Calais, Paris: la guerre des douches et des petits déjeuners

Par

À Calais, la guerre des douches continue contre les personnes à la rue qui viennent se laver ; tandis qu'à Paris a lieu la guerre des petits déjeuners, contre les bénévoles qui veulent s’occuper des exilés près du camp mis en place par la mairie de Paris, porte de la Chapelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Calais, la guerre des douches continue, menée à la fois par la municipalité et par l’État contre les personnes à la rue qui viennent se laver et contre le Secours catholique qui a installé des modulaires de douche dans la cour d’un hangar dont l’association est propriétaire.