«Notre démocratie se noie dans les sondages»

Par

Dans une tribune, le directeur de l'Observatoire des inégalités, Louis Maurin, dit tout le mal qu'il pense des sondages, en ce jour de premier tour de la présidentielle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Extrait du texte de Louis Maurin : « D’élection en élection, on assiste au naufrage des sondages. Mais dès le lendemain de leur fiasco, les sondeurs ré-envahissent la scène après avoir fait un semblant de pénitence. Comment est-ce possible ? Parce qu’on ne comprend pas le fond du problème. Il ne s’agit pas de savoir si ces outils sont fiables, mais à quoi ils servent. Le plus souvent, à rien. Tout simplement. Voilà ce que l’on refuse de dire. »