FMI: le stupéfiant soutien de Martine Aubry

Par
La première secrétaire du PS appuie la candidature de Christine Lagarde à la tête du FMI. Cet appui laisse sans voix. Les socialistes veulent-ils envoyer la patronne de Bercy à Washington ou devant la Cour de justice de la République? Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans sa campagne pour devenir directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), en remplacement de Dominique Strauss-Kahn, la ministre française des finances, Christine Lagarde, s'est trouvée de stupéfiants soutiens. Si de nombreux dirigeants européens de droite ont sans grande surprise défendu ces derniers jours sa candidature, elle a aussi recueilli un appui beaucoup plus inattendu, celui de Martine Aubry, la première secrétaire du Parti socialiste. A croire, comme l'a relevé le président du Modem, François Bayrou, que dans les turbulences de l'affaire « DSK », les socialistes « ne savent plus exactement où ils habitent ». En tout cas certains socialistes...