Au Sénat, l'argent du groupe UMP échappait aussi à tout contrôle

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’UMP paraît cernée. Alors que les policiers anti-corruption de Nanterre s’apprêtent à disséquer les comptes du parti et ses factures frelatées (voir notre article), deux juges d’instruction parisiens ont mis discrètement leur nez, depuis novembre dernier, dans les affaires du « groupe UMP » du Sénat (comme l’a révélé mardi Le Parisien). Ce faisant, la justice ouvre une véritable boîte de Pandore.