Programme du FN (16). Culture et patrimoine: chasser les pensées dissidentes

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Léopold Simoneau; "Au cimetière"; Gabriel Fauré © liederoperagreats

Merci. La meilleure version (ô impeccable prononciation !), introuvable en ligne, est de Charles Panzéra (1896-1976 – Roland Barthes suivit auprès de lui des leçons de chant), accompagné par sa femme Madeleine.

Barbara reprit cette mélodie...

Magnifique, merci. Il n’en existe en ligne qu’un très court extrait, proposé par Gallica.

« Une certaine langue va mourir : c’est ce que nous entendons dans le chant de Panzera : c’est le périssable qui brille dans ce chant, d’une façon déchirante... » (Roland Barthes, “La musica, la voce, il linguaggio”, Nuova rivista musicale italiana, 1978)

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous