Les quatre scénarios pour l’hégémonie politique du «monde d’après»

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En politique, avoir raison ne suffit pas. Certes, les gauches dénonciatrices du néolibéralisme et converties à l’écologie peuvent retirer de la situation une relative satisfaction intellectuelle. Après tout, la pandémie a révélé mieux que n’importe quelle canicule ou n’importe quel incendie de forêt le caractère insoutenable de notre mode de développement. Elle a mis en évidence les conséquences néfastes de la raison néomanagériale appliquée à l’État, autant que des inégalités de statut et de richesses impossibles à justifier par l’utilité sociale.