.eelv.fr/files/2013/01/RI_2013.pdf

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

D'ailleurs le cumul du mandat dans le temps est source de nombreuses casseroles. On n'entend d'ailleurs pas piper mot des écolos sur le sujet même si au Sénat, ils ont tous voté contre le cumul des mandats contrairement à leurs amis de gauche : ce sujet serait à porter sur la place publique avec Eva Joly qui en parle avec beuoup de compétences. J'imagine que si ce sujet majeur est accompagné d'un certain mutisme, c'est bien avec la crainte d'être explosé au prochain tsunami électoral. Médiapart devrait envoyer une invitation à lire à tous ces cumulards.

"On n'entend d'ailleurs pas piper mot des écolos sur le sujet même si au Sénat, etc.": vous devriez ouvrir vos oreilles et laisser de côté votre éternelle manie de raconter n'importe quoi.

.

Petit rappel, communiqué de juillet 2013: Le non-cumul des mandats, une exigence démocratique

Le_cumul_des_mandats_16659_hd

Ce mardi 9 juillet, l’Assemblée nationale a adopté par 300 voix contre 228 le projet de loi interdisant à partir de 2017 le cumul d’un mandat parlementaire avec une fonction exécutive locale, ainsi que celui instaurant à partir de 2019 les mêmes incompatibilités pour les parlementaires européens.

EELV considère qu’il était urgent de légiférer sur ce sujet crucial pour la rénovation de notre démocratie. Le non-cumul des mandats est un élément clé pour refonder le lien à la politique. Le cumul bloque le renouvellement de la représentation et témoigne d’une conception du politique dont l’objectif principal est de concentrer le maximum de pouvoir entre un nombre restreint de décideurs. Accroître le nombre de personnes en responsabilité renforce la vitalité de la démocratie, la diversité de la représentation politique et la confiance des citoyens.

EELV regrette que cette loi ne s’applique qu’en 2017 et que la limitation du cumul dans le temps ait été rejetée. Instaurer un véritable statut de l’élu-e est essentiel. EELV continuera de se mobiliser face à cette spécificité française du cumul généralisé – avec près des trois quarts des députés qui cumulent des mandats, dont 250 celui de députés-maires, la France est championne d’Europe en la matière – et appelle l’Assemblée nationale à aller jusqu’au bout en cas de rejet probable de ce projet de loi au Sénat.

Elise LOWY, Porte-parole

Nous au PS (  Finistère ) en 2009 , nous avons dans toutes les  sections , voté a une large majorité ,pour le non cumul des mandats , "et le  non cumul dans le temps en plus "et j'en suis fier , 4 ans ce sont écoulés avant que ce vote est une portée national ," la moitié a été oublié en chemin ", mais ne désespérons pas , La gauche au pouvoir en 2014 a transformé l'essai , c'est une bonne chose . A tous les ronchons  patience !!!

""""Accroître le nombre de personnes en responsabilité renforce la vitalité de la démocratie, la diversité de la représentation politique et la confiance des citoyens.""""

Ca me paraît évident !

Les Verts ont une qualité : ils ne s'accrochent pas au pouvoir ! Voir Durand qui a laissé sa place à E. Cosse ! Voir une Eva Joly qui, bien qu'ayant été candidate à l'élection, n'a pas revendiqué la tête de EELV !

> Les Verts ont une qualité : ils ne s'accrochent pas au pouvoir ! Voir Durand qui a laissé sa place à E. Cosse ! Voir une Eva Joly qui, bien qu'ayant été candidate à l'élection, n'a pas revendiqué la tête de EELV !

C'est aussi à cause de cela qu'ils restent un groupuscule.

Ronchons IMPATIENTS.. Une blague très certainement d'une adepte sans concepte de ce foutu PS menteur, protecteur du libéralisme, accompagnateur du Capitalisme, magouilleur et au service de la classe dominante. A toutes celles et ceux qui sont au PS, ou vous avez réellement des oeillères ou bien vous aimez vous la faire mettre bien profond et je crois foncièrement que c'est cela qui vous convient. Comment croire que le PS vos élus ripoux jusqu'à la moelle, apporteront un jour les réponses aux nombreuses questions posées par le peuple "Pour quand une politique de Gauche par PS" ? "Pour quand la place de l'Humain d'abord" ? "Quand le PS combattra t'il enfin la domination de l'argent pour l'argent ROI" ? Jamais le PS ne le fera, il faut être fou ou bien complètement débile pour le croire. Le PS ne remettra jamais en cause ce pourquoi il est animé depuis la Libération, tout simplement parce que les principaux leaders socialistes, sont membres de la loge maçonnique, celle qui détient les clefs de la finance et du pouvoir au même titre que leur rivaux de droite. Cartés du PS, débouchez vous les oreilles, lavez vous les yeux, lisez l'histoire et regardez de plus près le fonctionnement de votre Parti et de celles et ceux qui le dirige.. Vous comprendrez !!!!!!!!!!!!!!!!

C'est un hasard ? Paris, les Hauts-de-Seine, les Bouches-du-Rhône ? les trois départements où il y a le plus de fric à se faire... Innocent

Le Nord (qui explose les chiffres). Comprends pas... 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Durand a été débarqué , et Eva Joly pouvait difficilement revendiquer grand chose vu ses 2% à la présidentielle.

@scorpion 29

On ne peut qu'applaudir également, ici, sur le non-cumul des mandats, les socialistes finistériens... oui, c'est bien : http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/07/24/le-ps-finisterien-opte-pour-le-non-cumul-des-mandats-et-la-parite-integrale_1222643_823448.html

 

Pour votre gouverne je vote écologiste depuis trente ans - bien que votre réponse méprisante ne me donne pas envie de continuer. Innocent

Je je ne pense pas que les écologistes "renouvellent et dynamise la vie démocratique". D'ailleurs je vote pour eux pour qu'ils fassent de l'écologie - et pas forcément autre chose.

"bien que votre réponse méprisante" : ???????

Peu importe, ne vous fachez pas tout les deux puisque vous partagez une même sensibilité !

Le mouvement des écolos, dont J.Bové, nous a fait prendre conscience de bien des choses et entre autres qu'on mettait dans nos assiettes de la merde, des produits toxiques, très dangereux pour notre santé et pour la Sécu !  Et tant d'autres choses stupéfiantes !

pantoufler, pantouflards, pantoufle

ils sont bien au chaud dans les pantoufles de leurs mandats à rallonge

je constate d'ailleurs que c'est l'UMP qui comptabilise le plus d'élus qui veulent s'accorcher à leurs mandats ? pourquoi le PS ne bataille pas courageusement ( pouf pouf pff pff  je pouffe  Rigolantcar accoler ensemble la notion de courage politique avec le PS semble une très jolie galéjade, pouffons donc )  pour imposer un vrai cumul de mandats , ils ont la majorité parlementaire , non ?????

quand ce vrai cumul des mandats sera réalisé, avec cumul des mandats dans le temps ( 2  mandats me semble correct ) , je revoterai !

Ben vous êtes pas prête de revoter, car la droite a fait savoir hier qu'elle supprimerait cette loi de non cumul de mandats si elle revenait dès 2017 !

Voilà, la droite dans toute sa splendeur de non partage du pouvoir ! Tout pour sa g. et rien pour les autres ! De plus, à vouloir être au four et au moulin à la fois ça ne donne rien de bon, le système se grippe et pendant ce temps on avance pas ! Comment prendre au sérieux des politiciens qui sont partout à la fois et donc nulle part ? COPE devrait nous expliquer ça ! Mais est-ce qu'un vrai journaliste sera capable de lui poser ce genre de question ?

Si tu ne vote plus !!! tu la ferme ,

Rigolant la dictature c'est :  tu la fermes !

la démocratie c'est : cause toujours !

Photographie concernant la professionnalisation de la vie politique et sur le cumul des mandats dans le temps par les prétendants à l'élection Présidentielle...

annees-mandat.jpg

'Rome ne s'est pas faite en un seul jour"..., c'est vrai... Mais Rome a eu le temps de prendre le temps de se faire... Puis Rome s'est effondrée...

Seulement "la stratégie des petits pas", au vu de l'urgence, qui n'est aucunement celle des municipales de 2014 ici (bien au contraire quand cela, l'application en 2017, ne risque que de renforcer et le fhaine et les abstentions pour diviser la droite et redessiner les cartes électorales pour favoriser les privilégiés-es, faire du clientélisme en direction des libéraux et des néolibéraux - centre, droite "humaniste", etc - pour 2014, les européennes, et prendre le risque d'explosions sociales avant 2017)  est plus une tactique politicarde, s'apparentant à de la corruption passive de l'électorat actionnarial, des plus ignobles quand elle consiste à stigmatiser les modestes, la classe ouvriers-ères, des travailleurs-euses, précaire ou pas, des salariés-es et employés-es à bas salaires, les chômeurs-euses abandonnés-e, en les poussant vers le fhaine, l'abstention, voir vers le FdG et autres gauches pour une frange, tout en accusant ce dernier parti d'être populiste, et d'amalgamer son programme à ceux contraires à la TINA, voir même de le caricaturer en l'invectivant à tout va...

Ce n'est pas la "gauche" ça, qui ne sait même pas reconnaître au sein de son courant politique au sens large du terme, en période hautement symboliques par rapport à un certain passé meurtrier, à certains cycles financiers qui ont toujours fait des ravages, tant les risques aujourd'hui qu'elle comporte sont dangereux pour l'humanité, pour les plus faibles d'ici et d'ailleurs plongés dans toujours plus d'injustices, d'inégalités, etc..., reconnaître les convictions sincères et la valeur des engagements de ses confrères et consœurs.

Car s'attaquer au mille feuille administratif, et donc la base électorale des courants de la vraie gauche pouvant émerger des milieux ruraux, la ou la droite et la pseudo "gauche" ont dispersé les pauvres, etc..., pour satisfaire l’insatiable et ingrat appétit d'un patronat  - et de la Commission E.., du projet de Merkel d'une négociation..., si la France devient fédérale - (de fraudeurs, pour beaucoup  avec 60 à 80 milliards d'euros par ans non combattus, la France est à la 24e place sur 35 en matière de lutte contre les fraudes fiscales, l'optimisation, etc) patronat déjà gavé par 110 à 200 milliards d'euros par ans d'aides publiques, d'exonérations de cotisations sociales patronales sur les bas salaires, avec et les 14 puis 20 milliards d'euros/ans du CICE (l'impôt injuste) et maintenant 50 milliards d'euros d'ici la fin du quinquennat, amputé sur les prestations familiales et autres, du moins pour le dire à la sauce hollandaise ", version com inversée, réduire les cotisations..., patronales et les transférer sur des coupes budgétaires (pas encore dessinées, comme l'était la promesse inverse de revenir sur l'impôt injuste de leurs prédécesseur), pour soit-disant créer 1 million d'emploi d'ici 2017 (soit 200 000 ans), qui comme la dit le président de république, viserait en priorité les jeunes (150000 par ans sortent des écoles) et les seniors..., alors que plus de 3,3 millions de chômeurs-euses en catégories A (et pardon pour les autres, pour les 9 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté aussi), virés-es par ces même patrons goinfrés ont moins de droits depuis l'ANI, etc..., ne seront qu'à peine concerner par ces soit-disant créations d'emplois..., c'est faire croire aux électeurs-trices, aux citoyens-es que tant M. Hollande, que ce patronat sont le père noël et ces lutins...

https://static.mediapart.fr/sites/all/libraries/tinymce/jscripts/tiny_mce/plugins/emotions/img/smiley-smile.gif" alt="Sourire" title="Sourire" />  et 0 chômeur !!!

J'ai renoncé à compter les fonctionnaires. Il y en a beaucoup trop... Curieusement, cette liste met à part les enseignants, alors que ce sont des fonctionnaires comme les autres (quoiqu'ils en pensent). (sauf les enseignants du privé)

Ha attention, on voudrais peut-être voir le retour de l'église à l'assemblée nationale ? Mon dieu pourvus que non !!! Hein Jésus ?

http://www.senat.fr/senatoriales2011/listes/liste_composition_par_categorie_socio-professionnelle_apres_renouvellement_definitives_elu.pdf

J'ai été interrompue par le commentaire (que je n'ai pas compris d'ailleurs - je pense que, depuis 1905, le clergé est interdit d'assemblée ?)

Au Sénat : même topo : 2 ouvriers, 1 artisan, 1 entrepreneur, 1 commerçant - énormément de médecins (énormément d'avocats à l'Assemblée nationale)

Un nombre énorme de fonctionnaires (plus de 50 % ) - avec toujours ce comptage à part des enseignants qui sont en fait des fonctionnaires. Les enseignants du privé devant être assimilés "maîtres auxiliaires" puisque l'Etat subventionne largement les écoles privées.

Je suis fonctionnaire et je ne trouve pas ça démocratique.

 

Le clergé est interdit de mandat en tant que tel. Mais un ecclésiastique peut, en tant que citoyen , être élu. Avez-vous oublié le chanoine Kir, député et maire de Dijon ?

Bonjour la parigotte, je suis d'avis que seul le scrutin proportionnel est de nature à corriger - ou combattre - cette "malreprésentation" citoyenne devenue bien trop criante.

Et l'abbé Pierre!

C'est à lui qu'on doit l'apéritif le KIR (aux mûres, pêche, cassis ...) ?

C'est à lui qu'on doit l'apéritif le KIR (aux mûres, pêche, cassis ...) ?

Non ce n'est pas lui mais le chanoine était maire de Dijon et donc la seule vraie version du kir est au cassis.

Le problème de fond rarement évoqué lorsqu'il s'agit de cumul, c'est celui du mode de scrutin. La présence d'un crutin majoritaire aux Législatives et Cantonales (Départementales) ou hybride pour les Municipales et Régionales, favorise ce type de phénomène.

A moins d'être issu d'un parti en pleine ascension (par ex, le parti du Président élu en mai lorsqu'on se présente en juin) et de se présenter dans une circonscription gagnée d'avance, il est quasi impossible pour un novice d'être élu député. Il aura besoin pour être élu de la notoriété qu'implique un cursus honorum à la tête d'une Mairie, en ayant été élu cantonal ou régional. Hors cela, point de salut.

Dès lors, celui qui envisage une carrière nationale doit impérativement passer par une longue carrière. De la même façon, si on veut la parité, il suffit de généraliser la proportionnelle. C'est aussi simple que cela, et ne pas le voir est pure cécité.

  • Nouveau
  • 23/01/2014 15:15
  • Par

Scénario idéal :

Article 1 : Tous les élus actuels deviennent inéligibles à vie.

Article 2 : Tout(e) nouvel(le) élu(e) ne pourra cumuler plus de deux mandats consécutifs dans le temps, et 4 au total au cours de sa vie.

Scénario du réel :

Article 1 : Tout élu à ce jour a droit à une rente à vie pour l'encourager à céder sa place à la fin de son mandat.

Article 2 : La volonté de réinsertion professionnelle des anciens élus sera encouragée par une exonération fiscale de 10 ans en cas de reprise d'activité, de 5 ans d'études supérieures gratuites et d'une aide financière au logement proportionnelle au dernier mandat exercé.

Faites vos pronostics !

Tout ce qui peut "aider" à la déprofessionnalisation de la vie politique va -selon moi - dans le bon sens.

Suppression de l'ENA et de SCIENCE-PO.

Confondre à ce point servir les électeurs-trices/citoyens-es, la démocratie, la "République" (qui n'est qu'un honteux régime monarchique comme presque tous-tes le prouvent ici) et une idéologie politique avec des convictions philosophiques fortes (et donc opposables) à travers une famille, un clan, un parti politique..., et se servir de la "République", des électeurs-trices/citoyens-es (en leur mentant et par le clientélisme), au mépris à la fois des convictions idéologiques d'un parti ouvert et démocratique (et les primaires ne suffisent pas), voir au mépris de la démocratie elle même en faisant perdurer le régime monarchique tant au niveau des baronnies locales, qu'au niveau national, c'est être indigne de vouloir prétendre représenter le peuple...

Car cette confusion faite sur les seules arguments de vouloir pérenniser des "actions publiques", "leurs faits d'armes"..., "leurs blasons", n'est en rien "l'action politique" d'une idéologie convaincue de son bien fondé. Une action politique même dans le temps longs ne peut-elle pas être menée par plusieurs individus aux valeurs fortes en respectant le sens et les engagements de l'action en question...?

Cet argument "de faire valoir privé", "de victoires personnelles", s'appuie sur une forme de croyance en une "continuité" d'un Homme (providentiel) politique dans une mairie, ou autre pouvoir exécutif, qui par un temps longs de certains programmes, actions, etc, et le fait que leur sur-médiatisation s’accélère, créer du zapping même..., pourrait mettre en danger la démocratie, déstabiliser les électeurs-trices au niveau locaux, etc..., en cas de fin du cumul, cette argutie est mensongère. Mais en fait, dire cela revient alors à nier l'idéologie politique d'une famille à laquelle ils-elles prétendent appartenir..., en ramenant celle ci à leur propre personne, leurs propres valeurs (et affaires judiciaires pour certains-es, etc), leurs propres notoriétés sur-médiatisées ....

C'est donc aussi supplanter l'individualisme et le carriérisme, avec son cortège de mécanismes de clientélisme, aux valeurs idéologiques d'un parti politique... Un parti politique ayant pour vocation de se rénover, de s'adapter à l'air du temps (et pas que celui médiatique qui ne fait que virtualiser le monde réel, sur de l’instantanéité, des faits divers rares, etc), à la confrontation d'idée (et dans la "mondialisation", il y a de quoi faire autrement que par la TINA, la peur d'une dette publique en grande partie illégitime, aucunement remise en question, l'austérité à vie, etc) de se remettre en question fonction de l'évolution de la société, se doit d'avoir une réelle représentation du corps social dans son ensemble (combien d'ouvriers-ères, de travailleurs-euses, de salariés-es, d'employés-es et autres précaires, chômeures-euses qui représentent plus de 50% des actifs du pays sont en responsabilité tant dans les partis dit de "gauche" et autres gauches, que dans les institutions...?) ..., et de la promouvoir... Ors leurs attitudes donnent l'inverse...

Cette condition à elle seule (mais avec d'autre dans d'autres mesures) peut garantir et de lutter contre le clientélisme mortifère pour la démocratie, car favorisant l'individualisme au mépris de valeurs collectives, pour la politique au sens noble du terme même, et de changer réellement de régime monarchique, d éradiquer ces baronnies locales (que les médias de masse, la droite, le néolibéralisme et l'individualisme adorent mettre en avant) pour instaurer une réelle démocratie vivante, jeune..., dynamique...

  • Nouveau
  • 23/01/2014 18:54
  • Par

La comme pour les députés qui voulaient supprimer le remboursement de l'ivg ,il faut se souvenir des noms de ceux qui ont voté contre cette loi ou se sont abstenus .

DH 1793

Article 30. - Les fonctions publiques sont essentiellement temporaires ; elles ne peuvent être considérées comme des distinctions ni comme des récompenses, mais comme des devoirs.

Avez-vous déjà entendu un seul politique ou un journaliste depuis 30 ans nous dire ça ? Leur propagande dit plutôt qu' "homme politique" est un métier !

Il faudrait leur imposer la retraite OBLIGATOIRE à 60 ans aussi ! Quand nous les voyons il est clair que leur boulot (?) ,ce n'est pas la mine . Ils sont quasiment tous liquides. C'est à ce genre de pharaons à qui nous demandons de préparer l'avenir ? Nous ne sommes pas arrivés .

Pour les députés il faut changer  le système de rémunération. Il faut utiliser la vacation   comme pour certains profs dans l'éducation . Il faut les payer uniquement pour les heures de présence au sein de l'assemblée. S'ils sont absents,ils ne touchent rien .

Il faut de la proportionnelle pour casser ce système bipolaire gauche-droite qui ne veut plus rien dire car les députés votent comme leur famille politique le veut et non pas comme le veulent leurs administrés.Idem pour le sénat ,quand on pense qu'il y a des communistes ? Je croyais qu'ils étaient tous partis s'installer dans leur EDEN, la Russie ,après la chute du Mur de Berlin ?

Ils représentent qui les sénateurs communistes et écologistes? Pas un du FN (que je ne peux pas blairer ) qui fait depuis 20 ans au moins 20% des votes . Très démocratique ça aussi?

 

 

 

Excellent! Tellement logique et pertinent!

Et que diriez vous d'une loi interdisant, afin de le rendre plus démocrate, au même électeur de voter deux fois de suite pour le même candidat, au même scrutin. Mieux, la démocratie serait alors à son comble : aucun électeur ne pourrait voter deux fois de suite pour un même candidat, y compris pour des scrutins différents. Elle est pas belle ma démocratie ?

S'il n'y a plus de cumul de mandats dans le temps (il ne peut se présenter qu'une fois ) je ne vois pas comment un électeur pourrait voter deux fois pour le même candidat ? ????????

A des élections différentes ? C'est là qu'il y a encore une faille s' ils peuvent se présenter à différentes élections. Il faut donc aussi interdire le cumul des candidatures .

Explication de vote de Sergio Coronado, député EELV

Cette question est très intéressante !!!

Mais pour lutter contre les MAFIAS de proximité, il devient important, aujourd'hui, de intéresser à un autre sujet.

Aux parachutages, sur les petites listes électorales, de personnages liés aux petites associations.

Administrateurs dans l'une, directeurs dans l'autre, responsables de l'immobilier dans une administration, petits cadres banquiers, responsables d'entreprises plus ou moins en développement au niveau national ou régional, tous adhérant politique multi carte (udi, écolo, UMP, socialo), liés pour un nouveau projet "mystère" pour les Français.

Liés et interchangeables aussi, dans la destruction d'emploi dans les petites entreprises de proximités, les emplois sociaux, et la régression du tissu social.

Ces arrivistes DANGEREUX, se disent anti démocratique devant leurs employés et tiennent de grand discours à l'idéologie courte devant les instances où "réduire les coûts" est le seul motif.

Alors, qu'ils tirent des profits personnels substantiels grâce aux liens qui les unissent et aux places qu'ils occupent.

C'est plus visible car plus grossier que jamais.

Il est temps d'en témoigner !!! !!! !!! !!!

 

  • Nouveau
  • 24/01/2014 09:52
  • Par

Les électrices et les électeurs vont avoir prochainement l'occasion de mettre fin au cumul des mandats en écartant de leur vote les cumulards et ou les listes de cumulards .

  • Nouveau
  • 24/01/2014 09:56
  • Par

C’est une première étape, comme vous l'écrivez au début de cet article; comme le sont toutes les lois anciennes et récentes c'est le temps et la pression continue des citoyens qui font qu'elles évoluent vers plus de raison. On peut toujours reprocher de ne pas avoir été directement à l'idéal de chacun, mais c'est là où est le combat de la prochaine étape. Toute négociation associative, syndicale ou politique n'est que compromis.

Je sais par avance ne pas être populaire, en disant que je ne vois pas d'inconvénient, à laisser la parole aux habitants qui savent mieux que personne, si leur élu est l'administrateur de leur choix.

A mon humble avis, empêcher l'excellence de prospérer sur la seule base d'une obsolescence décrétée, ne me parait pas profitable d'une manière générale.

Par contre, le cumul de 2 postes de responsabilité est à abolir, sans aucun état d'âme.

Ceux qui bossent vraiment savent en quoi, les journées sont courtes, n'est-il pas ?

La "parole aux habitants" quant on sait le nanisme de la conscience politique d'une grande majorité de Français on peut rêver...

Les temps anciens vous donnent raison !

Pour autant, le progrès humain se nourrit en partie de l'augmentation, des moyens de discernements qui sont mis à la disposition du Bon Peuple.

Et comme Internet, propose souvent sans concessions le moyen de s'informer, en puisant à la source de l'information, il me semble que le temps de l'asservissement des consciences, sous les assauts des simplificateurs sur commande, est bien révolu.

J'avoue que j'ai été quelque peu marqué, par le jour où la connerie avait table ouverte dans le monde médical, qui ne s'est pas gêné pour décréter que le Professeur Montagné avait atteint la limite d'âge...vous savez ? le gars qui venait de découvrir le moyen d'identifier le virus du Sida, et qui s'est vu renvoyer au cimetière de l'inutilité, sans autre forme de procès.

Le monde retenait son souffle devant l'épidémie mondiale qui faisait des ravages implacables, pendant ce temps-là nos gouvernants étaient aux abonnés absents.

  • Nouveau
  • 24/01/2014 14:58
  • Par

Cette  loi ne sera jamais appliquée . EN 2017 ? Il faut arrêter de nous prendre pour des cons.

Il y a bien une procédure en cas de décès ou d'indisponibilité d'un député ? Non ?  Ils font un copier/coller (s'ils connaissent?) , changent le titre et c'est fait.

  • Nouveau
  • 25/01/2014 09:41
  • Par

Une seule phrase à ces cumulards avides de pouvoir et de prébendes : les cimetières sont pleins de gens Indispensables C'est ce que ne cessait, enfant, de me dire mon père. Qu'il repose en paix.

  • Nouveau
  • 25/01/2014 13:40
  • Par

J’habite une commune de 2000 habitants, le Maire (62 ans) brigue un 4ème mandat. Il sera élu puisque qu’il n’y aura qu’une seule liste. Ce monsieur a réussi à écarter tous ses éventuels adversaires. En trois mandats il a usé trois « premier  adjoint ». Il ne conserve sur sa liste que des gens qui le suivent aveuglément dans ses décisions. Un conseiller, qui ne se représente pas, m’a confié avoir émis des idées et apporté des arguments, le Maire a soit tout balayé (90%) soit repris l’idée à son compte.

 J’ai osé me présenter sur une liste adverse en 2001, ma belle-famille s’oppose à la vente d’un terrain, (non constructible mais avec leur accord il pourrait modifier sa nature). Nous sommes donc devenus des « parias ». Le Maire et certains de ses conseillers municipaux ne nous adressent plus la parole et ne nous disent même plus bonjour. C’est aussi ça la démocratie dans les petits villages.

Bonjour,

Votre témoignage est clair et sans bavure.

Comment luter contre cette gabegie de proximité, qui atteint à ce point, nos concitoyens, dans leur quotidien ???

L'exemple est venu de bien "HAUT", et se multiplie depuis en toute "insouciance" criminelle , partout.

Tant que nul ne prend conscience de l'importance de sanctionner ces mafieux, capablent de faire rembourser 60% de leurs infractions par les impôts, les petits, toutes cartes politique confondues, s'en donnent à cœur joie pour asservir leurs voisins.

IL DEVIENT IMPORTANT, pour chaque citoyen Français d'aujourd'hui, de surveiller les listes électorales qu'on lui présente.

Tant, certaines sont plus mafieuses que politiques !!! !!! !!! !!!

J’habite une commune de 2000 habitants, le Maire (62 ans) brigue un 4ème mandat. Il sera élu puisque qu’il n’y aura qu’une seule liste

Dans un village de l'Isère un maire de 86 ans se représente. Justification: la rénovation et l'extension de l'école sont un gros dossier et je suis le seul à pouvoir m'en occuper. Bonjour la démocratie !

Il y a pourtant une façon simple de s'exprimer sur le cumul :

<< La limitation du nombre et de la durée des mandats électifs simultanés et/ou successifs >>.

J.B.   "Libr'Acteur".

Il y a pire que le cumul des mandats...

.le cumul élu/avocat ; en effet sous le couvert du secret professionel les élus touchent en parfaite légalité leurs "pots de vin" car c'est clair ils ont pour la quasi totalité d'entre eux ni diplôme de droit ni expérience dans ce domaine. Que peuvent -ils donc vendre???

Derrière de "grand avocats" style Copé, Villepin (ne cherchez pas ils n'ont aucune compétence dans ce domaine) il y a plus de 100 députés de tous les partis .Les affaires marchent.......

Naturellement aucune interdiction n'est envisagée ni par le PS ni l'UMP.

 Pouvez-vous m'indiquer où je peux trouver la lista de ces 239 maires, s'il vous plaît ?

 Il faut se mobiliser pour que nous citoyens, no votons pas pour des élus cumulant plus de deux mandats. Ce qui constituerait un message fort envers nos députes afin qu'ils se décident vite à ajouter à la réforme, voté le 22 janvier, cet « oubli involontaire » interdisant le non cumul des mandats dans le temps, pas plus de deux mandats successifs à s'appliquer à TOUS nos élus Y COMPRIS NOS PARLAMENTAIRES.

 D'après les élus, « le chômage » c'est pour les autres pas pour eux

 Ils ne manquent pas d'air, nos élus... !!, toutes les excuses sont bonnes pour justifier le cumul dans le temps...

Ceux qui sont contre les mandats successifs par principe ont un moyen simple d'y mettre fin: voter contre leur maire.

S'ils sont réélus, c'est qu'une majorité des électeurs le souhaite. Je pense que c'est ce qu'on appelle la démocratie.

Ce n'est certes pas un système parfait.

MANIFESTEMENT  il y a un consensus  pour le maintien  des " arnaques en bandes organisées "toutes   orientation politique confondues  ! 

Seule la réforme  en profondeur de la fonction   et celle de  ses  " avantages "  verra  redonner à   la   fonction   sa  valeurs  .......  Mais là  !!!!!!!  C est   une autre Histoire  ...! 

Par ailleurs  la niveau de connaissance  en détail  des dossiers   qu ils  sonr ammenés à  traiter  est  PITOYABLE  !  

La plus part du temps il s 'agit    pourrait on dire d escroquerie intellectuelle  !  et d incurie manifeste et avérée   !!!!

Une organisation, quelle qu'elle soit, incapable de se renouveler est en danger de mort. C'est par ce constat-là que la question devrait être traitée. Il est inutile d'espérer que les gens de pouvoir le décideront un jour. La France est en coma dépassé, sur ce point.

Voici ce que je propose concernant les mandatures simultanées ou consécutives :

  • maximum un unique mandat à la fois,
  • maximum deux mandatures au cours de la vie, peu importe le lieu (circonscription) et le "type" (municipal, présidentiel, régional...).

Et concernant les candidatures, qui elles aussi devraient être encadrées et régulées :

  • maximum deux candidatures en même temps (par exemple sénatrice dans deux circos distinctes), y compris si elles sont faites par alliance,
  • maximum quatre candidatures au cours de la vie, quelque soient leurs type, lieu, circonstance (en indépendant-e, par alliance, sous l'édige d'un parti, etc...).

Ça serait simple, non ?

(Plus d'explications sur mon blogue : https://blogue.mathiaspoujolrost.net/perso/index.php/post/deux-mandatures-puis-chacune-son-tour )

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Sauf mention contraire, toutes les personnes citées dans cet article ont été jointes par téléphone entre le 20 et le 22 janvier.