La France condamnée pour non enquête sur des violences policières

Par
La France a été condamnée jeudi par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) à verser 20.000 euros à l'un de ses ressortissants en raison de défaillances lors d'une enquête sur les conditions dans lesquelles un policier lui avait tiré dessus lors d’une interpellation il y a près de 20 ans.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

STRASBOURG (Reuters) - La France a été condamnée jeudi par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) à verser 20.000 euros à l'un de ses ressortissants en raison de défaillances lors d'une enquête sur les conditions dans lesquelles un policier lui avait tiré dessus lors d’une interpellation il y a près de 20 ans.