Chômage, formation: le théâtre d’ombres des négociations

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette fois, ils ont pu réellement négocier. Mais les accords qu’ils ont laborieusement élaborés serviront-ils seulement à quelque chose ? Jeudi 22 février, les syndicats et les représentants patronaux ont bouclé leurs négociations sur l’assurance-chômage et la formation professionnelle. Deux chantiers prioritaires du macronisme : après la flexibilisation à marche forcée du droit du travail menée par ordonnances (qui vient seulement d’aboutir, le Sénat ayant voté le projet de loi de ratification le 14 février), le deuxième acte des réformes sociales du gouvernement est censé incarner les nouvelles protections offertes aux Français dans leur vie professionnelle. « Objectif : inventer de nouvelles protections », avait promis le président en lançant cette phase de discussions.