Comment Nicolas Sarkozy a rendu possible la dérive raciste à droite

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Je suis un peu réservé sur la thèse de l'article.

Je ne crois pas vraiment qu'il y ait eu une rupture sarkozyste : les stéréotypes et les discours racistes dans la droite traditionnelle, on en trouve dès les années 1970. Il y a eu plutôt une amplification et une systématisation du phénomène.

Je pense aussi qu'on surestime le rôle de Le Pen et qu'on se méprend sur son succès. Selon moi, sa réussite tient autant à sa rhétorique anti-élites qu'à ses discours anti-immigration. Et son discours anti-immigration (immigration = chômage = délinquance) n'a aucune consistance idéologique : c'est simplement une collection de préjugés que, justement, on trouvait déjà à droite à l'époque.

Voir mon post sur une comparaison France-Royaume-Uni à propos de l'extrême-droite :

http://www.mediapart.fr/club/blog/e-quilgars/280110/les-anglais-decouvrent-les-charmes-du-lepenisme
N importe qui qui a fait son service militaire dans les annees soixante et soixante dix peu confirmer votre commentaire, j avais moi meme ete tres choque par le caractere xenophobe de la France "profonde" de l epoque, de surcroit je me suis trouve sur un navire en mission en Afrique et j ai tout entendu.., Le Pen n a ete qu un catalyste et en le mediatisant on a fait sortir le loup du bois en quelque sorte. son discours raciste n avait pas d echo quand le chomage etait un phenomene marginal et ce n est qu apres, au moment de l explosion des chiffres de celui ci que le leader du FN a trouve un auditoire qui avait besoin d un bouc emissaire.

La droite a-t-elle le monopole du racisme ? Des exemples venant de la gauche démontrent la difficulté à systématiser en l'espèce. L'universalisme politique peut aussi contribuer à expliquer le succès sarkosyste.

http://www.mediapart.fr/journal/france/250609/comment-la-cgt-organise-l-expulsion-des-sans-papiers

http://www.mediapart.fr/club/blog/marc-tori/250609/avec-matraques-et-lacrymogenes-la-cgt-expulse-les-sans-papiers-de-la-bou-0

Eric Besson vient du parti socialiste.

Il existe aussi un antisémitisme de gauche.

http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-L_antisemitisme_a_gauche-9782707153012.html

http://www.mediapart.fr/journal/france/010210/le-ps-engage-un-bras-de-fer-incertain-avec-georges-freche

Le racisme de gauche de la III République n'était pas mal non plus.

Ne trouverait-il pas son origine dans la légende républicaine et le mythe national qui ont tendu à effacer avec violence les particularismes ?

 

Du racisme il y a partout. Même chez le guignols quand ils insistent sur la négritude de Barack Obama. Leur message: regardez il est noir et il parle comme un jeune de banlieue d'origine africaine.

Chez les Guignols, à propos d'Obama, je vois plus d'humour que de racisme.

Ils ne font pas parler Obama comme un jeune de banlieue d'origine africaine, mais (traduit en français) comme un Funkie américain dealer plein aux as. On croit entendre le doublage d'Eddie Murphy.

Pas très convaincants vos exemples !

Mais si vous souhaitez mieux comprendre, les problèmes de la troisième république à cet égard, remontez aux thèses de Gobineau sur la hiérarchisation des races et vous comprendrez mieux !

 

http://allainjules.wordpress.com/2010/03/28/sarkozy-enfant-des-quartiers...

http://allainjules.wordpress.c......

regarder l'original.... Besson le valet... sarko le maître
Qui préférez-vous?
video ressortie dans tribune de geneve

C'est curieux, mais j'ai beaocoup d'amis qui pensent la même chose. Eh oui! votre sensibilité n'est pas la mienne...

L'article-dénonce-l'institutionnalisation-de-la-pensée-raciste.

La-société-française-connait-comme-toutes-les-autres-sociétés-des-tendances-racistes.

Mais-c'est-à-l'état-de-lutter-contre-les-réflexes-xénophobes.

C'est-à-la-république-de-rétablir-l'égalité-des-chances.

De-ce-point-de-vue-la-politique-de-Sarkozy-constitue-en-effet-une-rupture-avec-toutes-les-politiques-depuis-la-décolonisation.

Chirac-avait-su-ne-faire-aucune-concession-avec-les-thèses-du-FN-et-maintenir-au-moins-au-niveau-national-une-frontière-étanche-malgré-le-risque-électoral.

 

"Chirac-avait-su-ne-faire-aucune-concession-avec-les-thèses-du-FN-et-maintenir-au-moins-au-niveau-national-une-frontière-étanche-malgré-le-risque-électoral."

Euh...

Ravivons quelque souvenirs.

La percée du FN a commencé à Dreux quand le RPR s'est allié au FN.

On peut lire ceci dans Wikipedia : "le 11 septembre 1983, voit le retour à droite de la ville avec l'alliance inédite du RPR et du Front national. Le secrétaire général du FN, Jean-Pierre Stirbois, devient maire-adjoint chargé de la sécurité."

La dédiabolisation du FN, qui stagnait alors à quelques pourcents du copors électoral venait de commencer.

Et en 1991, Chirac se lâche...

http://www.dailymotion.com/video/x1ejr5_jacques-chirac-le-bruit-et-l-odeur

Ecoutez bien à partir de la 30ème seconde, ce précurseur d'Hortefeu :

"l'ouvrier français qui gagne ensemble avec sa femme 15.000 F et voit sur le palier de son HLM un immigré nanti de trois ou quatre femmes, d'une vingtaine de gosses, qui touche plus de 50.000 frances d'allocations diverses et qui ne travaille pas; si vous ajoutez le bruit, et l'odeur, le travailleur français devient fou..."

Quant à Chirac, il jouit d'une retraite bien méritée à plus de 200.000 francs par mois (31.000 €) dans un taudis de 400 mètres carrés dont il ne paie pas le loyer.

Gobineau ne doit pas et ne peut pas servir d'excuse. Il n'a pas fait de discours à l'Assemblée nationale comme Jules Ferry qui lui valut d'être applaudi :

"Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! il faut dire ouvertement qu'en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures... (...) Je répète qu'il y a pour les races supérieures un droit, parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures..." Jules Ferry "Les fondements de la politique coloniale" 28 juillet 1885 (Site de l'Assemblée nationale)

Un humaniste qui reste d'actualité.

Pour celles et ceux qui souhaitent manifester pacifiquement contre le traitement partial du dossier Bettencourt/Woerth seront les bienvenus(ues)

hebergeur d image

en ce moment sur C dansl'Air : woerth est -il blanchi ???

voilà une des réponses aux questions posées (comme le couvercle sur l'Affaire)

en ce moment sur C dansl'Air : woerth est -il blanchi ???

voilà une des réponses aux questions posées (comme le couvercle sur l'Affaire)

@ Caneton Menotté.

800 km me séparent du Ministère de la Justice hélas -et impossibilité de venir-

Je vous autorise a porter une banane gonflable au nom de ma famille.

Bonne démarche

BRAVO

Quel talent de graphiste! Félicitations au Caneton Menotté mais libre!

Ne pas oublier de préparer les pancartes pour le 7 septembre: l'Art et la manière de dire non à qui-vous-savez Clin d'oeilRire...

Lire ou relire Le Comte de Drumont pour la France, Hannah Arendt, et Adorno- Horkheimer .

Caneton Menotté 350kms me sépare du Ministère de la Jusice et suis en campagne,ce n'est pas l'envie qui m'en manquerait de venir,car j'ai horreur que l'on étouffe les affaires pour essayer de se donner de la valeur aux yeux d'innocents qui ne comprennent rien dans ce pays!

Bonne démarche,une grande affiche collée àla LANTERNE pendant ses vacances serait pas mal!

Si j'ai bien compris , SARKOZY pourra donc un jour être déchu de sa nationalité Française , lorsqu'il ne sera plus président et que l'on aura pu qualifier de "crime" certains de ses actes ???
Je suis motivée pour venir. je souhaiterais cependant connaître les organisations organisatrices de cette très bonne initiative

La banalisation de propos ou d'approches racistes est particulièrement bien expliquée par votre article. Son officialisation remonte effectivement à la campagne présidentielle quand, peu importait les moyens à employer, pourvu que les voix dévolues au FN viennent adouber Sarkozy ! La juxtaposition de l'identité nationale et de l'immigration dans un même ministère était, aux yeux des apprentis sorciers l'arme absolue qui permettrait la victoire finale. Ca n'a pas loupé et il est sain que soit rappelé que ce n'est pas dû au hasard, mais le résultat d'une démarche marketing assumée et très éloignée des précautions répubicaines traditionnelles.

Tout à fait d'accord avec patrick 44

Comme dit dans l'article: "En créant un ministère de l'immigration et de l'identité nationale, il [Sarkozy]a inscrit dans les institutions françaises la distinction entre “eux” et “nous”. Ce faisant, il a produit des catégories autorisant les dérives racistes."

D'où, entre autres exemples, des propos intolérables comme ceux d'un Zemmour dans une émission grand public.

Zemmour, pas plus que Frèche ne fait partie de la manoeuvre sarkozyste. Ils en sont seulement les trouble-fête involontaires. La grande presse a très largement repris, en les déformant, leurs propos, comme pour exonérer ceux tenus par es umpistes proches du premier cercle sarkozien.
Zemmour et Frèche, entre autres, sont des symptomes de la lepénisation des esprits. Leurs propos sont libérés par le sarkozysme ambiant.

Ce n'est pas demain la veille que le FN accèdera aux affaires, fût ce par l'intermédiaire de la droite dite traditionnelle ....

Je pense que nous pouvons être rassurés sur ce points quand même...

  • Nouveau
  • 27/03/2010 14:38
  • Par

Merci pour ce bon traité sur la dérive raciste d'aujourd'hui. Toutefois je regrette que les noms de Zemmour et même de Freche y figurent. A mon avis en contradiction avec un plan concerté.Dommage.

 

Il y a certes une amplification médiatique d'une xénophobie, soutenue par son institutionnalisation à travers la création du ministère de l'immigration et de l'identitié nationale ainsi que du débat que l'on sait. Mais il y a aussi une installation du phénomène dans les faits, les politiques migratoires se sont durcies, les projets de loi déposés, la création ici à Nice de commissariats bunkers dans les quartiers sensibles...

Aussi, pour faite local et continuer dans les politiques d'ordre frénétiques trouvant ses boucs-émissaires, je ferais un lien entre les récents propos d'Eric Zemmour ou du glissement général que nous vivons et l'installation à Nice d'un centre de Supervision Urbain.

Ce nouveau dispositif sécuritaire aurait pu se nommer, en utilisant un jargon positif à l'américaine, Centre de Super Surveillance.

On peux lire sur une pancarte bleu blanc rouge que ce centre crée une ville plus sûre24h/24h et 7 jours sur 7 , 624 caméras de vidéoprotection, dont on sait que l'efficacité est quasi nulle, un dispositif qui détecte et localise en temps réel lescomportements anormaux, un poste de commandement opérationnel, la modernisation des moyensradios et la géolocalisation de l'ensemble des patrouilles de police, nous devrions être rassurés, et je le suis de moins en moins… D'autant que lorsqu'on admire la façade restaurée du bâtiment qui s'ouvre sur la place de la libération et le boulevard Malausséna, d'immenses drapeaux étendent leurs slogans sécuritaires tels des langues couvrant une grande partie de la bâtisse.

Le marketing institutionnel sécuritaire continue...

Je m'arrête, me questionnant sur ce qui me gêne dans ma vue, et entends une fille de 10 ans qui dit alors à son père : Papa regarde, ces drapeaux, c'est comme dans le film sur Hitler qu'on à vu hier !

Les images sont plus constitutrices de nos êtres que les mots, disait Gaston Bachelard.

Voilà ce qui me gênais, il y avait là une symbolique qui devenait évidente. Se promener à Nice avec les idées émises par le journaliste du Figaro créait un sentiment pour le moins troublant et me remplit alors d'effroi.

Le ministre de l'industrie et maire de Nice Christian Estrosi avait évoqué l'Allemagne pour défendre le débat sur l'identité nationale : "Si à la veille du second conflit mondial (...) le peuple allemand avait entrepris de s'interroger sur ce qui fonde l'identité allemande, alors peut-être aurions-nous évité l'atroce et douloureux naufrage de lacivilisation européenne"!

Que devrions-nous comprendre ?

Que ce débat sur l'identité française nous permettrait de nous accorder sur le degré de xénophobie qu'il nous faudrait appliquer afin d'éviter que les haines extrêmes ne prennent le pouvoir ?

Le couvre-feux désormais continuel pour les jeune de moins de 13 ans qui sévit ici depuis décembre dernier, serait le type de politique qui nous prémunirait du pire ?

Cette excitation pour l'ordre ne fait que montrer une dangereuse inaptitude des ces politiques à répondre à la crise avec compassion. Ces hommes-là ne savent créer que de la distanciation, de la défiance, de la provocation, du conflit. Leurs réflexions politiques sont faites de peurs les empêchants de penser avec humanité. Le danger, alors, change de lieu.

Bien cordialement,

Pascal Mournard

 

 

 

Photobucket

Photobucket

 

Photobucket

Rassurez moi, c'est pas la rue Lauriston ?

Si je vous montrais les patrouilles de contrôleurs qui surgissent dans le tramway niçois, aux mines graves et vêtus de vestes de cuirs noirs, nous pourrions nous y croire !

Merci pour les photos de nice où j'ai vécu 10 ans avant d'arriver à Montréal. Ont-ils nettoyé la mer, je ne la vois pas? J'en suis parti à cause des parfums "racistes" quotidiens non de tous mais d'une large partie de la population piémontaise. Mais quelle belle ville.

Figurez-vous que je regardais les annonces immobilières à Montréal récemment et ai pris quelques contacts utiles ! J'ai beaucoup aimé cette ville en y ayant travaillé plusieurs mois lors d'un tournage, ville au cosmopolitisme tolérant que j'envie assez. Vous avez raison cette belle ville de Nice est empreinte d'une âme délétère qui retire beaucoup de sa beauté, d'autant que le seul média local qu'est Nice-Matin participe à insuffler cette conscience aigre et anxiogène, raisons pour lesquelles je songe aussi sérieusement à migrer.

Bien cordialement,

Pascal Mournard

Je pense que la déco est pareille rue de la Boétie ( siège de l'UMP)

Claude

 

J'adore Montréal, c'est ma ville (Le slogan dit Montréal, ma ville). Bientôt le printemps nous fera rouler à vélo, sur des patins à roulettes ou à pieds sur des milliers de kms de piste à travers la ville ou hors de la ville. Nous croiserons des gens de tous pays, de toutes couleurs, en paix et avec le sourire. Et les filles et les garçons splendides de santé et de joie... Nous parlons des centaines de langues du tibetain au yakoute, finlandais, qu'importe..., moi 4 seulement, hélas seulement 4.

Il manque tout de même la beauté de la méditerranée, la Païolle ou le cours Saleya et sa vieille ville avec son marché de poissons. Je vivais rue Bonaparte. Le parfum des fleurs. J-M-G Le Clézio le matin en accompagnant nos enfants à l'école au port. J'y reviendrais.

Montréal le racisme n'existe pas comme en France. Il faut dire qu'ici, dans le domaine professionnel, on demande les origines de la personne rarement ce qu'elle fait. Vous faîtes une soirée (un party) et vous avez là le monde, rien que le monde, la terre entière. C'est magique, c'est l'Amérique. Les rues sonnent et sentent les musiques et les parfums du monde.

C'est pourquoi, malgré la bonne teneur de cet article, je suis sans doute resté à la stricte certitude que la France a des problèmes avec elle-même dans l'expression sans complexe de son racisme notoire. Les élites qui n'en sont pas ne sont pour rien avec ça mais ces médiocres accompagnés par les médiAcres alimentent la décomplexication de la langue et de la perception raciste. Puis ce sont des thèmes à vendre. Les intellect-truelles français, BHL, Fink, etc..jouent un vilain jeu à ce propos.Quand vous voyez un pays aves ce genre de représentants de la "pensée" (pour eux, je dirais pAnsée. Il a bien fallu que le Président montre qu'il se cultive. Quelle tricherie le Folio à la main style Princesse de Crève-ou-marche) alors que vous en avez d'autres et de splendides qui sont mis de côté, il y a de quoi faire peur à l'espoir.

Bien à vous.

 

Bravo pour les photos : convaincant!

Manque les photos de patrouilles de contrôleurs (?) : c'est terrifiant!

Bon, en clair, nous sommes sur la bonne vieille autoroute du fascisme : la Haute Finance nous a assassinés mais c'est la faute aux Etrangers...

Cordialement,

JM

 

La preuve en est, comme le souligne très justement cet article, qu'à travers un nationalisme identitaire, la xénophobie est assumée, décomplexée. Ah ! La décomplexion, grand mot libérateur de la droite !

Complexe : En psychanalyse, ensemble d'idées latentes, de désirs refoulés, qui influencent la conduite normale ou pathologique.

Quel bonheur de voir ces gens malades auparavant, dépasser leurs problèmes grâce aux immigrés, c'est vrai, il faut assumer ses défauts et mieux encore, les partager ouvertement avec ceux qui vivent la même souffrance que vous.

Tous ensemble, libérons nos vices !

Donc, tout cela est bon, haïr son prochain est bon pour la santé. Oui, il vaut mieux une bonne politique répressive et punitive que de garder pour soi des haines qui pourraient nous faire du mal à nous, pauvres victimes de la désorganisation du monde (mais surtout de nos éducations).

Nous en sommes donc déjà à ce point?

C'est terrifiant!

Regardant très peu les journaux télévisés, je demande aux abonnés qui ont encore le courage de le faire de nous indiquer si des reportages ont traités de cette vision cauchemardesque de notre démocratie?

Et le maire de cette ville vient d'être nommé ministre???

et ça?????

 

dans l'huma de ce jour.... ----------------------- Lahonte! Le camp d’internement du futur Sa description a tout du film de science-fiction, pourtant, le centre de Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) est quasiment achevé et son ouverture prévue en 2010. 240 places, dont 40 réservées aux familles, pour le plus grand CRA de France. Entouré d’une double enceinte grillagée, il sera géré par des policiers, depuis une tour de contrôle. «  Un complexe immense, totalement déshumanisé  », raconte Caroline Larpin, de la Cimade, qui l’a visité. Elle dénonce sa «  dimension ultrasécuritaire  »  : portes blindées à fermeture magnétique, caméras de surveillance, etc. L’association, qui redoute les tensions liées à de telles conditions d’enfermement, appelle à une mobilisation contre l’ouverture de ce centre.

Je vais tâcher de trouver le temps de vous montrer l'ambiance générale et particulière dans ce coin de la France.

Bien cordialement,

n'oublions pas que cette belle ville de nice a longtemps ete dirigée par jaques medecin , corrompu et corrupteur notoire .

actuelement aux mains d'un sinistre , complice du chef de l'etat dans ses propos , et chien de garde du president , qui aboie dans tout les medias sous controle ump , au meme titre que nadine morano , xavier bertrand ou bien encore lefevre ( datti ayant , apres avoir commi bien des regressions judiciaire dans l'insttitution et causes bien des suicides en prison ) ete ecartées du cercle des "aboyeurs public" pour des raisons obscure ...

obscure encore la maniere dans l'actuel maiTre de la ville de nice s'est approrprie une somptueuse propriete dans l'arriere pays nicois , a l'epoque ou la mafia des casinons regnait en maitre et les meurtres se succedait ...

tout dans ce parti ump baigne dans l'obscurite quand ce n'est pas dans l'obscurantisme .

Ce qui ne m'étonne à moitié de cette ville. Rappelons aussi les noms de deux élus locaux (parmi d'autres), proches de Nicolas Sarkozy et qui prennent entièrement part à cette politique, soit Christian Estrosi, et Eric Ciotti!

Une usine à suicides se prépare sans contact humain. Et dire, ma Chère Marie75 que le but est soit-disant le contraire!!Furieux

Bien cordialement,

Anne

"... Papa regarde, ces drapeaux, c'est comme dans le film sur Hitler qu'on à vu hier !..."

Je pense que l'enfant faisait surtout allusion au format des drapeaux. Maintenant assimiler le fait d'afficher en grand les couleurs nationales au nazisme dénote d'une dérive intellectuelle dans laquelle je ne m'engagerai pas ...

Bien que le côté "too much" n'échappe à personne concernant les drapeaux des photos ci-dessus, j'ai vu des montagnes peintes aux couleurs du drapeau en Turquie et en Chine ... Personne n'est choqué ! Même aux Etats-Unis ou en Russie les démonstrations de grande taille évoquant la nation ne choquent personne !

Dans de très nombreux pays musulmans où je me rends régulièrement il y également des démonstrations impressionantes d'affichage des couleurs et symboles de la nation qui ne dérangent personne....

Les propos que j'ai lu avec les photos occasionneraient, (à juste titre à mon sens), de très sérieux problèmes à son auteur dans tous les pays que je viens de citer. Mais vraiment de très sérieux problèmes .....

Bien entendu que l'UMP tente des récupérations assez minables, mais rassurons nous cela ne fonctionnera pas. Revenir sur une nationnalité ? Mais c'est impossible et Sarko le sait. Il se cachera ensuite derrière le fait qu'il ne pouvait s'opposer à l'Europe ou dieu sait qui d'autres pour dire qu'il voulait mettre en place ce principe mais qu'on l'en a empêché ...

Pas de quoi remettre en cause ou dénigrer le principe des symboles visuels nationaux en expliquant qu'il y avait une "symbolique évidente"....

C'est une manière de faire qui revient à abandonner ces symboles qui ont un sens et une signification à des gens qui ne sont pas représentatifs de la France.

J'aime beaucoup Montréal, où ma fille est étudiante. Je connais bien Nice, où réside mon père. Histoire de planter le décor. Opposer Montréal et Nice n'a aucun sens. Et pas seulement pour des questions climatiques. L'angélisme et le sectarisme de bon aloi et qui permettent à nombre d'abonnés de se défouler deviennent le pain quotidien des forums de Mediapart et je le déplore. Non, le Canada et le Québec ne sont pas les terres vierges de toute xénophobie que l'on veut bien croire. Oui leur politique d'immigration est une politique d'immigration choisie, contre laquelle on s'opposait jusque là la France. Pour la petite histoire, une famille BLANCHE, franco française, s'est vu refuser récemment une carte de résident car l'une de leurs filles, atteinte d'une pathologie lourde, aurait coûté trop cher à la Régie de sécurité sociale du Québec. No comment !! La France n'est ni plus ni moins raciste que le reste du monde. Je rappelle que les esclaves noirs qui partaient des ports du Ghana et du Sénégal notamment étaient capturés et vendus par des tribues arabes. Pour lutter contre le racisme, TOUS LES RACISMES, rien ne sert de se flageller...

Merci de redimensionner les photos, j'en ai plein l'écran et çà déborde sur le mûr d'à côté ! Pour les cartes postales, vous pourriez peut-être directement échanger entre vous.

@micalement !

Sans vouloir récuser le fond de votre article, il conviendrait également de chercher des causes dans le domaine économique et social : perte d'enploi, emploi à temps partiel avec horaires flexibles ne permettant de trouver un emploi complémentaire, baisse du pouvoir d'achat pour les classes populaires, difficulté pour se loger. Alors oui les discours qui frôlent le rascime trouvent un écho plus facilement. Trop d'éditorialistes passent trop rapidement sur une analyse globale justifiant la montée du Front National. La montée des extrêmes se nourrit de la désespérance sociale, pas uniquement des paroles nauséabondes.

La technique de recherche d'un bouc émissaire tout le monde connait et si des élus irresponsables flirtent avec la haine, ce qu'il faut bien entendu dénoncer, c'est qu'ils cherchent à masquer leur incapacité ou leur non volonté de résoudre les problèmes quotidiens des français. Il me semble difficile alors de se contenter de cette simple approche : les discours racistes de quelqu'uns expliquent la montée du FN.

Chère Dominique,

Bien d'accord avec vous sur le fait que la désespérance sociale, insuffisamment traitée par les médias voire tue, nourrit l'EXD.

Cet article pose une autre évidence: celle de l'"ouverture des vannes" du racisme (d'Etat) par Sarkozy.

Cocktail explosif.

@Velveth

La seconde évidence est la conséquence de la première. Comment sauvez les meubles quand on est incapable de résoudre la première (ou que ce n'est pas votre préoccupation) : en faisant diversion. Les deux ne peuvent être dissocier lorsque l'on tente d'expliquer la montéedu FN.

L'emprise de la réthorique d'Hitler (relayé par ses soutiens) n'a pu fonctionner qu'en période de crise sociale et économique lié à la crise économique mondiale et aux effets cumulés du traité de Versailles.

Lorsque je ne vois qu'un aspect analysé (la libération de la parole) je m'en étonne.

Nous sommes d'accord.
Que ce soit le FN ou le NPA, je ne vois pas les extrêmes arriver à leurs fin en France avant très longtemps.Soit dit en passant ...Heureusement !

J'aimerais en être aussi sure ... Que le FN soit loin d'arriver au pouvoir, ce n'est pas certain et, surtout, à l'heure actuelle, y-a-t-il une réelle différence entre le pouvoir actuel et ses dérives à répétition et un pouvoir FN ? Je n'en suis malheureusement pas certaine et j'ajoute que les propos des dernières semaines, les "affaires" me paraissent être les fondations dangereuses d'un glissement vers l'extrême (est-ce d'ailleurs un glissement ou l'émergence de fondations débutées depuis quelques années ?).

En tant que petite fille de résistants, en tant que mère, en tant que professionnel de la santé ... je suis très inquiète face à cette dérive.

J'attends et espère un sursaut de tous, tant au niveau de la stigmatisation de certaines populations que des manipulations financières à tous niveau. Comment peut-on au mieux se mobiliser face à ces événements ? C'est je pense le rôle des associations, des formations politiques mais aussi des citoyens qui ne cautionnent pas la perte des droits fondamentaux, le recul du niveau de vie, de l'éducation etc.

Le gouvernement a choisi (hazard bien entendu) de tenir ces propos au moment ou la "crise" (bienvenue pour certains !) commence à avoir de sérieuses répercussions sur la vie des gens. La politique de la peur, de la haine, de la différence a été déjà trop utilisée et j'ose croire qu'elle ne convaincra personne.

Ce qui se construit maintanant c'est ce qu'on va transmettre à nos enfants et, ne serait-ce que pour ce motif, il faut stopper ce désastre ! (est ce que l'on peut accepter de donner comme condition de vie future à ces enfants la perte des valeurs fondamentales de la république ?).

Enfin, et c'est surement un autre débat mais qui rejoint quand même le débat actuel, quid du service public, en particulier de la santé et de l'éducation ? Doit on accepter, sous des prétextes de crise, que, par exemple, des consultations de cancérologie aient lieu dans des couloirs aménagés "en urgence" ? La médecine a deux vitesses est malheureusement déjà la, essayons d'empêcher qu'elle ne devienne à trois vitesses ... Quand à l'éducation, c'est aussi désespérant, evitons que ça ne devienne inexistant.

Post un peu long, je le conçois, mais au risque de me répéter, les derniers événements sont trop graves pour qu'il n'y ait pas de réactions et mobilisations intenses de tous, à nous de trouver les moyens de faire entendre notre position et notre refus de voir évoluer le pays et nos valeurs dans le sens qui est celui du gouvernement actuel !

 

  • Nouveau
  • 27/03/2010 15:33
  • Par
On peut penser effectivement - c'est du moins mon avis - qu'il n'y a pas de "plan concerté". En revanche, ce que l'article met assez bien en évidence, c'est l'expression et la mise en oeuvre d'une politique concertée et élaborée , ce qui est tout autre chose et est , d'une certaine manière, à la fois plus "efficace", plus inquiétant et plus dangereux. Quand Sarkozy "libère la parole", il ne répartit pas les rôles et les formules de ceux qui se précipiteront dans l'espace ainsi ouvert. Ils ne fait "que" donner un signal déclencheur, un alibi d'évidence et une sorte d'onction de respectabilité à ceux qui suivent. Tels, précisément, parmi d'autres, et chacun pour des motifs et dans des conditions spécifiques, Zemmour et Frèche.
  • Nouveau
  • 27/03/2010 15:35
  • Par
Désolé pour le "gras" "italique". C'est une facétie imprévue...

Décomplexée la droite qu'ils disaient!!!

Et foin de la repentance, par contre pour la réhabilitation du régime de Vichy, ils y pensent, ils y pensent...

Un autre article récent sur Médiapart :

http://www.mediapart.fr/club/edition/les-invites-de-mediapart/article/240310/nallez-pas-le-repeter-mais-le-negre-vous-emmerd

montre que le problème est beaucoup plus profond que les simples discours démagogiques de dirigeants de droite. La gauche a été très hypocrite elle-même depuis une trentaine d'année en n'étant jamais mobilisée sur ces questions, se considérant sans doute génétiquement (ADN) antiraciste.

 

En fait, le pb de la gauche est le corporatisme foncier appelé "social", mais que les "classes populaires" (petits blancs) comprennent comme "les français d'abord", en votant FN, dès qu'ils ont l'impression que le social en question concerne les pauvres, c'est-à-dire les immigrés. Paradoxes de la sociologie: les mots changent de contenus avec le temps.

ce n'est pas la peine de chercher en Allemagne nazie des références sur les relations crise et racisme, pendant la grande dépression des années 30 qui suit la crise de 29, les gouvernements français ont renvoyés, en Pologne, les mineurs polonais qui travaillaient en France depuis des lustres (par trains-charters) pour "lutter contre le chômage des français" . Les Arabes ne furent pas concernés par ces mesures. (voir le livre de photos magnifiques : le Paris arabe, du milieu du XIXe au milieu du XXe siècles, il montre que le racisme anti-arabe n'existait pas)

de la même manière, les femmes furent priées de retourner dans leur foyer, et les traitements des fonctionnaires diminués de 10%.

Où voyez vous que je parle de l'Allemagne nazie? Je parle de la France raciste.

Je suis d'accord avec vous sur le fait que le vote FN est un réflexe de peur, plus que de raison.

Mais il est très difficile d'argumenter contre la racisme lorsque l'on est soi-même porteur d'idées xénophobes et haineuse. Au terme raciste de "petits blancs" je préfère le terme de "petites bourgeoisie". Jamais l'insulte n'a été un argument fut elle enrobée dans de belles phrases.

 

Enfin, le raisonnement qui veut que français = riche et pauvres = étrangers .... Ce n'est pas du tout la vérité

 

J'apprécie cet article et j'adhère volontiers à ses arguments. En fait Sarkozy et Le Pen, même combat quant au fond. Un petit reproche : de mon point de vue "une tronche pas catholique" n'a rien à voir avec le racisme (et encore moins l'antisémistisme).
"La tronche pas catholique" de Frèche venait après maints dérapages odieux de ce satrape local qui, à l'instar d'un Sarkozy, ouvre les vannes d'un racisme ordinaire pour faire de "bons mots".

A ce sujet, je suis d'accord avec vous.

Qui n'a jamais dit "tronche pas catolique" ? Même ma grand-mère le disait....

 

Par contre, quand ce monsieur concerné par la remarque de Frèche avait lancé un :

"mais qui donc va garder les enfants ?" après la candidature de Ségo, personne n'avait vraiment bronché... et il était resté au PS.

Le racisme anti-femmes n'existe pas.

Pas-d'accord.

La-politique-de-Frèche-n'est-pas-en-question.

Seuls-quelques-mots-d'humour-que-je-qualifierais-de-populiste-mais-sa-politique-ne-cède-rien-à-la-xénophobie-contrairement-à-celle-de-Sarkozy.

  • Nouveau
  • 27/03/2010 19:52
  • Par

Article pertinent

C'est évident quand les dirigeants ne peuvent et ne veulent résoudre les problèmes "l'étranger" est toujours le bouc émissaire

Sarko et sa clique sont fondamentalement racistes et leur politique est non seulement lamentable mais anti sociale, et ne sert que les intérêts des capitalistes qui ramassent l'argent comme des voleurs sans scrupules, alors qu'on fait la chasse à la petite déliquance, et les oeuvres caritatives bouchent les trous

C'est comme au 19ième siécle, même en pire dans la mesure où les profits sont encore plus gigantesques

ce qui me met aussi en colère c'est que cette droite nous a piqué NOS couleurs, celles de la République , la première, la 2e, et même la 3e, les couleurs que nos grands parents leur ont imposé par la force, en le payant souvent de leur vie. qu'elles symbolisent la liberté, l'égalité et la fraternité, tout le contraire de ce que cette droite dit, fait. Il y a même un tableau de Monet (je crois) " 14 Juillet" ou ces couleurs sont mises en scène et l'ambiance est festive, légère, chaleureuse .

Certes c'est dans l'air du temps cette stratégie de droite mais je n'ai pas l'impression que cet air ait changé depuis mon départ vers le Québec en 1993 (où la distinction entre les "Eux" et les "Nous" est parfaitement bien avalisée par le théoricien politique Jean-François Lisée, le journal Le Devoir avec ses journalistes comme Christian Rioux par exemple. Distinction nourrissant le Parti Québecois actuel. Ça va même dans la notion de "race" pure. Il faut dire que les ultramontais étaient bien accueillis "icitte" depuis le 19ième siècle et que la Société Saint-Jean-Baptiste, l'âme du nationalisme québécois, sévit encore et a les bras longs). Dix années après, de retour en France, mon étonnement fut d'expliquer à mon épouse anglaise les propos qu'elle entendait partout qui étaient à caractère absolument raciste et intolérable. Même pratiquement nous fûmes l'objet par la Police d'expériences/attitudes racistes de sa part, de la police non de mon épouse, puisqu'elle bloquait toutes personnes n'étant pas d'origine blanche. C'était en 2003. Quand est-il arrivé Sarkozy au pouvoir?

À Paris, vers les années 80/90, moult amis artistes, danseurs, musiciens se faisaient arrêter systématiquement par la police pour contrôle de délit de sale-gueule. J'ai même un jour failli partir au poste parce que je m'étais insurgé puisque je savais que mes amis étaient tout aussi français que vous et moi.

La France non raciste? Combien d'algériens jetés dans la Seine du 21 au 30 octobre 1961? 750. Sarkozy, certes, mais est-ce une élite? Il n'y a plus d'élite en France. Ni à Droite ni à Gauche. Ni dans le médias. Les meilleurs se taisent ou font des thèses. La médiocrité culturelle et politique règne. D'autres désirent mettre la France dans un musée au nom du Patrie-moine catholique. Alors qu'il y a des journalistes comme vous ou des commentateurs comme ceux qui écrivent là maintenant dans Médiapart et parfois ailleurs qui sauvent un peu l'honneur. Mais vous n'êtes pas toutes la France, voilà le problème. Lorsque j'entends les propos qui se tiennent partout à propos du racisme, je me dis que c'est ça la France. Je me souviens de mon service militaire où on rencontrait la France entière en 1973 et ce que j'entendais à cette époque se dit sans complexe de nos jours. C'est la grosse différence.

Je ressens très fortement, comme l'auteur de l'article, ce grand retour de Dupont-Lajoie au sommet de l'Etat, qui dégouline progressivement le long des relais d'opinion pour banaliser le racisme. Mais je trouve que dans les exemples que vous donnez, il y a à la fois quelques vrais exemples de propos racistes (Ex. "l'auvergnat" d'Hortefeux), et d'autres qui relèvent d'une opinion "protectionniste" d'ultra-droite à laquelle je n'adhère bien sûr pas, mais qui a le droit de s'exprimer en démocratie. Si on disqualifie d'avance cette opinion anti-immigration (qui est politique et pas forcément raciale), ses tenants ont beau jeu de clamer que la tolérance de gauche est à géométrie variable.

J'ai fait il y a 20 ans un stage ouvrier dans une des plus anciennes usines automobiles françaises, avec au moins 70% d'immigrés. Il était frappant de voir combien les Français "de souche", dont une partie illettrée d'ailleurs, pouvaient cumuler des amitiés profondes et une générosité exemplaire à l'endroit de leurs collègues algériens ou "yougo", et des propos que nous aurions considéré comme épouvantablement racistes aujourd'hui. Le "politiquement correct" un peu bourgeois a, je crois, blessé et poussé dans les bras de Le Pen (et plus tard de Sarkozy) pas mal de ces gens qui ont vu leurs opinions disqualifiées avant d'être entendues.

Pap N'diaye vise juste quand il dit "Sa politique n'est pas contradictoire avec la promotion de figures de la diversité, comme Rama Yade, Fadela Amara ou Rachida Dati. Au contraire, la logique du “eux” et du “nous” admet volontiers des “transfuges”, récompensés pour leur mérite, leur fidélité, leur obéissance.» Il y a presque une démarche "négrière" dans ces nominations : se faire des obligés à bon compte, sûr que ces transfuges lui seront éternellement reconnaissantes d'un poste auquel elles n'auraient pu rêver. C'est d'ailleurs pour ça qu'il les a choisies femmes et jeunes, pour qu'elles cumulent les handicaps et lui soient d'autant plus obligées. La façon dont Rama Yade est rentrée dans le rang malgré l'irréparable et trop précoce désabusement qu'on pouvait lire sur son visage quand elle a compris que l'UMP n'était pas le terreau de la méritocratie qu'elle avait imaginé était éloquente.

Un organisme tel que la Halde cela ne devrait pas être présidé par une seule personne, c'est déjà d'une débilité profonde.

On aurait du instituer un système de collégialité comme pour le CSA, propre à apaiser toute tension possible de déséquilibre apparent entre les diverses communautés composant aujourd'hui le tissu national.

Il reste le problème du racisme, et comme c'est devenu le véritable fonds de commerce de Sarko, cette problématique devient insoluble dans la mesure où elle lui fournit mécaniquement des voix supplémentaires du fait même de sa propre pyromanie.

Faut faire confiance aux gens sur le terrain, pour s'en prémunir selon moi.

@ +NEO-

 

 

@Vertubleu,

Bon retour.

 

  • Nouveau
  • 27/03/2010 23:31
  • Par

La FRANCE GRANDE NATION DES DROITS DE L'HOMME DE LA LIBERTE, EGALITE et FRATERNITE se meut un peu plus chaque jour dans une société XENOPHOBE où les politiques n'ont pas honte de surfer allègrement dans leurs discours avec les thèses plus RACISTES pour conquérir un électorat qui n'en veut plus !

Une certaine Presse et certains chroniqueurs mal dans leurs propres origines qui ont perdu la boussoule en se faisant vecteur et diffuseur de ces déclarations les plus ABJECTES à visée destructrices d'une catégorie de CITOYENS FRANCAIS ne représentant PAS (selon eux) par leurs origines ethniques et socio-culturelles LE PUR BLANC FRANCAIS DE SOUCHE ??? MAIS DE QUI SE MOQUE T'ON ???

L'HISTOIRE (les invasions mauresques, alémaniques etc...) a réglé depuis des SIECLES cette stupide idéologie de l'IDENTITE PUREMENT FRANCAISE ! Quel citoyen Français d'origine visiblement CAUCASIENNE (je dis bien VISIBLEMENT) peut-il (elle) prétendre d'une lignée généalogique ou ancestrale TOTALEMENT OU PARFAITEMENT FRANCAISE ???
ET puis que signifie cette IGNOMINIE ?

Comment en est-on arrivé à devoir se défendre A ETRE CE QUE L'ON EST DE PAR sa NOBLE FILIATION, SA NAISSANCE, SA CULTURE D'APPARTENANCE, LA COULEUR DE SON EPIDERME en fait ce que l'on est même dans l'ESSENCE DE SOI ?

La honte et le mépris des dénominations discriminatoires de FRANCAIS DE SOUCHE et de FRANCAIS ISSUS DE L'IMMIGRATION ?

Ministère de l'IMMIGRATION et de quoi ??? L'IDENTITE HONTEUSE ???

Mais de quoi ont-ils vraiment peur ?

De la MIXITE, du METISSAGE des nouvelles générations FRANCAISES ? Va- t'on bientôt attribuer des PEDIGREE à une catagorie de FRANCAIS bien BLANCHEMENT FRANCHEMENT FRANCAIS et des CROIX de BANISSEMENT à d'autres catégories de FRANCAIS ETHNIQUEMENT/PHYSIQUEMENT et CULTURELLEMENT IRRECEVABLEMENT PAS FRANCAIS ?

Allons-nous intrinsèquement vers une nouvelle forme de gouvernance et d'idéologie HITLERIENNE/ARIENNE/MUSOLINIENNE ?

Bravo, bravo LIBERTE, EGALITE et FRATERNITE d'apparat !!!

@Patchat

Et si vous commençez par ne pas " hurler " ?

La civilité commence par le savoir-vivre.Sourire

Justement Latronche, je crois que Patchat est vraiment en colère, il exprime librement sa colère, et il y a de quoi l'exprimer! Rien à voir avec un manque de civilité ou de savoir-vivre ici!

@Latronche

Tiens toujours là à ramener ta tronche de vipère…

. Où sont tes propositions et idées de la France que tu te fais…

Je ne vois rien de tel sur MEDIAPART…

…et pourtant cela fait un moment que je suis cettetronche sur mediapart…….
Nous n'avons jamais connu en France un tel débat, basé sur la haine et l'idiotie. Pour moi, citoyen français, athée et libre penseur il n'y a qu'une seule référence à la Constitution qui est le livre de conduitre de tout Français adulte, c'est le môt "Laïcité". Arrêtons toutes ces conneries qui ne pêut que nous diviser et créer un communautarisme qui se met en place doucement mais sûrement à la grande satisfaction de Sarkozy. Et faites attention car ça va être son "thème de campagne" jusqu'en 2012.
Les 3 et 4 novembre 2008 à Vichy une nouvelle étape dans la provocation xénophobe a été franchie. À ces dates se déroulait le sommet des ministres européens pour l’harmonisation de la gestion européenne des politiques migratoires, organisé par le ministère de l'identité francaise...

Je trouve tragi-comique que se soit un grand chef avec un nom aussi chantant que celui qui est le sien qui revalorise le clivage communautaire. Le calcul américain sous-jacent apparaitra érroné, puisque l'Europe n'est pas l'Amérique, i.e. on est blanc aux Etats-Unis, en France on est Français, Italien, Polonais mais pas blanc, car l'histoire existe.

 

Sinon, les mots peuvent précéder les actes, mais la libération de la parole communautaire ne peut pas être qualifiée de racisme pour autant. Les Parisiens "sur-éduqués" peuvent s'en émouvoir, mais pour les gens moins privilégiés,c'est a dire pour la majorité des Français, les communautées existent et ont un sens. Certes ce n'est pas l'idéal Républicain d'une identité collective unique acquise par la maîtrise de la langue et d'un tronc culturel commun, mais qui a réelement cru, ou même vécu une telle utopie ?

Certaines expériences de sociologie pourraient être citées, une fois un groupe constitué, même dans une population homogène, il est presque impossible de le dissoudre, tant l'identité rassure et que l'identité se crée plus facilement via le rejet que par les valeurs partagées.

Cela étant dit, je suis bien content de parler un anglais parfait et d'avoir un diplome réaliste, juste au cas où. Ils ont libéré des forces qu'ils ont cru pouvoir maîtriser, mais je crois personellement que le roi est actuellement nu.

  • Nouveau
  • 28/03/2010 03:09
  • Par
Le point de vue défendu dans votre article me parait d'une grande justesse. A l'appui de la notion de "transfuge," on peut remarquer que Sarkozy procède exactement de la même manière avec les "minorités visibles" et les supposés ennemis de gauche. Un débauchage qui vaut captation et doit se lire comme un coup porté à "l'autre camp". Sinon, aux sceptiques qui doutent du terrible travail concerté auquel sont en train de se livrer les Longuet, Hortefeux, Morano et autres Zemmour, je conseille la lecture des posts liés à l'article sur les bémols du Conseil d'Etat concernant l'interdiction de la burqa paru ce jour sur le site du Figaro. C'est proprement terrifiant. Plus de 500 réponses, un déferlement jamais vu de haine, de délire anti-musulman, d'appels à la sédition, à la violence, de déni des instances républicaines, etc. Ce qui se lève là est un ferment de pogrome, voire de guerre civile. Je veux bien croire que M. Sarkozy joue les apprentis-sorciers et risque de mettre le feu sans le vouloir, mais une autre hypothèse, autrement plus inquiétante, se fait jour. Les économistes sérieux annoncent une aggravation de la crise, notamment en Europe. Le petit homme de l'Elysée n'est-il pas en train de préparer ainsi les troupes de choc censées lui permettre de poursuivre, envers et contre tout, sa politique de destruction au service de la finance ? Jusqu'à présent, je considérais cette possibilité comme trop naïve et émotionnelle pour être prise en compte, mais depuis la râclée des régionales et les réactions qui ont suivi…
J'espère de tout coeur que vous faites erreur dans vos intuitions.

La-prochaine-présidentielle-me-parait-etre-la-plus-importante-élection-depuis-que-je-suis-en-age-de-comprendre.

Si-le-pire-n'est-jamais-sur-il-n'est-pas-à-écarter-non-plus.

La-crise-amènera-inéluctablement-de-profonds-changements.

Ce-peut-etre-l'occasion-d'inventer-une-nouvelle-forme-de-gouvernance

l'occasion-de-réinventer-un-capitalisme-plus-humain-avec-un-meilleur-partage-des-gains-de-productivité

Mais-la-crise-pourrait-tout-aussi-bien-réactualiser-les-vieilles-valeurs-de-droite.

Ne-jamais-oublier-que-Pétain-trouva-en-France-tout-le-tissu-social-nécessaire-justice-gendarmerie-etc....à-sa-politique-ouvertement-antisémite.

Ne-pas-oublier-que-nous-français-fumes-complices-donc-coupables-du-pire-crime-de-l'humanité-contre-l'humanité.

PS:désolé-pour-les-tirets-et-les-accents-manquants

  • Nouveau
  • 28/03/2010 09:05
  • Par

Il y a un point qu'il faut souligner aussi : N. Sarkozy a semé le racisme en espérant attirer les voix de l'extrême droite. Or il a surtout fait renaître cette extrême droite.

 

Pourquoi ? Peut-être parce que la France est un terreau propice. Ce qu'a montré le débat sur l'identité nationale c'est qu'il faut peu de choses pour rêveiller les attitudes racistes. Ce débat m'a fait honte pour mon pays.

 

Sarkozy a joué avec les allumettes et a allumé un incendie qu'il ne maîtrise plus.

Oui, Sarkozy a semé le racisme en faisant campagne sur la haine de l'autre: l'ancien contre le jeune, le bon Français contre l'immigré, le smicard contre le RMIste, le privé contre le public, etc... C'est ainsi qu'on s'est retrouvé avec une Assemblée nationale toute acquise à sa cause, et le travail de sape -de toutes les solidarités- a pu commencer.
Quelqu'un ci-dessus a évoqué l'armée. Effectivement, lors de mon service national, j'ai été choqué par quelques propos et attitude des sous-officiers et officiers à l'encontre des jeunes appelés des DOM-TOM. On les nommait de temps à autre "les bronzés", on les assignait à des tâches subalternes comme le balayage. Je me souviens d'une conversation dans un bureau à ce sujet. "Faudrait nettoyer les abords des poubelles", "y a qu'à le faire faire par un bronzé, tiens envoie Z. !" (rires : Z. est un Antillais ...). Je me souviens d'un jeune homme d'origine indienne (Pondichéry) qui me disait qu'il avait demandé à travailler à l'armurerie car il "en avait marre de balayer toute la journée et qu'il préférait encore passer des heures "enfermé" dans une pièce !". Je me disais alors qu'il était lamentable de traiter de la sorte des jeunes gens qui découvraient souvent pour la première fois la métropole et qui risquaient d'en repartir avec une très mauvaise impression d'humiliation. Moi, je trouvais plutôt sympathique de rencontrer des Français d'Outre-Mer ... Je me souviens également d'une correction mémorable subie par un appelé métropolitain exercée par un jeune Canaque (un colosse) exaspéré par des réflexions racistes (que je n'ai pas entendues). Tout ça n'est pas à l'honneur de la grande muette ...

Vous oubliez, dans votre démonstration, ce qui aurait pu passer inaperçu si ça n'avait touché des personnes connues qui se sont faites connaître:refaire son passeport ou sa carte d'identité devenant un casse-tête parfois impossible à résoudre parce que devant justifier de sa nationalité française, le demandeur n'en avait pas les moyens(parents nés à l'étranger où il n'y avait pas d'état civil, ou toute autre raison).

Tout autre chose:s'est-on demandé si les Bretons, les Vendéens,ces anciens Choans, les Languedociens,etc...(pas tous,évidement) n'avaient pas gardé une dent ,par tradition, contre l'école obligatoire de Jules Ferry qui punissait sévèrement les enfants qui parlaient "patois"(quel mépris !),et donc contre la République.Cela aussi était du "racisme",de gauche,pour construire l'identité nationale.Une génération,et hop!la guerre de 14-18.

Au sujet des Bretons, etc... Je puis vous assurer, que mise à part une infime minorité, c'est l'inverse de ce que vous suggérer, ils ont vite compris le parti qu'ils pouvaient en tirer, en devenant les meilleurs, regardez le classement des académies pour les résultats du bac, celle de Rennes est généralement en tête, au pire troisième !

Ce serait rock n'roll, si aujourd'hui on parlait une cinquantaine de langues en France, rien qu'en Bretagne il y en aurait au moins quatre : le breton, le vannetais, le gallo et le français ! N'oubliez quand même pas, que la nation française existait plusieurs siècles avant la guerre 14/18 et que ceux qui ne parlaient pas français étaient tout simplement analphabètes !

 

bonjour emmanuel esliard,

en indonésie (où je réside), on y parle au moins 750 langues (et encore, pour certains, c'est bien en dessous de la réalité) et ça n'est pas "rock n'roll" du tout. il y a des langues locales - comme le breton - et une langue commune à tout l'archipel, l'indonésien.

cordialement,

De Gaulle, au secours ! Pétain et Vichy sont de retour. La droite raciste, qui avait le pouvoir à VIchy, qui condamnait les juifs, les gaullistes, les francs - maçons, et j'en oublie, est de retour. Elle n'a rien appris et n'a rien oublié. Ne me ditsd pas que j'éxagère. Il n'y pas les camps, mais l'esprit et le verbe sont là.

REAGISSONS ENSEMBLE CONTRE LA BETISE CRIMINELLE DE NOS GOUVERNANTS

Excellent article,très bien argumenté et pensé.

En tant que citoyens, juristes, politiques, hommes et femmes de bonne responsables et de bonne volonté, il est urgent de réagir partout où nous avons un impact social, professionnel, citoyen: en tant que professeurs, entrepreneurs, médecins, commerçants:

a) Interpellons nos élus (maires, conseillers régionaux, députés, sénateurs): que faites-vous par rapport aux logements sociaux? Aux députés : que votez-vous (centres de rétentions, etc); à l'ordre des médecins et dentistes: quelles mesures disciplinaires avez-vous prises à l'encontre des médecins et dentistes qui refusent de soigner des sans-papiers (au mépris du serment d'Hyppocrate!); Aux entrepreneurs: que fait le Médef par rapport à l'emploi de sans papiers sur des chantiers, etc, etc: dès qu'un fait, aussi minime soit-il, nous est connu, nous nous devons, chacun dans notre sphère d'influence, d'alerter, de remettre en question, de nommer, de mettre les resonsables face à leur ignominies: analyser est un préalable essentiel, etc'est le début de l'action, mais interpeller nommément, publiquement, des responsables polituques, c'est agir au quotidien, le pas suivant, nécessaire et logique, afin que l'analyse devienne action: sans cela, nous tournons en rond, nous nous donnons bonne conscience, sans avoir d'effet immédiat et pragmatique sur le réel.

Donc: c'est pourquoi je dénonce encore et sans cesse: le préfet du Loiret lorqu'il fait expulser une jeune fille quiétait venue porter plainte dans une gendarmerie pour violences; le recteur de l'académie de Lille qui met à pieds une enseignante pour une gifle contre un élève qui l'avait harcelée et insultée, contre le président lorsqu'il abuse du droit et "casse" un officier de gendarmerie pour "enfreinte" à l'obligation de réserv, où à l'université d'Orléans, lorsque un conseil de 22 personnes s'autorise de voter une "Velsatis" de fonction pour le président de l'université, où que des banquiers invités à un colloque sur la banque et la crise, se voient gratifier de 2 camions de traiteur, avec champagne et petits fours, alors que des vacataires attendent 4 et 6 mois d'être payés.

Mais je suis contre: les pseudonymes, les invectives, etc: signons nos contributions, soyons fermes et droits: au final, ce sont les hiérarques qui serons perdants, même si nos carrières respectives, nos emplois, nos relations peuvent en souffrir peu ou prou.

Mathieu Corrêa de Sa

Professeur à la Faculté de Droit d'Orléans.

Militant à Amnesty International; La Ligue des Droits de l'Homme; Human Rights Watch.

 

Notre président riquiqui est un escroc : il organise des cérémonies sur le plateau du Vercors pour rendre hommage à la Résistance et il accélère la démolition des acquis du programme du Conseil National de la Résistance.

Il renouvelle la même escroquerie en nommant des personnes issues de l'immigration tout en favorisant un mouvement raciste. Comme la souligné Velveth, riquiqui instaure un racisme d'Etat

C'est un vieux principe mafieux hyper connu, installer l'insécurité avec des instruments économiques (ghettoisation) et proposer de la sécurité en contre partie du paiement d'une dîme, en l'occurrence pour le cas qui nous occupe ici la diminution des acquis sociaux et des services publics français.

Les français ne voient a priori que l'aspect sécuritaire dans cette affaire et ne se rendent pas immédiatement compte qu'on les dépouille au passage.

Et quelques années après, donc maintenant, c'est la vraie douche froide.

@ +NEO-

Que Sarkozy sur ce sujet donne le ton à sa majorité me semble confirmé par la sa déclaration, le 2 décembre 2009, devant des députés UMP : la "votation" suisse contre les minarets illustrait le fait que, là comme en France, "les gens ne veulent pas que leur pays change, qu'il soit dénaturé".
  • Nouveau
  • 28/03/2010 12:29
  • Par

La gauche est morte, le PC ne se redressera plus et rien ne vient le remplacer. Le PS n'est pas à la hauteur du défi actuel et va se résigner. L'UMP oscille entre délire et conformisme. L'augmentation continuelle de la pauvreté va nourrir le FN et, d'ici dix à vingt ans, nous devrions avoir la droite qui se scindera entre le PS et le FN. Cette seconde alliance devrait se faire avec le Front national comme parti dominant.

Maintenant, que Sarkozy soit raciste ou fasse semblant de l'être pour avoir des électeurs, cela ne montre que le vide de la gauche. Nous allons vers une catastrophe et celle-ci n'a rien à dire.

Que-le-PC-qui-avait-soutenu-l'entrèe-des-chars-en-Hongrie-ou-en-Pologne-soit-mort....aucun-regret.

Par-contre-l'opposition-entre-la-social-démocratie-et-l'ultra-libéralisme-donne-encore-du-sens-à-la-gauche.

Cracher-dans-la-soupe-?

Pourquoi-pas.

Donnez-moi-un-seul-ex.d'une-société-à-la-fois-plus-libre-et-plus-solidaire-que-les-sociétés-du-nord-de-l'Europe-?

Que-le-PC-qui-avait-soutenu-l'entrèe-des-chars-en-Hongrie-ou-en-Pologne-soit-mort....aucun-regret.

Par-contre-l'opposition-entre-la-social-démocratie-et-l'ultra-libéralisme-donne-encore-du-sens-à-la-gauche.

Cracher-dans-la-soupe-?

Pourquoi-pas.

Donnez-moi-un-seul-ex.d'une-société-à-la-fois-plus-libre-et-plus-solidaire-que-les-sociétés-du-nord-de-l'Europe-?

  • Nouveau
  • 28/03/2010 12:36
  • Par
Je suis assez d'accord avec le contenu de cet article mais j'aimerais prendre un peu de recul sur cette dérive raciste. Je pense que cette dérive a des echos chez nos concitoyens parce que le terrain est propice. Je voyage beaucoup et je suis toujours choqué à mon retour par l'etroitesse d'esprit des Francais, par le mal être, par l'individualisme, par l'absence de motivation, ... Il suffit de prendre sa voiture en France pour voir l'état d'esprit actuel. Il suffit de regarder un journal TV pour voir que les faits divers dominent l'actualité. La France va mal et l'individualisme poussé à l'extrème est le sport national. Il suffit donc de diriger cet individuliame dans une direction donnée pour engendrer des réactions perverses. C'est ce qui se passe avec le racisme aujourd'hui. Mais ça se passe aussi avec les fonctionnaires, les patrons, les Allemands, les Suisses, les écolos qui ne veulent pas de croissance, etc la liste est longue. Je sais qu'en mettant en avant cette fondation je ne fais que déplacer la question ! Pour moi le racisme poussé par notre gouvernement n'est qu'un vecteur electoral bien décrit dans cet article et dans les commentaires. Mais le terrain est propice à cette manipulation et à cette focalisation sur l'"autre" ! Si je reviens au titre de cet article, je pense que NS a utilisé ce vecteur raciste à des fins electorales et il l'a encouragé. Mais il faudrait creuser un peu plus pour comprendre pourquoi c'est si facile. Il faudra un travail de fond pour changer les comportements et apporter un peu plus d'humanité dans cette France qui devient plus "petite" chaque jour ! Je pense que les Etats Unis sont passés par cette même étape et que Barak Obama est en train de changer l'état d'esprit mais ce sera très long !

J'ai-entendu-que-pour-25/100-des-républicains-Obama-est-l'Antéchrist-!

Plus-de-la-moitié-des-républicains-croient-qu'il-est-musulman -et-50/100-pensent-qu'ils-est-communiste.

Il-est-facile-de-croire-qu'ailleurs-l'herbe-est-plus-verte

 

Quand les soit disant élites, membres de l'intélligentsia dite de gauche, prendront elles le temps d"écouter et surtout d'entndre les couches dites populaires,

+ 1 Trilliard de Trillion de Super Méga Bonus à ce si génial commentaire de Chometon !!!

@ +NEO-

Pas dans cette configuration-ci en tout cas. Le PS a échoué sur l'Europe et le social, ne lui reste qu'un anti-racisme de pacotille pour se donner bonne conscience, pouvoir diaboliser ses principaux ennemis, les classes populaires françaises et dissimuler son vide absolu. On pouvait craindre que le PS et l'UMP jouent au méchant raciste et au gentil anti-raciste pour ne pas parler de la misère qui progresse.

Le FN est le parti d'avenir, alors que PS et UMP, partis de vieux et d'aisés vont se scléroser et s'affaiblir de plus en plus. Je ne vois pas comment nous pourrions construire un parti de gauche d'ici vingt ans. Le point positif est que les classes populaires pourraient bien phagocyter le FN et lui imposer les valeurs universalistes du Bassin parisien, les plus rigolotes de celles que j'ai lues ou entendues étant "Je déteste tous les Arabes sauf ceux que je connais", "Les Arabes nous envahissent et ma femme est algérienne", "Les Arabes sont des monstres et j'ai aidé Mohammed à revenir clandestinnement en France". Bref, l'universalisme latin est toujours là.

J'en ai une bonne, avec Marine Lepen, le FN passe de la bête immonde à la belle qui monte.

Une seule chose est certaine en politique, les vieux n'ont pas d'avenir.

Au pessimisme de Jarditi et de Bernie j'oppose le réveil du peuple qui, s'il est aujourd'hui abruti, ne le sera pas toujours.

Je ne suis pas pessimiste, je ne fais que constater la situation actuelle. Quant au "réveil du peuple" il suffit de regarder le succès des grèves, la participation aux manifestations, la participation aux élections, .. pour voir que nous avons encore du chemin à faire. Mon point est que la vague du racisme n'est qu'une vague parmi beaucoup d'autres qui peuvent être lancées par des démagogues de tous poils. Et que ces vagues se développent facilement sur la mer d'un "individualisme forcené" encouragé par la classe politique depuis des années. C'est le "diviser pour mieux régner" qui a été le leitmotiv de notre classe politique. Je me souviens du premier discours d'Obama qui a dit qu'il allait faire son possible mais que chacun devait faire quelque chose pour aider. Une femme intérogée immédiatement après son discours avait très bien compris et promis d'aider. C'est la seule façon de sortir de cette situation.

Le "peuple", en utilisant votre terme, doit retrouver une motivation collective, une envie de chasser le négatif, une envie de gagner, ...et je cherche toujours le catalyseur de cette réaction ! Quelque part, NOUS devons devenir plus responsables et moins passifs. Comme nous devons aussi résoudre un problème économique majeur je me demande si le catalyseur ne pourrait pas être le développement d'une société tournée sur l'environnement, une société qui parlerait à chacun et qui redonnerait confiance. Je ne suis pas militant et j'essaie de jouer ce rôle localement mais le job de Sysiphe etait plus facile !

  • Nouveau
  • 28/03/2010 14:28
  • Par

Lu dans les commentaires l'analyse d'une technique éprouvée: installer l'insécurité puis proposer la sécurité en contrepartie du paiement d'une dîme (ou encore: foutre le feu et se présenter comme pompier prêt à intervenir si...) C'est un jeu dangereux qu'on retrouve non seulement en politique mais aussi dans les entreprises, chez les jeunes loups qui veulent faire place nette pour prendre la place des vieux baba-cools à mettre à la retraite.

Autre commentaire sans rapport avec le premier: on parle de "défier", "interpeller" "faire échec au" racisme. A mon avis il vaudrait mieux essayer d'offrir d'autres perspectives. L'un des commentaires parlait d'ouvriers français, dont on aurait pu qualifier les propos de racistes et qui cependant avaient un comportement exemplaire vis à vis de leurs collègues algériens ou "yougos". J'ai vécu ça dans les années soixante-dix à Sochaux et j'en suis encore toute émue en y pensant. Il y a de beaux comportements: il faut les susciter par l'exemple, l'empathie, le respect de l'autre; c'est plus efficace que de vouloir empêcher les comportements indignes.

Avec cela dans l'os, j'avoue que le retard en stratégie --socio-économique nationale-- resterait encore longtemps en souffrance et pénaliserait un "certain" fondament de la France. L'intelligence et non la "ruse" nous interpelle à la sagesse du Seigneur Tout Puissant, qui gère ce monde!

Piquer sur nos retraites c'est décourager et retirer aux jeunes générations leur engoûement au travail.

bonjour

J'ai 34 ans, je suis marié à une femme d'origine algérienne. Le racisme ambiant en France ne m'a jamais autant "touché" que depuis l'élection de Sarkosy et ce fameux débat sur "l'identité nationale obligatoire". Je pense effectivement qu'il a contribué à délier les langues qui peut-être se retenaient jusqu'à là.

Ma femme m'a confié récemment qu'elle n'avait jamais ressenti le racisme (surement parce qu'elle est très belle....) dans sa jeunesse, mais que depuis ce fameux débat, elle se pose des questions et se sent de plus en plus mal à l'aise dans certaines situations de la vie quotidienne (notamment face à l'administration). Elle resent même je crois une forme de paranoïa. Et je trouve cela dramatique, triste et extrèmement injuste.

Depuis que nous habitons dans le sud-ouest, on en a entendu des commentaires de racisme ordinaire ! Mais le comble c'était quand même lorsque nous avons loué une voiture près de Toulouse. Voilà donc mon épouse en train de remplir les formulaires et effectuer son paiement, alors que moi je suis affairé à caresser le gros chien de berger présent dans le bureau. La dame, de type "france profonde", qui tient la boutique, jugeant qu'il faut combler le silence studieux se met à nous raconter l'histoire du brave chien adorable que je suis en train de caliner :"vous savez c'est un ancien chien de gendarme à la retraite", "ah bon ? et bien il est gentil ce chien...", "oui il est gentil avec vous, mais vous savez il aime pas les noirs, les arabes et les gitans", "ah............", "ben oui (en regardant ma femme, tout sourire), c'est à cause de l'odeur, il les sent". A ce moment là, je suis tellement choqué que je ne trouve pas les mots, me demandant si elle a conscience que la jolie dame en train de payer et dont le nom n'évoque pas franchement le pâté de campagne, est une "arabe qui sent mauvais"....

Voilà le racisme ordinaire en France. Il est beaucoup plus répandu qu'on ne veut le croire.

Cordialement,

DG.

 

Édifiant votre histoire de chien de gendarme dressé à ne pas aimer les "odeurs". Vous dites que c'est nouveau? 1973, Rouen, durant mon service militaire. Un bar où je lisais mon Hegel quotidien, des gens attablés de type "France profonde" et soudain le patron qui m'interpelle: "Hé toi le militaire, c'est pas vrai que les bougnouls...blabla". Sortant de ma concentration métaphysique, je vois un algérien (je le sus après pour moi c'était un homme comme tout le monde) qui se fait insulter comme un chien (pas de gendarme celui-là) qui baissait sa tête, attablé face à un express. L'horreur. Je me suis retrouvé sorti par le patron à coups de bâton; 1978, ma soeur, mariée à un breton et portant son nom, trouve un travail: "Votre nom de jeune fille, svp?"; Elle a le mien, origine espagnole née en Algérie mais nous avons le type espagnol-type "France-profonde"- wisigoth, si vous voyez ce que je veux dire et hop: "désolé, on ne prend pas d'étranger"; 2004, ma mère en refaisant sa carte d'identité française: "sale algérienne"??? Vous en voulez d'autres??? On dit même que je parle très bien le français pour un pied-noir. On jetait le linge propre étendu dehors par ma mère; on recevait des claques par l'instit parce qu'on prononçait mal les mots comme le Lait (lé), j'étais (J'été) etc... De vraies claques puissantes, humiliantes face à toute la classe. J'ai un profond ressentiment à à l'égard de la France. Déterminant pour un destin humain. Pourtant mis à part mon nom andalou, je suis de type "France profonde" comme celui qui vit à Perpignan ou à Menton.

C'est bien avant Sarkosy. Ne nous voilons pas la face. Discuter sur sa politique en faisant l'impasse sur la réalité "raciste" de la France, n'aidera pas grand chose. À lires les articles, à voir les émissions de télé sur le Net, oui des émissions françaises, la radio ou en y allant, on a l'impression que c'est nouveau, absolument nouveau. Je trouve cela étrange et j'aimerais qu'on m'explique si le racisme est une nouvelle maladie du 21ième siècle pour l'Hexagone comme la Grippe mexicaine? Pour moi, les analyses politiques cachent le fait que c'est un problème plus vieux et plus large. Tant que nous étions des découvreurs de colonisés, de découverts, pris comme accessoires de notre prise du monde comme colonies, pas de problème. Certes nos "élites" de Gauche et d'autres font toujours des discours sous la forme d'une critique des impérialismes et/ou de l'esclavagisme mais la bonne conscience ne change rien à l'affaire. L'humiliation se vit toujours au quotidien. À présent que fonctionne le trafic planétaire pour cause de Globalisation, que les autres peuvent nous atteindre aussi facilement que nous pouvons les atteindre, tout le monde jette des haut cris plus forts qu'auparavant: Les Antipodes nous volent les privilèges de notre confort! Cette réalité vieille depuis la naissance des hordes est une pilule que la France a du mal a avaler et par extension, l'Europe.

Yvoniko,

J'ai lu votre commentaire avec intérêt.

Je voudrais l'atténuer un peu par ma propre expérience.

Je suis d'origine espagnole (naturalisé français à l'âge de 17 ans par filiation). Mes instituteurs (trices) ont été remarquables et ont même beaucoup contribué à l'accueil de ma mère en 1939. La fameuse prononciation du E ouvert et fermé (j'étais prononcé comme j'ai été) et du O (côte prononcé comme cote) et la fameuse couleur jaune (jone), nous était commune à tous, instit compris. Ecoutez donc les commentateurs de rugby.

Vous êtes donc Pied-noir ? Je peux vous dire que la grande majorité des pieds-noirs nombreux dans la région toulousaine depuis 1962 détestaient les Arabes et les détestent encore : du racisme à l'état pur. Mais vous êtes à l'évidence l'exception qui confirme la règle.

Non vous avez raison sur le racisme des pieds-noirs. Ma mère née dans un village arabe en Algérie, deux générations d'espagnol, parlait l'arabe (le berbère)et avait pour amies les arabes de son village. Pas de racisme chez elle. Mon père né en Espagne vivait à Oran et là, le racisme et les classes sociales mélangés, faisaient que oui, c'était très fort l'aspect anti-arabe. Deux pôles, deux monde. Je ne vous parle que du peuple pas des colons français là depuis plus d'un siècle. Eux c'était odieux (OAS y tutti quanti). Donc urbain. Je disais à mon frère la "putain de ta race" juste pour un bonbon ou n'importe quoi. Non, vous avez raison sur cet aspect raciste des pieds-noirs que je confirme même dans ma famille. D'où ma sensibilité très forte au racisme et à ma capacité extra-terrestre à le relever partout. À Nice il y a une large communauté peid-noire raciste imbuvable même mes cousins. Mais évidemment il y a de tout dans le monde. La France, tout de même par expérience, c'est quelque chose point de vue racisme et je n'ai pas vécu ce genre de mauvaises rencontres lorsque nous arrivâmes à Port-Vendres (2 ans, nous sommes restés là-bas) mais plus on montait vers le Nord, plus c'était difficile.

Cher Raybor, si vous mettiez un pluriel à exception, et puis tiens, si vous ne parliez pas de règle… Il y eut des pieds-noirs racistes, certes, et certains le sont restés, indécrottables. Mais comment étaient à la même époque les Français de France ? Comment étaient logés, dans quelles conditions vivaient alors les Algériens, Marocains et Tunisiens venus travailler en France ? Comment étaient-ils accueillis par la société française ?

Je pourrais vous raconter beaucoup d'anecdotes à ce sujet, comme celle d'une amie née d'un mariage d'amour entre un ouvrier algérien et une infirmière française, la rupture alors avec la famille de la mère, et sa grand-mère qui lui claque la porte au nez lorsqu'à seize ans elle fait une démarche pour la rencontrer.

Je partage le point de vue d'Yvoniko, la société française est profondément raciste. Jusque dans mon village, où certains ont du jour au lendemain arrêté de fréquenter notre bar-tabac-épicerie depuis qu'il a été repris par un couple français : l'un d'eux porte un nom arabe.

Chère Anne Guérin-Castell,

Sur le fait que la société française est profondément raciste, vous prêchez un convaincu. En fait, mon commentaire sur les Pieds-noirs venait en second.

Le plus important pour moi était de souligner le fait que MES instituteurs furent irréprochables vis-à-vis des réfugiés espagnols. Ils contribuèrent beaucoup à notre intégration (mot inconnu à l'époque). Je pense que celui qui giflait Yvoniko était une triste exception.

 

 

.
Mais j'y pensais au cours de ma promenade justement à propos de "vos" ("MES") "instits irréprochables" et je me disais qu'en règle générale ils étaient sur le bord des communistes en 1939. Front Populaire, laïcité toute neuve etc. Il est vrai qu'en nous parlions espagnol alors il n'était pas difficile de se "démarquer" dans les Pyrénées orientales des algériens qui allaient arriver plus tard. Nous avons rencontré des personnes incroyables de générosité dans le Sud, Catalans ou d'origines espagnoles. Mais s'il n'y avait eu qu'un seul instituteur à nous humilier en Bretagne, quelle consolation cela aurait été. Mais sur le tard, avec les profs du collège non seulement l'humiliation mais le mépris fut de mise. Je n'ai pas eu de chance sans doute. C'est pour cette raison là que j'ai choisi la littérature comme Patrie Inconnue, celle du citoyen de la République des lettres toutes époques, générations, civilisations confondues. Je n'ai jamais eu de monde ou de lieu à moi sauf le sol des livres et des poètes. Je vous dis chanceux mon ami.

Je connaissais un homme marié à une Algérienne (il est aujourd'hui décédé). Quand ils circulaient en Algérie, tous les deux se faisaient parfois insulter car certains n'admettaient pas de voir une Musulmane en compagnie d'un Chrétien ...

On m'a parlé d'un vieux Marocain en vacances chez ses enfants en France. Il a voulu se rendre dans le lieu de prière local géré par des Turcs, musulmans majoritaires dans cette petite ville normande. Il s'est vu interdire l'entrée. "T'es pas chez toi ici" ...

Une jeune turque fréquentait des jeunes maghrébins. Sa mère lui a interdit de les voir. Ils sont musulmans comme nous a rétorqué la fille. Je ne veux pas te voir avec ces racailles a dit la mère.

La fille d'un couple franco-algérien (mère algérienne) est amoureuse d'un jeune marocain. La mère est désolée car le garçon est marocain. Sa fille lui dit " et toi t'es bien mariée à un Français". "Oui mais c'est pas pareil, nous on n'aime pas les Marocains".

Ma belle-soeur et son mari vivent depuis 20 ans en Guadeloupe et travaillent sur les marchés. Ils ont droit à "retourne chez toi", "tu viens prendre notre travail", "c'est pas pays à blancs-là", "pays en nou, ici !". Leurs enfants à l'école, c'est du même acabit dont quelques remarques douteuses des profs que comprend même la plus jeune.

Mme Michaux-Chevry, députée du département, passe sur le marché de Pointe-à-Pitre, elle serre la main à tous les commerçants présents. Arrive le tour de ma belle-soeur, elle s'apprête à serrer la main de l'élue ... Mme Lucette Michaux-Chevry l'ignore superbement ! Ma belle-soeur est de couleur blanche. Mais c'est certainement un hasard ...

1988, jour d'élections présidentielles, 2ème tour, je marche dans la rue. Un homme d'origine maghrébine (désolé, ça se voit) me croise se retourne et m'insulte : "nique ta mère, tu vas voir Mitterrand y va passer !". Je n'ai jamais vu cette personne et ne l'ai même pas regardé. De plus, j'ai voté Mitterrand !

Conclusion : le racisme n'est pas seulement le fait des Français "blancs".

@Philibert

ien entendu à ce compte le racisme est partout et nulle part. Alors, soit on n'en parle plus soit on en parle encore. Dans ce sens ce serait une banalité récurrente de siècles en siècles. L'un n'excuse pas l'autre. La France fut un Empire, il ne faut pas l'oublier. Certes, un Empire qui fit du bien mais il fit aussi beaucoup de mal. L'article parle de la France, alors parlons de la France. L'antisémitisme vient-il de France, de Russie, d'Allemagne par exemple? Les bretons, les auvergnats ont subis un fort racisme délétère. Nous sommes tous des racistes, c'est ce que vous voulez dire? Alors moi je vous réponds que je ne le suis pas, que j'ai rencontré d'autres personnes qui ne le sont pas, qui ne l'ont jamais été. En Algérie, je suis allé à l'école avec des arabes, des noirs, des italiens, des espagnols, des gitans, des juifs, des français de couleur blanche de tout et pendant la récréation on entendait le berbère, le français, l'espagnol. J'adorais ça. En France, il y avait les racistes intallés et ceux qui venaient s'installer par volonté ou pour cause de colonialisme périmé, de misère. Au Québec, au Canada anglais aussi, je me sens bien. C'est un peu l'Algérie avec un climat différent.On s'y sent mieux et on parle toutes les langue, on y partage depuis bébé toutes les cultures moins la guerre (d'Algérie pour moi ou du Viet-Nam boat-people pour ma belle-soeur). Cela n'empêche pas qu'il y a des personnes racistes ou non racistes qui tiennent le même discours que vous, je suis d 'accord avec vous; d'autres qui tiennent le même discours que moi, ils sont d'accord avec vous. Mon voisin du dessous, un israelien qui voyage partout et qui a vécu en France, en Belgique, en Allemagne, en Angleterre, en Chine, à New-York City, Brésil, Bombay, Pékin (je vous dis ceci avec certitude, c'est un homme d'affaires) me dit qu'il se sent bien en sécurité à ce propos au Canada, particulièrement à Montréal mais surtout pas en France. Beaucoup d'autres le disent. Pourtant il y a des racistes à Montréal. Y-a-t-il une comparaison à faire entre le racisme des oppresseurs avec celui des oppressés? C'est la question que je me pose en lisant votre commentaire. La mémoire collective des oppresseurs et des oppressés est-elle la même au sujet du racisme? Autrement dit, cet article n'a pas de raison d'être puisque nous sommes tous des racistes ou du moinsque c'est normal ce genre de réactions de la part des ces politiques puisque partout il y a des racistes et que donc il ne faut pas s'attende à autre chose.

retour aux sources : Chirac a été élu par la gauche en 2002 pour faire barrage au front national. Sarkozy a été élu par les droites en 2007 pour casser la gauche et restaurer les valeurs renversées en 68 : droite libérale, droite interventionniste, droite nationale. Le racisme n'est pas un problème en soi pour cette droite-là. Seul hic : le front national ne se dilue pas dans les droites de gouvernement. Il flirte aussi à gauche et à l'extrême gauche. Il préfère toujours faire cavalier seul. Du moins pour le moment, avec Jean-Marie. Marine qui est plus soft laisse des ouvertures. un accord à l'italienne n'est pas à exclure.

Ah David

Il faut toujours préférer la connerie à l'intelligence, car l'intelligence, elle, a des limites

Les propos que vous relevez dans votre article sont certes consternant, mais je trouve que les médias leur accordent une importance disproportionné et parlent bien peu de la politique qui est mise en place, de loin plus dangereuse. La blague d'Hortefeux sur "l'auvergnat" crée ainsi une polémique, tandis que la politique du chiffre, l'incarcération des clandestins, le contrôle au faciès et le soupçon administratif systématique ne rencontrent qu'indifférence. Et la bonne conscience de gauche, si prompte à dénoncer les écarts verbaux, ne se mobilise guère contre ces mesures concrètes.

Vous avez tout à fait raison. En plus, ce type d'article, dont l'argumentation est uniquement basée sur l'interprétation de paroles par des auteurs dont la renommée repose précisément sur ce type de dénonciation d'idéologie, a plutôt pour effet de renforcer l'antienne : "on ne peut plus rien dire à cause du politiquement correct".

Médiapart fait du très bon boulot par ailleurs pour décrypter tout cet écheveau de mesures administatives, judiciaires, policières, etc... qui permet des dérives extrêmement inquiétantes, contre lesquelles il faudrait se mobiliser beaucoup plus efficacement. C'est pouquoi je suis surprise d'y découvrir cet article qui est très en deça du reste, tant il est complaisant. Tartufferie.

 

C'est bien sarkozy qui permis que cette dérive d'extrème droite enfle bien aux régionales tout simplement pour pouvoir compter les points qui pourraient se rassembler en 2012 s'il se présente en promettant un siège de premier ministre à Marine Le Pen. c'est clair comme de l'eau de roche, mais je doute qu'à droite, on le laisse faire.

Pourtant, rien de nouveau sous le soleil ou la pluie de France : la sarkozie ne fait que recycler sans honte et sans complexe les vieilles idées que véhicule la droite (parfois la gauche, hélas) depuis des lustres et se situe dans le sillage de la droite pétiniste, de la droite colonialiste, de la droite versaillaise, et...on pourrait remonter loin comme çà. La France est fondamentalemment sûre d'elle-même et suffisante donc raciste. C'est l'héritage de sa supériorité catho de "fille aînée de l'église" (quel titre de gloire !!!) et, comme par hasard, c'est ce que le gnome politique de l'Elysée remet au goût du jour (hein, c'est quoi la fameuse supériorité du prêtre sur l'instituteur ?). Ce n'est qu'au prix de la culture, de l'éducation, de l'ouverture d'esprit et de la laïcité que des français s'extraient du racisme latent dans lequel baigne le pays et que fait recuire à feu doux la droite depuis 2007. La politique actuelle de la droite c'est la nausée et la vomissure. Le sarkozysme n'est pas rien : c'est une idéologie.

 

Ce qui a changé avec ce président, Besson et son identité nationale, c'est que les racistes se sentent autorisés à parler sans retenue.

Dans notre belle Provence, j'entends presque tous les jours des propos haineux venant de personnes très différentes (jeunes, vieux, gens aisés, gens modestes). C'est effrayant.

Nous avons fait des manifestations citoyennes pour repousser Le Pen à la présidentielle, et voilà le résultat !!

Je suis ecoeurée.

Le racisme et la xénophobie ne sont pas liés à la droite. La gauche se défend pas mal non plus dans ce domaine.

 

Ceci étant, le racisme est un délit et accuser quelqu'un d'un délit qu'il n'a pas commis est également ... Un délit !!!

Les personnalités politiques dont il est question sont particulièrement antipathiques mais je ne pense pas que leur propos puissent être taxés de "racistes". Après avoir eu les cheveux qui se sont dressés sur la tête en entendant G.Longuet, j'ai quand même pris la peine d'écouter plusieurs fois ce qu'il voulait dire, et sincèrement je ne pense pas que l'on puisse parler de racisme. C'est autre chose pour Hortefeux dont les propos étaient réellement scandaleux !!

 

Je pense que parfois, les journalistes s'exprimant sur Médiapart (entre autre)devraient mettre autant de zèle à traquer le racisme anti-français qu'ils en mettent pour celui dont son victimes les minorités visibles en France. Il est bien entendu que pour moi, les deux doivent être durement réprimandés. Par exemple, personne n'est choqué lorsque B.Hortefeux déclare que ses propos lamentables concernent les auvergnats plutôt que des étrangers. Il aurait été souhaitable qu'on lui rappel que ce qui est inacceptable pour les uns l'est aussi pour les autres. Mais non ! Personne ne bouge !

 

Attention à ne pas faire du racisme un fond de commerce. N'oublions pas que les abus dans un sens en apelleront d'autres dans l'autres sens. Ce sont alors, encore une fois, les innocents issus des minorités qui vont trinquer.

La philosophie politique occidentale a contribué à l'évolution de la pensée dans le bon sens et aussi dans le mauvais sens. Lorsque tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins, les règles élémentaires de respect sont mises en arrière plan. Le racisme de la droite n'est qu'une version parmi les nombreuses versions du XXème siècle. Et c'est là le problème et le danger de cette droite. Elle mène une gestion politique desynchronisée avec le XXIème siècle où l'Europe ne peut pas rester 100% blanche.
si on fait le compte de tous les français dont les orignines sont étrangères (a commencer par l'actuel president) il n'y a pas beaucoup de "pur jus" mais un peuple qui évolue n'est pas justement grace au mélange des races et des peuples? Il y a de quoi avoir peur, a croire que les années du nazisme n'ont pas servie de lecçon C'EST TRES INQUIETANT......

@ Mathieu Corrêa de Sa : bien d 'accord avec vous, le courage et la rigueur d'une prise de position commence par une "vraie "signature.

@ tous : le racisme est si profondément ancré dans notre culture post-colonialiste qu'il est encore possible d'entendre ce genre d'horreur : Noël 2009, commune du Robert en Martinique, une maman sermonne son enfant d'environ 6 ans "tu trouves que tu n'es pas assez noir comme ça, il faut encore que tu te fasses remarquer avec tes bêtises" !!! et moi qui croyais que ce genre de propos appartenait à un passé lointain, comme dans "Rue case nègre"...

Le racisme fait des ravages, il n'est pas seulement le rejet de l'autre, il va jusqu'au rejet de soi-même ; il y a du travail.

elli habb allah la ibri ghirhou soubhân ad daîm lâ iazoul....

Ca veut dire celui qui aime dieu ne veut rien d'autre que lui. Moi je voulais bien plus, mais monsieur Hamil me faisait travailler ma religion, car même si je restais en France jusqu'à ce que mort s'en suive, comme monsieur Hamil lui même , il fallait me rappeler que j'avais un pays à moi et ça vaut mieux que rien.Mon pays , ça devait être quelque chose comme l'Algérie ou le Maroc, même si je ne figurais nulle part du point de vue documentaire, madame Rosa en était sûre, elle ne m'élevait pas comme Arabe pour son plaisir. Elle disait aussi que pour elle , ça ne comptait pas, tout le monde était égaux quand on est dans la merde, et si les juifs et les arabes se cassent la gueule , c'est parce qu'il ne faut pas croire que les juifs et les arabes sont différents des autres , et c'est justement la fraternité qui fait ça, ...

Romain Gary- la vie devant soi- p52

No comment

Vous ecrivez : " Sa politique n'est pas contradictoire avec la promotion de figures de la diversité, comme Rama Yade, Fadela Amara ou Rachida Dati" . C'est d'autant moins contradictoire que ces figures de la diversité sont toutes des femmes et ce n'est pas un hasard...

Je connaissais un homme marié à une Algérienne (il est aujourd'hui décédé). Quand ils circulaient en Algérie, tous les deux se faisaient parfois insulter car certains n'admettaient pas de voir une Musulmane en compagnie d'un Chrétien ...

On m'a parlé d'un vieux Marocain en vacances chez ses enfants en France. Il a voulu se rendre dans le lieu de prière local géré par des Turcs, musulmans majoritaires dans cette petite ville normande. Il s'est vu interdire l'entrée. "T'es pas chez toi ici" ...

Une jeune turque fréquentait des jeunes maghrébins. Sa mère lui a interdit de les voir. Ils sont musulmans comme nous a rétorqué la fille. Je ne veux pas te voir avec ces racailles a dit la mère.

La fille d'un couple franco-algérien (mère algérienne) est amoureuse d'un jeune marocain. La mère est désolée car le garçon est marocain. Sa fille lui dit " et toi t'es bien mariée à un Français". "Oui mais c'est pas pareil, nous on n'aime pas les Marocains".

Ma belle-soeur et son mari vivent depuis 20 ans en Guadeloupe et travaillent sur les marchés. Ils ont droit à "retourne chez toi", "tu viens prendre notre travail", "c'est pas pays à blancs-là", "pays en nou, ici !". Leurs enfants à l'école, c'est du même acabit dont quelques remarques douteuses des profs que comprend même la plus jeune.

Mme Michaux-Chevry, députée du département, passe sur le marché de Pointe-à-Pitre, elle serre la main à tous les commerçants présents. Arrive le tour de ma belle-soeur, elle s'apprête à serrer la main de l'élue ... Mme Lucette Michaux-Chevry l'ignore superbement ! Ma belle-soeur est de couleur blanche. Mais c'est certainement un hasard ...

1988, jour d'élections présidentielles, 2ème tour, je marche dans la rue. Un homme d'origine maghrébine (désolé, ça se voit) me croise se retourne et m'insulte : "nique ta mère, tu vas voir Mitterrand y va passer !". Je n'ai jamais vu cette personne et ne l'ai même pas regardé. De plus, j'ai voté Mitterrand !

Conclusion : le racisme n'est pas seulement le fait des Français "blancs". Le racisme est avant tout tristement humain.

  • Nouveau
  • 30/03/2010 09:21
  • Par

Dans un pays majoritairement latin comme la France et qui a accueilli ses premiers Maghrébins voici près de cinquante ans, la libération de la parole raciste n'est pas gênante, elle pourrait entraîner le débat qui déboucherait sur l'assimilation. Le racisme moderne est le communautarisme, "je te mets à l'écart, je respecte ta différence parce que tu es noir", porté par le parti socialiste. Les Girondins ne voient, dans la tactique de Sarkozy, qu'une nouvelle occasion de vomir les Français et les Républicains ont disparu.

Ce qui est important est la disparition de la gauche, il me semble de plus en plus qu'il s'agit dun phénomène de fond.

Quand on a Bush et Kadhafi comme pote il n'y a rien à attendre d'un tel personnage et de tous les lèches bottes qui le soutiennent , la droite française est une droite raciste violente qui ne fait que se servir de l'etat pour mieux servir les siens , à la manière des clans ou tribus selon que l'on se referre à Bouche ou cadafi , ils leur ressemblent tellement , on attends avec impatience une visite de Kim jong il chantre de la dictature qui pourrait servir de référence suprême à l'UMP en terme de méthode de gestion des opposants . L 'ump est pire qu'une annexe du FN car égoiste violente raciste destructrice de la République qui déteste la notion de dialogue de compromis de partage des richesse , on est dans la brutalité sauvage du chef qui dit tout et son contraire , se contredit tout le temps , ment très souvent , réécrit l' histoire , du Orwell quoi ... 1984 et dire que certain votent encore pour ce parti , alors qu'ils n'auront bientôt plus de justice plus d'école plus de sécu et qu'ils seront à la merci des amis extremistes de l'UMP en la personne du MEDEF ( Representation rétrograde des chefs d'entreprises Français). Ouvrez les yeux et arrêtez de regardez TF1 les gars!

qu'en on sait que Sarkozy est le petit fils caché de Hitler ça fait froid ds le dos !!!

non mais sérieux mec t'es sérieusement sérieux là?

«Cette séquence politique constitue un tournant. Il s'est passé quelque chose de plus grave qu'un simple dérapage. Je préfère parler de glissement de terrain: le paysage politique que nous connaissions est bouleversé. En outre, un dérapage est d'ordinaire involontaire. Or, il n'y a rien aujourd'hui d'accidentel: c'est une politique réfléchie, délibérée. C'est bien pourquoi ceux qui la mettent en place, du président au ministre de l'immigration, ne “dérapent” pas. En revanche, ils imposent une logique», indique Éric Fassin.

Je remarque une chose : la plupart des exemples de cet article renvoyant à des dérapages d’hommes politiques sont pour 90% des images « volées », c'est-à-dire prises à l’insu des intervenants. Ces images sont bien sûr la preuve de ce que pensent réellement nos politiques. Je ne veux pas polémiquer sur la signification politique de ces paroles mais je me pose une question : nos politiques sont-ils vraiment différents aujourd’hui d’avant ? Ces images « volées » le sont grâce à des téléphones ou des minis caméras, et sont diffusés par Internet sur lequel elles font un buzz (euh…ramdam dsl) et c’est pour cela qu’on en parle. Mais à l’époque de Mitterrand (et avant) et même du 1er septennat de Chirac tous ça n’était pas possible… Donc ma question : nos politiques sont-ils différents de ceux d’autrefois ou s’agit-il simplement du fait que tout écart est mis sous le feux des projecteurs ce qui nous donne l’impression de ce glissement dont Eric Fassin fait référence ?

Quelqu'un peut-il me faire part de son impression sur ce phénomène?

Loic

Ces images "volées" comparées à la création d'un ministère de l'identité nationale et de l'immigration sont de peu d'importance. Riquiqui est bien responsable de la dérive raciste de notre pays.

Quel beau texte.

Quel argumentaire!

Voilà Mdp.

Merci bien, Carine Fouteau. On a là de quoi penser.

De la pensée à l'action...

Il est vraiment temps de se débarasser de ce pouvoir Ump qui ne connaît aucune pudeur, aucune valeur, à part celle de ses banquiers.

Le néo-fascisme Orwellien de nos gouvernants est certes, quand il s'exprime de la façon que nous venons d'entendre, conjoncturel : faire diversion aux bettencoureries récentes et non terminées. Pourtant, ne pas oublier l'essentiel : ce racisme, cette xénophobie, cette haine des classes populaires est consubstenteille à la droite sarkosienne, héritière de la droite pétainiste et ennemie jurée de ce qu'a représenté (à tort ou à raison - et souvent à tort) le gaullisme de 40 et de la décolonisation. Giscard avait ouvert la voie.
La réédition de cet article montre sa pertinence et les dernières gesticulations de riquiqui montre que ses connivences avec l'extrême-droite sont profondes.
Sarko n'a-t-il pas peur d'être déchu de sa nationalité s'il ne parvient pas à étouffer l'affaire Bettencourt, si la cours des droits de l'homme le condamne pour propos racistes ?
bah vu que sa politique se resume a "ca passe ou ca casse" , je pense qu'il n'a pas peur , ca le motive meme cette sensation de dominer un peuple hostile .
  • Nouveau
  • 02/08/2010 15:46
  • Par

Bonjour

 

Je reste dubitatif par rapport à votre excellent article. En effet, actuelllement, la France file un mauvais coton à cause de ce discours pujadiste. En fait,ces déclarations racistes et sécuritaires ne sont faites que pour soliciter une partie de l'électorat français sensible à ces question. Les personnes agées constituent la majorité en cette assiette électorale. Si j'ai raison sur ce point, nos politiciens actuels vivent en dehors de la réalité sociale. En politique, ce ne sont pas les vieux pots qui font les meilleures soupes. Les retraités d'aujourd'hui ont peut-être la belle vie, mais cela ne les empêche d'observer les difficultés du quotidien: de voir leurs enfants bosser comme des malades pour joindre les deux bouts , rechiner sur leurs acquis sociaux dans l'espoir de garder un emploi stable. Ces vieux assistent impuissants à la détresse de leurs petits-enfants surdiplômés mais chômeurs, écoeurés qu'un fils de petit bourgeois à peine diplôné ait eu une place en or grâce à son petit papa.

 

Voilà quels sont les enjeux politiques pour la campagne de 2012.

 

Lorsqu'un gouvernement reste impuissant face aux enjeux économiques et sociaux, il en appellent à chaque fois aux plus bas instants de l'électeur pour espèrer se faire craindre, pour mieux se faire entendre

Le petit nabot représente lui même l'échec de l'intégration, il occulte tout de l'histoire de France, il gère le pays comme s'il est toujours hongrois! Expulsé!

Voici tel qu'il est:
"SARKO par lui-même"
http://nasr-moqawama.blogspot.com/2010/08/sarko-par-lui-meme-video-pirate-sarkozy.html

 

il n'a rendu ca possible que pour deux raisons , la 1ere etant les affaires dans lesquelles il est empetre ( karashi , sarko/bettancourt/woerth ) , et la deuxieme etant ses convictions en matiere d'humanite ,

de plus il n'y a que dans le conflit qu'il est bien et quoi de mieux que des boucs emissaire et des manifestants en colere pour se refaire une bonne image de "dirigeant" avec tout ce que cela a de pejoratif !

en 2012 l'enjeu sera plutot de savoir comment s'en debarasser , au profit de qui ... mais au final s'en debarasser , sera bon pour la France , qui que ce soit qui le remplace aimera plus la France que lui et son parti , par contre a ce moment la il faudra se mefier de tout les evades fiscaux de l'ump qui fuieront le pays pour eviter d'avoir a subir les affres d'etre convoqués par la justice redevenue libre .

Ma France à moi elle est belle, ma France à moi a des villages, des églises, des mosquées et des synagogues, ma France à moi est composée de musulmans, de chrétiens, d'athées, d'agnostiques, de blanc, de jaune, de noir.

Ma France à moi ne reconnait que des citoyens membre éternel du corps et de la souveraineté nationale.

Ma France à moi préfére dépasser la "diversité" pour aller vers l'unité.

Ma France à moi refuse les replis communautaires.

Ma France à moi dit à chacun qu'ils sont Français peur importe comment ils le sont devenus.

Ma France à moi ne voit que l'entité une indivisible que forment le territoire, la population vivant dessus, et les institutions représentant cette population.

Je dis "cette" population et non "ces" populations.

Ma France à moi ne reconnait qu'un peuple Français et ne s'attarde pas sur les différences qui la compose, parce qu'elle sait que mettre en avant ces différences ne mènent à rien de bon.

Ma France à moi ne nie en rien l'individu et ses particularités diverses et multiples, elle préfére les dépasser.

Ma France à moi n'est qu'un rêve avorté!

Puisse Marianne, notre mère à tous, prier pour nous!

 

l'article a raison de parler d'un faisceau d'indices concordants. ce sont donc plus que des dérapages.

mais je ne parlerai pas de racisme mais de discrimination, comme NS l'a toujours fait depuis le début : riches- pauvres, chomeurs- travailleurs, français de souche- français naturalisés- étrangers etc etc. à ce titre il ne remplit pas son role de président qui est celui d'assurer la cohésion de la population.

pour le reste je ne sais qui conseille NS car s'il croit pouvoir refaire en 2012 le coup de 2007 il se fourre le doigt dans l'oeil :

en effet, ceux qui attendaient sécurité ont noté l'échec patent et n'y croient plus, quant aux propos sur l'immigration et l'étranger ils risquent d'éloigner de lui la droite modérée et de ne pas rallier un seul FN, car NS ne leur fera pas le coup deux fois.

à mon sens, toujours insister sur ces thèmes ne fera que renforcer le FN ( à cela il faut rajouter les affaires), et il faut bien noter que ce parti est déjà arrivé au 2nd tour d''une présidentielle, hein... ça a joué contre jospin, mais ce coup ci ca pourrait jouer contre l'UMP.

et Un FN au second tour, c'est bien le signe que tout va mal, et un bon indicateur pour la déroute du futur quinquennat.

bref, en conclure que NS n'a jamais rien compris à son rôle, et n'aura jamais su gouverner. il ne sera resté qu'orateur et chef de parti, rien de plus.

Comme le dit si bien Jean Luc Godard qui voit pour Sarkoy qu'un rôle de majordome (interview de JLD in Mediapart).

[quelqu 'un pourrait-il me dire comment poster une image ici? J'ai trafiqué sur Photoshop le petit nabot en Hitler et Hortefeux en Lepen pour rigoler, mais ne sais comment poster ici, d'avance merci].

"ensemble cohérent aux limites de la légalité" = en fait, ce n'est pas très compliqué, chaque fois que c'est le cas, notre président déclare : "j'ai donc demandé au Gouvernement de déposer un projet de loi modifiant l'existant que le Parlement aura à examiner d'urgence très prochainement".

Il y qqs années, au moment du traité de Nice sur l'UE, je disais que l'Europe était contrainte à la réussite sinon les nationalismes reprendraient le dessus ...

Ce traité fut un échec, un escamotage, une bourde confirmée par le traité de Lisbonne, voulu sans l'accord des français par N Sarkozy.

La crise ne faisant qu'exacerber les problèmes économiques et sociaux, incapables de trouver une posture d'harmonisation entre états, tant les intèrêts et principes sont divergents, l'Europe est en échec douloureux et dangereux.

Faute d'avoir su gérer cette crise entre états ( sauf pour les banques ) voilà donc les nationalismes qui refont surface, l'Europe serait la cause de tous nos maux, en oubliant un peu vite l'incurie et l'impéritie de ceux qui nous gouvernent.

" Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage ".La France est malheureusement en état d'échec de par la faute de ses dirigeants et la posture d'un chef d'Etat cherchant des boucs-émissaires pour expliquer ses incompétences et ses insuffisances face à une crise et des évènements sur lesquels il n'a aucune prise, réveille les rancoeurs, les doutes et les bas instincts d'une société malade.

Sarkozy est une calamité pour la France, un irresponsable. Inculte et incompétent, il ne cesse de se prévaloir d'une légitimité qu'il a très largement trahie, affublé d'une dialectique navrante et d'une perversion primaire d'un être frustré et complexé.

Mais, là où il est très dangereux, c'est qu'il capte un auditoire jusque là discret, celui d'une extrème droite violente et abrutie par une idéologie d'un autre âge, faite de racisme, d'antisémitisme.

On ose imaginer, que par l'incompétence d'un président élu, l'extème droite fasse son lit et on ira droit à la guerre civile.

C'est dèjà commencé, hélas ...

A moins qu'un sursaut salutaire d'une France qui se réveille ...je suis très inquiet.

  • Nouveau
  • 02/08/2010 17:12
  • Par

@mikekombrett

SUBERBE REQUISITOIRE ET ANNALYSE DU SUJET.. Je me permet de repasser sur cette colonne le message que j’ai fais passer sur la une de ce jour… Quant a L’EUROPE j’en ai déjà longuement parle de puis 1 mois sur mediapart… @ TOUS… Je suis allé voir un sujet de mediapart……sur Comment Nicolas Sarkozy a rendu possible la dérive raciste à droite…. Que de messages qui m’ont donnés de l’espoir…..et révélant tous ce que le RACISME à D’ABJECT et ce qu’il engendre ……. Je suis bouleversé. http://www.mediapart.fr/journal/france/230310/comment-nicolas-sarkozy-rendu-possible-la-derive-raciste-droite#comment-603300

Amalgame....entre insécurité et immigration,religions et origines,clandestins et imigrés....y a til quelqu'un qui puisse répondre à ces questions:

Les arabes sont ils tous musulmans?

j'ai connu des arabes catholiques,j'ai meme vu un camarade tué par l'un d'eux au LIBAN

Les musulmans sont ils tous extrémistes?

Les Français de 2 ou 3 générations(le pere français puisque né dans un département à l'époque français(ex Algérie)les enfants français puisque nés en France de ces memes parents,ou des enfants de ces parents sont ils plus ou moins français ....?

les actes de délinquances dans les banlieues ou ailleurs sont ils commis par des étrangers ou des français?

il me semble que ce soit en majorité par des français,donc c'est un probléme de société et non d'origine

Sont ils commis par des immigrés en situation réguliere ou non?

en majorité je ne pense pas,ils ont plutot tendance à se montrer discrets au point de ne meme pas revendiquer un minimum de considération des employeurs qui les exploitent

 

ALORS il est temps de préciser les choses,à moins que cet amalgame ne serve nos politiques.

Une petite suggestion à M Hortefeux et Besson pourquoi ne pas imposer

au français d'origine magrébine de porter un rectangle vert visible,éventuellement marqué de jaune dans un des 4 coins si en plus ils sont de religion musulmanne

Amalgame....entre insécurité et immigration,religions et origines,clandestins et imigrés....y a til quelqu'un qui puisse répondre à ces questions:

Les arabes sont ils tous musulmans?

j'ai connu des arabes catholiques,j'ai meme vu un camarade tué par l'un d'eux au LIBAN

Les musulmans sont ils tous extrémistes?

Les Français de 2 ou 3 générations(le pere français puisque né dans un département à l'époque français(ex Algérie)les enfants français puisque nés en France de ces memes parents,ou des enfants de ces parents sont ils plus ou moins français ....?

les actes de délinquances dans les banlieues ou ailleurs sont ils commis par des étrangers ou des français?

il me semble que ce soit en majorité par des français,donc c'est un probléme de société et non d'origine

Sont ils commis par des immigrés en situation réguliere ou non?

en majorité je ne pense pas,ils ont plutot tendance à se montrer discrets au point de ne meme pas revendiquer un minimum de considération des employeurs qui les exploitent

 

ALORS il est temps de préciser les choses,à moins que cet amalgame ne serve nos politiques.

Une petite suggestion à M Hortefeux et Besson pourquoi ne pas imposer

au français d'origine magrébine de porter un rectangle vert visible,éventuellement marqué de jaune dans un des 4 coins si en plus ils sont de religion musulmanne

Le Piège à C..s ( il l'a dit cass'toi pov C.n) BURQA :

RECETTE DE LA DROLE DE CUISINE UMP :

- Prendre un peuple assez uni : la France

Comment le diviser? c'est simple : choisir une minorité (comme pour les Roms) : LES FEMMES EN BURQA : en v'la une idée qu'elle est bonne! ensuite :

- Hurler au scandale "pauvres femmes en Burqa"

- La jouer "défenseurs" de ces pauvres femmes en Burqa et faire voter une loi ANTI BURQA EN FRANCE.

Laisser poser un peu que ca chaffe a bonne température : Ensuite :

- Quand vous avez bien pris les Français pour des C.ns, voter l'inverse au Conseil de l'Europe :

http://www.marianne2.fr/Loi-anti-Burqa-l-UMP-vote-contre-au-Conseil-de-l-Europe_a195541.html

Moralité,l'UMP fait bien une drôle de cuisine malodorante!!! BERKKK.

ET COMME SA CUISINE SENT LE RACISME, l'UMP MONTRE SA TOLERANCE A L'EUROPE en votant contre une loi générale!!!

quand l'Unionpourla Manipulationdu Pauvrepeuple aura fini de nous prendre pour des C.ns, les poules auront des dents! (dire que beaucoup on gobé l'affaire burqa! bouh!!!)PleursIndécis

 

Sans parler du discours de NS lors de la remise de la légion d'honneur à Dany Boon.

http://www.rue89.com/2009/11/15/nicolas-sarkozy-decore-dany-boon-le-comique-et-le-president-126076

Extraits :

« Vous êtes fils d'un Kabyle, marié à une catholique picarde, d'un boxeur devenu chauffeur routier à Armentières. Bon, ça commençait pas terrible, il faut bien reconnaître les choses. Heureusement, la République vous a ouvert les portes. Enfin, disons que question rêve, on part de loin. (…)

Vous avez déjà choisi la fiction contre la réalité en préférant le nom de Dany Boon au très joli nom, le vrai, Daniel Hamidou. Bon, ça s'aggravait de plus en plus. Je peux me permettre, moi c'est Sarkozy. Mais Hamidou, quand même, allez faire une carrière avec ça. »

^^ Merci Patrice pour ce lien et l'humour : Hamidou au moins c'est doux comme nom Clin d'oeil

En tout cas, il est une chose que N.S a parfaitement réussie : faire oublier l'affaire Woerth (la bête en cour! Sourire)

Messieurs les journalistes de Mediapart : ne vous laissez pas abuser par ce qui apparaît comme étant une formidable manœuvre de diversion opérée à échelle astronomique. (Les projets de loi annoncés à grand fracas auront énormément de mal à être votés et à être appliqués.).

Poursuivez et approfondissez vos investigations concernant E.W et son maître avec tout le zèle, l'application, et le talent dont vous avez fait preuve jusqu'à ces derniers jours!

Et encore merci!

Et si l’histoire officielle de l’Europe est souvent confondue avec une certaine perception biaisée des rapports de force culturels entre Occident et Orient essentiellement marquée par une dynamique conflictuelle et des drames et des tensions en succession depuis le déclenchement des croisades jusqu’à la colonisation, de sorte que la frontière du christianisme se veut et se confond avec la frontière de l’Europe, il n’en demeure pas moins qu’une grande partie de l’histoire de cette même Europe a été occultée et souvent ignorée parce qu’à une époque une partie de l’Europe était musulmane et voyait briller une civilisation humaniste raffinée et sans égal à l’époque, on veut bien profiter du produit « Lumière » mais on jette l’emballage « islam ».

Et oui, n'en déplaise à certains l'Islam existait en France bien avant la Révolution, et pour peu que l'on ôte l'échappe de plomb sur l'histoire du Sud de la France on y trouverait des traces certes exterminées à Narbonne, Carcassonne, Avignon, Ramatuelle, Fraxinet, Marseille et bien d'autres régions, mais celà fait mauvais genre que dire que l'Islam exise chez la fille ainée de l'Eglise laique à ces heures et catholique quand elle veut.

L’Europe n’a jamais été uniquement le club judéo chrétien que l’on veut qu’elle soit, mais aussi un espace où la religion et la civilisation musulmanes ont fait souche, fécondées et cohabitées avec d’autres courants de pensées et religions en toute harmonie et ce depuis le début du 8 siècle de notre ère jusqu’à nos jours avec les nouvelles migrations malgré toutes les vexations.

Et contrairement à la version officielle d’un islam furtif et désorganisé qui a été mis en échec à Poitiers grâce à la vaillance d’un Charles Martel, ou d’un Islam tardif qui ne serait que le fait d’une immigration du milieu du XX siècle, la culture et l’organisation sociale, culturelle et administrative musulmanes ne ce sont pas limitées à l’Andalousie mais ils ont franchi les Pyrénées.

Et c’est ainsi comme le rappelle le politologue et historien Bruno Etienne, qu’entre 725 et 731 les berbéro mauresques musulmans s’installent en Septimanie l’actuel Languedoc Roussillon, et prennent le contrôle de Carcassonne, de Nîmes et de Lyon, et que pendant l’épuration ethnique des rois catholiques en Espagne et surtout avec les derniers édits d’expulsion des maures entre 1601 et 1610 plus de 150.000 musulmans trouvèrent refuge en France de Bordeaux jusqu’à Marseille où la mosquée dite des « Galères » était encore visible jusqu’au début du XIX Siècle.

Le devoir de mémoire invite les européens à se rappeler une page de leur histoire écrite bien avant Charlemagne par des musulmans, premières victimes en Europe de l’obscurantisme et de l’intégrisme religieux des tribunaux d’exception qui les brûlaient vifs, les expulsaient ou les réduisaient en esclavage pour les obliger à renoncer à leur liberté de pensée et de conscience. Ils étaient victimes d’une spoliation généralisée de leurs biens, de leurs patries et de leurs identités, faut-il dans cette nouvelle Europe des droits de l’Homme et de la liberté leur demander pardon même à titre posthume, la conscience et la justice le préconisent contre l’oubli et contre ce premier crime contre l’humanité du XV siècle aussi odieux que l’holocauste des Juifs au XX.

Oui l’Islam est une composante de l’identité européenne ne serais ce que parce qu’il a contribué à sortir l’Europe de l’ignorance du Moyen Age et dont il faut aussi tenir compte. Aujourd’hui le discours égalitariste et politiquement correct que l’on répète partout sur la représentativité de la diversité européenne semble occulter un fait majeur à savoir que la majorité européenne de ’’souche occidentale’ qui monopolise le pouvoir et les rouages économiques, politiques et stratégiques confine la minorité européenne de ’’souche orientale’’ dans une marginalisation et exclusion presque totale. Et pourtant le nombre des européens de souche non occidentale avoisine les 35 millions soit environ 10 % de l’ensemble de la population européenne estimé à environ 400 millions.

Et pour cause et à quelques exceptions très rares aucun député, aucun ministre, aucun commissaire ou haut fonctionnaire européen n’est nommée parmi les européens d’origine méditerranéenne, africaine ou asiatique, et lorsque cette règle est rompu c’est pour occuper des postes périphériques dont le poids de décision est sans commune mesure avec le reste.

Ces euro-méditerranéens tiennent plus que jamais à jouer pleinement leur rôle dans la construction européenne et exercer une citoyenneté entière et positive pour participer aux choix et aux priorités d’une grande communauté de 27 pays. L’apport de ces citoyens facilite aussi les échanges et les complémentarités entre les deux rives de la Méditerranée pour favoriser un espace euro méditerranéen intégré, solidaire et visionnaire capable de forger un avenir commun de paix, de stabilité et de prospérité pour tous.

Enfin , cette lumière qu'appellait Camus.

INDIENS-SODOMITES-VASCO-NUNEZ-DE-BALBOA.jpg

Traitement des indigènes conseillé par l'inquisition espagnole

waterinq.bmp

300px-Francisco_Ricci_-_Auto_de_Fe_(1683).jpeg

Non ce n'est pas le Parlement en séance pléniaire mais un tribunal d'inquisition.

inquisition-espagnole.jpg

Non ce n'est pas la roue de la Fortune mais la roue des inquisiteurs dits catholiques

normal_diego-rivera-4.jpg

Non ce n'est pas un carnaval mais la confession forcée des andalous dans une cathédrale.

On sait jamais celà peut donner des idées ou épurateurs de nationalité quel programme!

Juger les choses d'un passé révolus avec des yeux d'aujourd'hui n'a pas de sens. J'ai retrouvé des gravures concernant des tortures chinoises ou d'ailleurs....Elles sont sympathiques elles aussi....Et elles étaient pratiquées pour des raisons identiques....Il n'y a pas qu'en Occident que l'on savait s'amuser...

MAis pourquoi faut il que la gôche tombe dans le piège de Sarkozy ? Tout marche comme il le veut, les belles âmes hullulent.

C'est à l'évidence une diversion.

Il faudrait que les media et commentateurs et la gauche fissent bref.

Le président veut déchoir certains de la nationalité française. C'est de toute façon un voeu pieu de sa part car c'est inconstitutionnel. On en reparlera s'il voulait faire modifier la constitution. Point final.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100802.OBS7983/l-eglise-juge-la-decheance-de-nationalite-contraire-a-l-evangile.html

 

au sujet des drapaux déployés sur la façade de la mairie de nice ,une autre photo très parlante:

celle de la campagne présidentielle ,sarko ds le hall de son QG une énorme photo le représentant ,avec deux torchères de chaque côté ,flanquées de par et autre de deux hommes en costard sombre...

cette photo est tjrs visible sur rue89 dès qu'on parle de sarko ou sur des dossiers sarko.

si on y ajoute ces quelques phrases:

le travail rend libre.

l'ouvrier n'est pas une marchandise comme les autres.

alors ne pas s'étonner de sa dérive fascisante.

