Pierre Méhaignerie : « Il faut plus de justice »

Par

Les réformes de Nicolas Sarkozy sont-elles justes ? Pour Mediapart, le président de la la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, Pierre Méhaignerie, tire le bilan d'un an de politique sociale. Pour ce centriste, issu de la plus pure tradition sociale-libérale, les réformes n’ont pas été assez expliquées. « Les réformes ne seront acceptées que si elles sont perçues comme juste », insiste-t-il. Son idée fixe: « corriger le paquet fiscal » voté à l’été 2007, par des mesures plus équilibrées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les réformes de Nicolas Sarkozy sont-elles justes ? Pour Mediapart, le président de la la commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale, Pierre Méhaignerie, tire le bilan d'un an de politique sociale. Pour ce centriste, issu de la plus pure tradition sociale-libérale, les réformes n’ont pas été assez expliquées. « Les réformes ne seront acceptées que si elles sont perçues comme justes», insiste-t-il. Son idée fixe: «corriger le paquet fiscal» voté à l’été 2007, par des mesures plus équilibrées. Pas question, pour autant, de remettre en cause le cap des réformes. Selon Pierre Méhaignerie, la politique de Nicolas Sarkozy reste la bonne. Avec quelques ajustements et une pincée de «pédagogie», les réformes, dit-il, doivent permettre de réduire le chômage. Un zeste de pédagogie sera-t-il suffisant? Pas évident. Au détour d'une phrase, Pierre Méhaignerie le reconnaît d'ailleurs : «Il est certain qu’il y a une attente en matière de pouvoir d’achat qui ne va pas être satisfaite pour tout le monde. Elle va l’être pour certains, mais pas pour tous. » Façon de reconnaître, à mots couverts, que les promesses du candidat Sarkozy sur le pouvoir d'achat étaient peut-être trop grandes...