Débat sur un indicateur de richesse: le Nord-Pas- de-Calais s’est débarrassé du sacro-saint PIB

Des économistes, en partenariat avec la région Nord-Pas-de-Calais, viennent d'élaborer des indicateurs alternatifs qui pourraient bien, dans quelques années, détrôner le très critiqué Produit intérieur brut (PIB). De quoi donner des idées à la «commission Stiglitz», qui planche sur ces questions depuis deux mois, à la demande de Nicolas Sarkozy. Nous publions une série de cartes inédites. Ainsi qu'un classement des régions françaises, où l'Ile-de-France, première par le PIB, dégringole à la 15e place en termes d'inégalités.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L'expérience tentée par le Nord-Pas-de-Calais risque de faire date. Peut-être tout autant que les travaux de la «commission Stiglitz», du nom de ces 22 économistes rassemblés par Nicolas Sarkozy autour du prix Nobel américain Joseph Stiglitz, afin d'élaborer des indicateurs de croissance alternatifs au sacro-saint Produit intérieur brut (PIB). Avant de rendre leur copie, au printemps prochain, ces éminents experts seraient bien inspirés de jeter un œil aux travaux qu'a engagés le Nord-Pas-de-Calais il y a près de cinq ans.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal