À Florange, une stèle pour Hollande et ses promesses non tenues

Par

Après Nicolas Sarkozy à Gandrange, c’est au tour de François Hollande d’avoir sa stèle mortuaire à Florange en hommage aux promesses non tenues et à cette merguez avalée le 24 février 2012 en compagnie des Arcelor-Mittal où il s’était engagé à sauver les hauts-fourneaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 2009, après la fermeture de l’aciérie Arcelor-Mittal de Gandrange, la CFDT a posé une stèle mortuaire en hommage aux « promesses non tenues » de Nicolas Sarkozy, faisant de cette petite ville de Moselle le cimetière des illusions du gouvernement Sarkozy. « Ici reposent les promesses de Nicolas Sarkozy faites le 4 février 2008 à Gandrange : “Avec ou sans Mittal, l'État investira dans Gandrange”. »