 

" Arbeit macht frei "

No comment.

Avez-vous entendu parler d'une réaction de Simone Veil/Michel Rocard à la suite de derniers propos sarkozistes ? Du style "Halte au feu" par exemple !!!

JT

Allez, je vais détendre l'atmosphère...

Faites-en ce que vous voulez, pas de copyright à la noix.

PS : Désolé à tous les peintres morts dont j'ai souillé les oeuvres.

sarkozy1er.jpg

 

adolfhortefeux.jpgsaintenadine.jpgericemmanuelii.jpgmonaroyal.jpgprincejean.jpg
  • Nouveau
  • 03/08/2010 03:33
  • Par

 

Par P. Alexandre

Source :Bien Public.

 

 

ARTICLE PREMIER.

Personne ne voudra soupçonner Nicolas Sarkozy d’avoir oublié la Constitution dont il est le gardien. C’est la loi de la République. Son article premier déclare que tous les Français sont égaux devant la loi, sans distinction d’origine, de race ou de religion. Devant le tollé des constitutionnalistes, le Secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, a rétorqué : « Nous sommes assurés de la validité des amendements que nous présenterons ». Mais qui peut fournir une telle assurance alors que cet article premier est simple, clair, lapidaire ? Ni le Conseil Constitutionnel ni le Conseil d’Etat n’ont été consultés et les amendements évoqués par M. Bertrand n’ont pas été ébauchés.

Force est de conclure que l’initiative du chef de l’Etat, promettant de déchoir de la nationalité les Français d’origine étrangère ayant porté atteinte à la vie d’un fonctionnaire de police relève de la politique : la politique dans ce qu’elle a de moins honorable, la « parole verbale » comme dit un humoriste, la fanfaronnade, la menace gratuite. Certains vont plus loin et accusent le chef de l’Etat de traquer les voix de l’extrême-droite et/ou de faire oublier les miasmes de l’affaire Bettencourt-Woerth.

Ce mépris affiché de l’article premier de la loi de la République montre que Nicolas Sarkozy se soucie moins de réunir les Français, son premier devoir, que de mobiliser son “camp” en vue des grandes échéances électorales. Mais cette stratégie pourrait se révéler mortelle.

 

Publié le 03/08/2010

Ce gouvernement accuse les journalistes de Médiapart de dérive fasciste, mais lui dérive carrément vers le nazisme.

Un article bien titré sur Le post :

"Sarkozy, fils d'immigré, un échec de l'intégration à la française?"

http://www.lepost.fr/article/2010/08/02/2171699_sarkozy-fils-d-immigre-un-echec-de-l-integration-a-la-francaise_0_4390206.html?

Des commentaires et des analyses très intéressantes dans les réactions.

Me voilà rassurée, tant ici qu'ailleurs, tout le monde a compris que cette xénophobie favorisée cache trois choses :

- un grave problème personnel (et la France entière refuse d'en souffrir)

- un grave problème d'absence de représentativité -et de légitimité- une tentative de racollage du FN (30%)

-un écran de fumée ignoble pour tenter de reléguer les affaires BETTENCOURT à la 33° page de la presse, dans la rubrique "faits divers et chiens écrasés"

Alors ce matin on apprend aussi que dans l'Isère, (Grenoble donc) Mme la Procureur a accepté de réouvrir les enquêtes sur les nombreux enfants disparus dans ce département, confiant le dossier à un Juge d'instruction...

Louable pour les parents.

Mais, ce qui me dérange un peu, c'est que Justement on ne réouvre les dossiers QUE de l'Isère.

Ne chercheront-pas à trouver un coupable "Rom" ? mais non voyons...

Quand va-t-on réouvrir les dossiers des AUTRES DEPARTEMENTS SVP?

Aux calendes grecques?

 

Je reproduis ci-dessous le post d'un certain Wish sur le blog http://jprosen.blog.lemonde.fr/ de Jean-Pierre Rosenczveig en réaction au billet "Cool Papa" - L'analyse me semble très intéressante (c'est moi qui ait graissé certains passages)

-------

J’ai l’impression que la prémisse non précisée, c’est que le gouvernement souhaite réellement faire diminuer la délinquance. Et objectivement, je ne vois pas pourquoi il le voudrait : la délinquance, c’est son gagne-pain, l’insécurité c’est son thème centrale de campagne. C’est grâce à cela que l’ancien ministre de l’Intérieur a été élu sur un paradoxe.
Faire diminuer la délinquance en vrai, ça veut dire laisser les français se soulager de cette peur et les voir demander des comptes sur l’économie, le social, la justice, les services publics….Bref, toutes ces choses dont on ne veut surtout pas parler, la preuve en est encore une fois faite avec ces effets d’annonce juste pour sortir de l’affaire Bettencourt (ce qui a plutôt bien fonctionné naturellement).
Donc non le gouvernement continuera sa stratégie tout à fait adaptée à ses buts : faire des annonces et des lois chocs et démagogues, mais surtout, surtout, inefficaces et inutiles, parce-que sinon, on se tire une balle dans le pied. Surtout, donner l’impression de faire quelque chose, mais en ne faisant rien, là est tout le savant mélange du gouvernement actuel. Je me demande si les masques vont tenir longtemps, et j’ai souvent peur que oui….

Insécurité !

Sous des gouvernements de gauche (laxisme angélique) ou de droite (calcul électoraliste), l'insécurité est réelle. Quand certains dérapent, il arrive que nos enfants en meurrent (c'est mon cas), dans un oubli médiatique calculé (ne pas faire peur) et un silence pour l'éternité....

  • Nouveau
  • 03/08/2010 12:25
  • Par

Les commentaires des internautes sur lefigaro.fr sont proprement hallucinants...

 

Moi, francais de souche, j'en ai marre de payer pour eux.

 

Il faut appeler un chat un chat: Le Pen avait raison depuis 50, l'intégration de la France ne peut supporter toute cette immigration...

 

S'il faut changer la Constitution alors changeons la ! Elle est incompatible en matière de sécurité aujourd'hui...

 

Pour ne donner que quelques exemples... J'aimerais croire que frederic Lefebvre, Estrosi et autres Bertrand se sont amusés à créer 150 comptes mais je crois que je rêve. N'empeche que ca fait peur, les propos racistes et xénophobes se sont totalement banalisés...

  • Nouveau
  • 03/08/2010 12:25
  • Par

Les commentaires des internautes sur lefigaro.fr sont proprement hallucinants...

 

Moi, francais de souche, j'en ai marre de payer pour eux.

 

Il faut appeler un chat un chat: Le Pen avait raison depuis 50, l'intégration de la France ne peut supporter toute cette immigration...

 

S'il faut changer la Constitution alors changeons la ! Elle est incompatible en matière de sécurité aujourd'hui...

 

Pour ne donner que quelques exemples... J'aimerais croire que frederic Lefebvre, Estrosi et autres Bertrand se sont amusés à créer 150 comptes mais je crois que je rêve. N'empeche que ca fait peur, les propos racistes et xénophobes se sont totalement banalisés...

Hallucinants est-ce le terme ? et sont-ils plus hallucinants qu'il y a 30 ou 40 ans ?

Je ne pense pas que les propos soient plus banalisés qu'avant simplement ils sont plus facilement relayés via le net où les provocations sont légion (Le figaro.fr a la modulation très sélective)

Attention donc de savoir ce que l'on mesure et comment avant d'en tirer des conclusions et se faire plus peur que de raison.

Oui et non, je pense que le racisme de plus en plus fondé sur la peur et la haine, plutot que le mépris et le dénigrement d'il y a 40 ans (qui existe encore). Je ne dis pas que c'est moins pire mais on a l'impression qu'ils seraient prêts à aller jusqu'au bucher pour en découdre.

Mais vous avez raison, la différence est sans doute infime. Disons, qu'à 20 ans il n'est pas aisé de prendre du recul sur les 40 dernières années Pas content.

  • Nouveau
  • 03/08/2010 13:15
  • Par

La prochaine etape pour Sarkozy sera de passer le premier tour des elections presidentielles et de donner des gages au FN en ayant fait le necessaire auparavant pour eviter que les centristes ne voient pas d'autre possibilite que de rester dans le sillage de l'UMP.

L'UMP devient raciste dans son discours petit a petit comme toujours, les choses devie lentement avant d'arriver a passer le Rubicon.

Sarkozy est fascicant! Donc a suivre car il continuera dans cette direction, c'est son fond de commerce.

Ca sera difficile pour lui mais c'est possible. Heureusement pour nous (ou malheureusement), la crise economique n'ayant fait qu'une pause, l'economie devrait faire son retour a la place des propos fascisants au grand dam du chef de l'etat et de son gouvernement.

 

http://www.jphdenis.com/pages/Memoires_de_Crise_II_ROM_Loyalty-3479803.html

L'Eglise deviendrait-elle une opposition à sarkozy?

http://www.lepost.fr/article/2010/08/03/2172890_decheance-de-nationalite-l-eglise-catholique-juge-l-action-de-sarkozy-contraire-a-l-evangile.html

La droite catholique et surtout traditionnaliste est en opposition avec Sarkozy depuis bien longtemps, je dirais même qu'ils font parti des premiers mécontents de fin 2007 / début 2008.
Je ne connais pas grand chose à l'idéologie catholique. Mais je sais qu'il y a des cathos de gauche, et qu'ils n'ont rien à voir avec sarkozy: type amoral et grossier, et dont la com est basée sur le mensonge et la manipulation.

J'ai entendu Besson dire je crois, qu'il avait refusé ou qu'il va refuser l'identité nationale à une personne ayant refusé ou refusant de serrer le main à un fonctionnaire. C'est ce j'appelle un chantage. Soit tu es docile même si aucune raison de l'être soit tu deviendra ou ne sera plus français. C'est une grave attente à la liberté de penser et je me demande même si c'est pas un appel a certaines personne à "se mettre à genoux" devant Sarkozy car quand celui-ci viendra dans les banlieues faire sa cure de courbettes, on voudrait s'assurer que plus personne refuse de lui serrer la main, on s'y prendrait pas mieux. Ce gouvernement est non seulement nul, mais il atteint le summum dangereux de la connerie.

"Plus dangereux que le con, est le con étant fier de l'être"

  • Nouveau
  • 03/08/2010 15:35
  • Par

Rien à rajouter, tout est soustrait !

Il n'y a de racisme qu'économique. Les américains blancs racistes ont un terme pour les blancs économiquement et socialement "inférieurs", les "white trash". De même, où est le racisme de Besson lorqu'il épouse sa Yasmina ? Et celui des vendeuses d'Hermès et Cartier quand (de source bien informée) elles sont prêtes à ouvrir leurs magasins pour un RV en plein milieu de la nuit pour une riche saoudienne ou un prince des Emirats ? Quand bien même les statistiques ethniques peuvent être sujettes à caution (ce qui n'est pas le cas dans des sociétés pas plus racistes que la notre) elles apporteraient une réponse à nombre de questions. Les délinquants sont ils oui ou non en majorité issus de l'immigration ? Si oui, pourquoi ? Problème d'intégration ? Système scolaire et urbanisation à revoir ? Comment y remedier ? A ne jamais vouloir poser les problèmes clairement on ne risque pas de trouver un début de solution.
Les masques tombent.
Les masques tombent.
Oui les travailleurs sociaux, les éduc et les juges des enfants voient en grande majorité passer des blacks et des beurs. Ils en font tous les jours le triste constat. Cela les rend ils racistes ? Dénoncer la misère économique et sociale qui entourent ces communautés (OUI LE COMMUNAUTARISME EXISTE EN FRANCE) les rend ils racistes ? Crier HAUT ET FORT que c'est un vivier de choix pour la délinquance les rend ils racistes ? De quels masques parlez vous ? Pendant que certains se masturbent le mental sur les forums, prêts à crier au racisme, d'autres sur le terrain se retroussent les manches et ont toute légitimité pour dénoncer l'hypocrisie qui voudrait que les délinquants se recrutent à Neuilly. Les voyous en col blanc OUI, pas ceux qui finissent au Parquet des mineurs ou à l'ASE. Certains ont les mains dans le cambouis d'autres jouent la comédie derrière un masque . Sans doute savez vous de quoi vous parlez.
Ah et puis j'oubliais, j'aime bien Zemmour, capable de dénoncer la médiocrité partout où elle se trouve, que ce soit derrière un "masque" blanc, noir, jaune ou rouge à pois verts, à moins que ce ne soit parce que j'aime bien les juifs kabyles....
  • Nouveau
  • 03/08/2010 18:25
  • Par
Je crois rêver …non je fais un cauchemar… BESSON sois disant de gauche….ses paroles je suis et resterais toujours un homme de gauche…….parole dite quant il est entré dans le gouvernement de SARKO….. CE JOUR…. BESSON….Ministre de l’immigration….Persiste et signe Sur Europe 1.. Je confirme, cela est relativement simple, pas besoin de changer la constitution. Très simplement, je vais proposer deux Amendements gouvernementaux, devant l’assemblée, le projet de lois de notre président SARKOSI la déchéance de la nationalité française tout étranger passible de 5 ans de prisons, et commis dans les dix ans suivant la nationalité française, cela est relativement facile, il suffit simplement de revenir à l’état de droit de 1998. Bernard Carayon, de L’ UMP, ses paroles, Nicolas Sarkozy "a parfaitement raison de lever le tabou sur le lien entre délinquance et Immigration irrégulière … Ils vont rendre fou de rage, la cour constitutionnelle. En avant première de cette annonce SUR BFM Comme en 2006 ,souvenez vous,on nous passait en boucle la personne âgée de 79 ans,qui avait été malmené,et dont on avait brûlé sa maison,La droite en avais fais son cheval de bataille au nom de l’insécurité… Depuis 3 jours, en boucle et ce tous les 30 mN, rebelote, avec reportage en milieux hospitalier, et complicité de certains journalistes, la personne de 84 ans séquestré par sa femme 40 années plus jeune que le mari, et son amant. En premier je tiens a vous dire, que mois aussi je trouve lamentable les deux faits énumérés. Mais pensez vous que toutes les familles avec enfants, devons se ravitailler aux restos du cœur, secours populaires et autres encore, avec cette politique que mène la droite… Sois moins malheureuses que cette personne, qui je signale, et fort aisé pécuniairement….. Ce gouvernement aidés pars tous ces medias a la botte de SARKO, sont ils devenus fou, ou tous simplement irresponsables…… De grâce, il faut que tous cela cesse…ils sont devenus fou.. Comment nos sois disants biens pensants de l’académie françaises, élites,.philosophes,Et touti quanti, peuvent ils accepter le DIKTAT de tous ces corrempus à la solde de SARKO….
http://www.jphdenis.com/pages/Memoires_de_Crise_II_ROMLoyalty-3379134.html

"Les termes du débat, poursuit-il, ont été posés par Nicolas Sarkozy. En créant un ministère de l'immigration et de l'identité nationale, il a inscrit dans les institutions françaises la distinction entre “eux” et “nous”. Ce faisant, il a produit des catégories autorisant les dérives racistes. Ainsi, dans sa tribune au Monde du 8 décembre, il parle de l'islam comme d'une religion étrangère à la France. Son discours du 12 novembre devant le mur des fusillés de La Chapelle-en-Vercors est tout aussi symptomatique de ce double jeu. “Pas un libre-penseur, pas un franc-maçon, pas un athée qui ne se sente au fond de lui l'héritier de la chrétienté”, déclare-t-il, omettant de citer les juifs et les musulmans, au nom de la laïcité. Par ailleurs, tout en se servant de la Résistance comme caution de l'identité nationale, il s'autorise un clin d'œil à Vichy lorsqu'il affirme: “J'ai supprimé les droits de succession parce que je crois au travail et parce que je crois à la famille.” De même, on se souvient que c'est à Vichy que Brice Hortefeux avait choisi d'organiser un sommet européen sur les questions d'intégration.»"

 

 

 

Merci pour cet article Carine.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous