Mort possible d'un coordinateur présumé des attentats de Paris

Par
La mort d'un djihadiste belge considéré comme l'un des coordinateurs des attentats du 13 novembre 2015 a été évoquée lors d'interrogatoires de francophones arrêtés en Irak et en Syrie mais, faute de corps et d'ADN, il est impossible d'avoir de certitude, a-t-on dit vendredi de source proche du dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - La mort d'un djihadiste belge considéré comme l'un des coordinateurs des attentats du 13 novembre 2015 a été évoquée lors d'interrogatoires de francophones arrêtés en Irak et en Syrie mais, faute de corps et d'ADN, il est impossible d'avoir de certitude, a-t-on dit vendredi de source proche du dossier.