Lesbophobie : « C’est là, partout, au quotidien »

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

elle n'avait pas de visa.... donc elle a effectivement été retenue 1 h 30, ce qui sur un evie fait peu

et honte systémique suprême, on lui a parlé en Français en France.

Quel scandale

sinon, on peut aussi penser qu'elle a subi un contrôle aux frontières peu sympa, comme par exemple les Français en ont chaque fois qu'ils passent la douane des Etats-Unis, ou l'ambiance fait rapidement regretter la France "raciste"

Ce besoin actuel de voir du racisme partout, et d'être catalogué victime me fascinera toujours.

sinon patrick, si vous vous sentez si mal en France, pourquoi y rester ?

C'est à vous de vous barrer, on ne veut pas de votre idéologie, l'enpseudonymé à sec.

mon toto, avec autant de colère dans ton petit corps, tu as songé à vérifier ta tension, tu froles l'avc en serrant les dents comme ca

je t'ai déjà expliqué que le pseudo c'est pour éviter d'avoir à traiter chaque jour 20 tarés comme toi sur le standard, tu sais les socials keys warriors de ton genre

tu sais tout le monde n'est pas subventionné comme toi, toto, certains ont un vrai métier wink

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Même plus étonné.e de cette violence. Nous la savons systémique.

Meurtri.e, dégouté.e, mais pas étonné.

Et pourtant depuis que je lis parfois vos commentaires, c'est grâce aussi à eux que je sais que nous ne sommes pas seul.es à voir, penser et lutter contre l'inhumanité d'un système social qui a bien besoin d'être changé. Et changé en profondeur.

Merci à vous de simplement être, et de le montrer.

ça ne doit pas être facile de vivre (?) avec une telle haine ... ces temps-ci j'ai essayé de me mettre à leur place, celle des " grands " mâles qui disent aimer les femmes,    et les rabaissent perpétuellement → perso je pourrais pas aimer quelqu'un(e) que    je passerais mon temps à rabaisser, rien que ça - disons qu'ils ont une " drôle " de façon d'aimer

Oui, enfin, ma fille elle leur aurait enjoint de s'écarter et ils se seraient écartés. Éduquons nos filles comme des êtres humains droits, et pas comme des victimes.

bien sûr laughing le type du discours pervers ... et rabaissant → dans le genre, vous êtes doué ! enfin, grâce à vous (et à votre fille) (et à vos droitures), les choses avancent ...

Ce discours sur la victimisation envahit les ondes à tel point que cela en devient un problème sociologique. Bientôt des partisans (peu importe le parti soit dit en passant) subiront la torture dans les geôles il s'en trouvera pour affirmer que c'est parce qu'on les a éduqués à devenir des victimes. Cela fout vraiment la frousse!

oui, c'est pareil, vous êtes enfermé dans votre propre discours ... enfin, ça occupe

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.
  • Nouveau
  • 24/06/2021 00:00
  • Par

La société évolue, pas assez vite, certes, avec parfois de dommageables retours en arrière vers le rance, certes, mais elle évolue quand même. Jetons un regard en arrière et apprécions le chemin parcouru. Ne surtout rien lâcher. La lutte continue, sur tous les fronts: c'est difficile, mais c'est nécessaire.

Courage.

Je n'ai pas tant l'impression que sur les sujets de tolérance et de liberté la société évolue beaucoup.

C'est plutôt bon signe Meta. Imaginez qu'en plus Gaston ou Franck se plaignent que ça n'aille pas dans le bon sens, ce serait génial!

Y a plus qu'à attendre que Totobo confirme et on sera fixés!

Et l'autre enpseudonymé à sec qui chouine plus haut !

De grâce, ne l'invoquez pas !

Et pourtant, la parole se libère. MeToo aura des conséquences à long terme vu l'ampleur du mouvement. Pour le moment, nous sommes dans la réaction. Le dialogue doit continuer : les "personnes malléables" dont vous parlez, sont certainement des gens comme vous et moi qui souhaitent vivre leur vie paisiblement.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

J’ai plutôt l’impression que la parole s’est libéré quelques instants, de manière éphémère. Ce n’est que mon avis.

Excellent choix. La citation de Remarque est particulièrement juste. Sur ce sujet comme sur bien d'autres.

C'est une forme d'abattement. Il est provoqué par les violences psychologiques provoquées par les discours de haine et d'exclusion. On finit par se dire qu'il y a vraiment de quoi désespérer.

Et pourtant, les réactions de haine sont la preuve que ça fonctionne ! OUI on les emmerde parce que nous existons et qu'ils n'y peuvent rien, à part nous haïr à haute voix.

Ce commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Bravo pour vos actions respectives qui concernent toutes les femmes quelles que soient nos orientations sexuelles.

Si nos corps sont les premiers remparts de nos luttes, le prix à payer, ils sont aussi le témoignage d'une sincérité, si bien sanctionnée dimanche dernier pour son absence chez nos "représentants" politiques.

Respect Madame Coffin. La violence et l'intolérance qui accompagnent votre combat prouvent qu'il dérange, qu'il n'est pas inutile.

sur que recevoir un bouquet de fleurs d'un homme à genoux c'est d'une violence... toujours ce besoin d'être une pauvre victime à plaindre

sérieusement qu'est-ce qu'on peut trouver de bon et sde atisfaisant sur le plan personnel à se poser en victime permanente ?

C'est pour ça que vous ne cessez de chouiner sur tous les fils, princesse ?

Pour répondre à votre pseudo-questionnement, je vous invite à visionner la vidéo en guise de réponse laughing.

Là où vous voyez la victimisation, nous, nous menons un combat pour la restitution de la place qui nous échoit, à nous les femmes en général.

Je vous invite, pour comprendre sachant que vous n'y manquerez pas, de lire un peu lus loin que le titre du livre d'Alice Coffin, " Le génie lesbien ".

Bonne fin de journée.

N'êtes vous pas avocat ?

Donc une nouvelle explication de texte, et de sémantique, sont inutiles ?

mon thomas, toujours aussi agressif, c'est touchant de systématisme, alors que tu es déjà devenu mon meilleur ami de MDP (devant GABAS, c'est dire)

ca t'arrive d'argumenter, de contextualiser, de réfléchir ?

ou tu as décidé in utero (ce n'est pas une attaque sexuelle mon tomichou) que tu étais livré avec le sens du bien et du beau en série ?

regardes toto, on es ensemble sur tous les fils woke, toi pour défendre le beau et le bien, et moi dans le rôle du méchant facho, c'est preuve de notre complémentarité; c'est génial non ?

si alice coffin incarne le génie lesbien, notre société est perdue (voir son itw sur youtube)

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous