Macron veut sceller avec le Japon un plan bilatéral à cinq ans

Par
Emmanuel Macron a dit mardi vouloir sceller avec le Japon un plan d'action à cinq ans et faire progresser les relations industrielles et de sécurité, à l'occasion d'une visite avant le sommet du G20 des 28 et 29 juin.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a dit mardi vouloir sceller avec le Japon un plan d'action à cinq ans et faire progresser les relations industrielles et de sécurité, à l'occasion d'une visite avant le sommet du G20 des 28 et 29 juin.

Le président français s'entretenait mardi avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, de leurs présidences respectives du G7 (France) et du G20 (Japon) et de "cet agenda conjoint".

Au côté de Shinzo Abe, à l'Elysée, il a évoqué "un partenariat d’exception que nous souhaitons acter ensemble à Tokyo dans quelques semaines à travers l’adoption d’un nouveau plan d’action à cinq ans".

"Je souhaite que nous puissions fixer aussi à cette occasion des priorités très concrètes, sur le plan bilatéral bien sûr, mais également dans le cadre de la coopération dans l’axe indopacifique, pour nos partenariats industriels, d’innovation, de sécurité", a ajouté Emmanuel Macron, précisant que les deux pays avaient posé de nombreux jalons ces derniers mois sur ces sujets.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale