Sarkozy 2012: comment les contrôleurs ont loupé le scandale Bygmalion

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quarante-six cartons de paperasse. En 2012, pour disséquer le compte de campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, la commission de contrôle (Cnccfp) a désigné trois de ses meilleurs limiers. Leur identité ? Cachée. Leur mode opératoire ? Confidentiel. En tout cas, jusque-là. Car pour la première fois, à l'issue d'une longue bataille judiciaire remportée contre la Cnccfp et sa tradition du secret, Mediapart a pu consulter les travaux d'instruction menés, de juillet à décembre 2012, sur le compte de l'ancien chef de l'État.