Retour sur l’affaire Léo Grasset

Par
Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Tous les commentaires

Une part de mystère - et de solution - réside dans la personnalité moyenne générale de chaque sexe, le masculin et le féminin. De ces articles et témoignages, si parlant, si douloureux, on retrouve Le Mâle Dominant qui se permet tout et joue avec son pouvoir (réel ou supposé), et La Femme Amoureuse qui accepte beaucoup, pour garder son chevalier. Ce schéma, avec certains individus/couples, arrive parfois à des extrêmes intolérables, comme c'est le cas dans cette enquête. 
Alors, ce sont des milliers d'années de domination masculine qu'il faut remettre sur le bon chemin, celui de l'égalité. Les batailles vont être nombreuses, et productives une à une. Il faut compter avec le temps, bien sûr, mais les mentalités changent plus vite qu'on le croit. 

Tout à fait d'accord avec vous !

A ceci près qu'à la place des concepts de "masculin et féminin", qui sont essentialistes donc appréhendés comme "naturels", il me semble qu'il s'agit en réalité d'éducation genrée, donc du culturel. On apprend aux enfants éduqués comme des filles à être dans l'attente et le soin, et aux enfants éduqués comme des garçons à prendre sans demander.

D'où ce résultat structurel aberrant...

Une certaine conception du respect de l autre !

Apprenons à ressentir la difficulté de l’autre, le besoin de se protéger ! Une étape sur le chemin de sa propre construction. Demain, quand elle aura retrouvé sa force, elle n’aura probablement plus besoin de cette béquille et pourra prendre sa place : ouvertement.

Nous nous retrouvons, vous comme moi, dans une situation parallèle semblable : l’utilisation d’un pseudonyme pour s’exprimer sur MDP.

Pour ma part, le jour où je me sentirais plus à l’aise dans mon écriture pour affirmer mon regard, que je maîtriserais mieux les codes de ce type d’expression, je mettrais fin à mon pseudonyme et je prendrais ma place sous mon vrai nom, dans le vrai débat. Il est encore des noms qui s’expriment de manière tranchées qui m’intimident en me frottant à eux. Mais, face à plusieurs, j’ai déjà pris ma place et je jouis de partage respectueux, dans la nuance ou le désaccord, qui ne me donne pas le besoin de tomber dans l’invective. J’apprends aussi à ne pas me comparer à de grand intello - que je ne suis pas - et à améliorer mes modestes compétences, heureusement servies par mon ressenti et ma compassion que je revendique avoir choisi de construire. Sa sensibilité émotionnelle appliquée peut d’abord nous aider à gérer les liens relationnels proches, reconquérir le cœur blessé de son amour, entretenir le lien respectueux avec ses enfants, récupérer ses mégardes.

J’ai une profonde reconnaissance envers MDP pour m’avoir donné l’occasion de m’entraîner à vivre dans ce partage avec l’autre. Lenaïg, dans le créneau qu’elle privilégie avec d’autres, soutient une parole blessée qui se pose - dans l’intimité d’abord - , se renforce, se reconstruit et, le moment venu, prend sa place publique, ouvertement ou sous pseudonyme. Le cheminement humain - entre son premier et son avant-dernier souffle - est fait d’aventure vu à vivre dans la diversité. Les humains, l’article parle en priorité de femmes harcelées, mais l’homme, le masculin, a encore plus besoin d’apprendre à apprivoiser ses émotions pour apprendre à gérer sa relation à la femme, son lien avec ses semblables dans la vraie vie comme dans les échanges épistolaires.

Nous y arriverons ensemble. Si un éventuel effondrement social se réalise autour de nous . Apprendre à partager ce que l’on ressent nous aidera à mieux vivre   !

Salut   !

Bravo mesdames pour vous être soutenues et pour avoir parlé.

Je vous suis avec plaisir et curiosité sur vos chaînes respectives. Surtout, continuez :)

Pas d'accord avec vous . Ca devient de la ''justice populaire'' c'est à la Justice de l'Ètat de s'en occuper pas un journal ou la vindicte publique. si ça continue les pendaisons, les décapitations redeviendront des spectacles . Vous voulez ce genre de sociètés??

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Bravo pour votre courage. Merci de parler, de protéger les autres femmes en faisant ça, de dénoncer les comportements intolérables et dangereux de cette personne. Merci de cette sororité. Elle est essentielle.

  • Nouveau
  • 24/06/2022 11:24
  • Par

Peu de commentaires.... le milieu des "youtubeurs" n'aurait-il qu'un faible recouvrement avec le public de MP ?
A mettre en parallèle avec le faible vote des jeunes aux élections (législatives notamment) ?

Pas évident pour des "non youtubeurs" de s'abstraire de l'ambiance "règlement de compte dans une sorte de télé-réalité" pour voir la généralité des mécanismes, surtout ceux qui font que le non-consentement soit audible, du moins pas évident pour moi, mais peut-être pour d'autres ?

  • Nouveau
  • 24/06/2022 12:23
  • Par

Ce sont des témoignages très intéressants, ils montrent beaucoup de choses sur le couple et l'emprise, sur la soumission aux personnages les plus puissants et charismatiques, sur le rejet d'une victime si elle dérange, etc. Manon Bril a la dignité de dire qu'elle a participé au dénigrement de Lisa et c'est particulièrement appréciable tellement c'est rare dans ces situations.

En comparaison la réaction de Léo Grasset, de dire "bah elles ont qu'à porter plainte !" est aussi un modèle du genre. Les hommes savent qu'ils seront protégés par la justice.

  • Nouveau
  • 24/06/2022 12:25
  • Par

Témoignages poignants et courageux.. Il est nécessaire de vous soutenir ! Merci à Mediapart de faire ce travail essentiel !

Merci mesdames pour votre courage, 

Merci pour vos témoignages qui ne peuvent qu'aider toutes celles qui n'osent parler, 

Merci à Mediapart de porter la voix de toutes ces femmes qui n'ont encore aujourd'hui que trop peu de soutien, il n'y a qu'à lire les commentaires des lecteurs sur ce genre d'affaires pour comprendre que ce combat est loin d'être gagné, ni même réellement entendu.

Merci

Vous avez tout mon soutien !

j'aime bien votre aka :)

  • Nouveau
  • 24/06/2022 14:39
  • Par

Merci à Mediapart d’avoir permis cela ! Toutes ces voix que vous portez , toutes ces affaires qui n’auraient jamais été connu du grand public . 
Merci pour votre professionnalisme, votre courage, votre loyauté et votre éthique . 

Merci 

  • Nouveau
  • 24/06/2022 17:12
  • Par

Ce qui est sidérant ici comme ailleurs, c'est de voir à quel point l'humanité ne progresse guère.

Comment de jeunes gens d'aujourd'hui peuvent être au moins aussi goujats, aussi violents, aussi déglingués dans leurs relations aux femmes ?
De génération en génération, on ne fait donc pas de progrès ?
Tout est toujours à refaire, les combats n'aboutissent pas.
Le monde change mais ne progresse pas.

Merci pour ces témoignages difficiles mais au combien éducatifs pour tous et toutes.

La perversité des relations est parfois tellement trop banale qu'on ne doit plus la dégueuler tout seul.e dans le caniveau.

Cette leçon de vie pleine de souffrance individuelle mais d'intelligence collective vous honore.

Merci à Lénaig Bredoux et à sa collègue.

  • Nouveau
  • 24/06/2022 18:36
  • Par

Ah bin d'accord ...Y'a donc une saison 2 ? 

C'est pour celles et ceux qui savent pas lire, peut-être ?

Ou alors pour ne pas interrompre trop brusquement le processus d'ascension compassionnelle engagé depuis hier par les adeptes ?

Attention ...CLOSER va pas être content!laughing

Ça fait beaucoup de mots juste pour dire que vous n'aimez pas que des victimes prennent la parole... la prochaine fois, contentez vous d'un "screugneugneu pas content". Ça ira plus vite.

Beaucoup de compassion pour ces femmes ayant subit cette emprise psychologique par celui qu’on pourrait décrire grossièrement comme un pervers narcissique. 

Avec leur récit on voit bien comment celui-ci à joué sur les failles émotionnelles. À ma connaissance il est très difficile de se prémunir de ces manipulations. On devrait tous prendre des formations rapides contre la manipulation toxique !

Je me demande si nous ne vivrions pas mieux nos relations si nous faisions le deuil de l'amour romantique tellement véhiculé par notre culture. Il faudrait être un peu plus terre à terre et arriver à s'aimer soi-même (et les autres) avec ses défauts et sa médiocrité. Le besoin d'idéal nous rend vulnérable à ce genre de prédateurs. Il faut se construire un radar interne : trop beau pour être vrai !

pour quantité d'hommes et de femmes, l'histoire de leur enfance fait de sordides, de violences, etc... les conditionne en quelque sorte à trouver normal d'avoir une relation mortifère

et pour ces personnes, on est loin de simplement faire le deuil de "l'amour romantique"

ce n'est pas que le besoin d'idéal qui rend vulnérable aux prédateurs, ce sont aussi les séquelles d'une enfance vécue dans l'humiliation, la domination, etc...

je ne suis pas sur qu'un enfant de 6 ou 7 ans à qui on impose des des fellations, etc... soit dans le deuil de l'amour romantique, les choses peuvent être tellement plus sordides

On voit bien à quel point c'est dur pour ces quatre femmes de s'exprimer, en particulier pour Manon. Porter la vérité de cette façon nécessite énormément de courage, soutien à chacune d'entre elle et à toute les femmes et les hommes qui choisissent de témoigner contre les violences sexistes et sexuelles en général.

  • Nouveau
  • 25/06/2022 21:23
  • Par
Merci pour cette emission et pour le courage de vos invitées—et le votre en programmant cette emission! Peut-être la justice va t-elle pouvoir s’interroger sur pourquoi les femmes victimes de harcèlement sexuel/psychologique ne viennent pas/plus les voir mais préfèrent aller directement parler a la presse! Merci pour votre travail! Nous continuerons a suivre cette affaire pour qu’elle ne tombe pas dans l’oublie mais débouche sur un vrai débat de société, et une action politique et de justice.

Quelle émotion à l'écoute de ces témoignages! Merci à ces 3 femmes pour leur courage et leur sincérité.

Merci à MEDIAPART pour travailler sur ce sujet.

Le sujet de VIOLENCES PSYCHOLOGIQUES je le connais assez bien pour l'avoir vécu personnellement 16 ans en sphère personnelle (avec un homme) et 1 an et demi en sphère professionnelle (avec une femme).
Donc ce n'est ni limité à la sphère pro ni perso, ni émanant exclusivement du masculin, la version féminine existe aussi.

J'ai connu l'époque où ENFIN LES VIOLENCES PSY ONT ÉTÉ RECONNUES SUR LE PLAN LÉGAL DANS LE CONTEXTE FAMILIAL.
C'est assez récent. Il y a donc un grand bout de chemin à faire au niveau légal et aussi à former la Police et les Gendarmes à la saisie des dépôts de plaintes.

En matière de DROIT DU TRAVAIL aussi en l'associant aussi à un DROIT DE RETRAIT quand c'est possible. Plus compliqué pour les indépendants.
Il devrait aussi y avoir des dommages et intérêts pour les préjudices subis professionnellement.

J'avais assisté à une conférence par une thérapeute qui traitait du sujet, j'ai pu cocher toutes les cases tellement les histoires sont similaires.

Par contre, quelque chose m'a énormément surprise: cette thérapeute disait qu'un PN (Pervers Narcissique) n'a pas conscience qu'il est PN, il retourne les situations en miroir.

Le cas de cette pathologie est assez incroyable, j'ai aussi l'impression que notre société en génère de plus en plus .... pourquoi ????

Autre chose de très intéressant aussi, c'est que les "victimes" ont beaucoup de points communs comme: beaucoup d'énergie, une certaine intelligence, une force vitale et de la répartie (des personnes de caractère avec qui les PN aiment se confronter, c'est comme une bataille), un certain faire-valoir pour les utiliser.....et malheureusement une trop facile tendance à SE REMETTRE EN CAUSE et ne pas remettre l'autre en cause.

Sujet très intéressant, beaucoup à faire pour faire évaluer les lois et dénoncer.

Même les membres des familles des victimes ne sont même pas capables de détecter et sauver les victimes des crocs des bourreaux .... car bien évident les PN sont des personnes brillantes, séductrices, avec un égo surdimensionné et comme des chats retombent toujours sur leur pâtes.

Un conseil aux victimes: avant que les choses ne changent autour de vous, déclencher des changements en vous de manière à créer un bouclier qui fera que d'autres PN ne se présentent pas à nouveau sur votre chemin.....

"Y a eu le hashtag Balance ton youtubeur où des personnes ont témoigné, aujourd'hui ce qu'il en reste c'est malheureusement pas grand chose".

On comprend tout de suite pourquoi Léo Grasset ne souhaite pas alimenter la machine en s'abstenant de donner discuter. Après tout, il à tout de même fait une vidéo sur le sujet "Cela aussi passera. DBY #51". Entre ça et sa récente vidéo "Notre si étrange relation DBY #89", j'ai bien l'impression qu'il sait que ce n'est qu'un "mauvais moment" médiatique qui s'estompera rapidement, à la vitesse d'internet même.

Parce qu'au final, en se murant dans le silence, dans quelques mois il ne restera que 4 femmes qui (selon ses défenseurs) donnent leur version de de la réalité. Et dans une époque de "faits alternatifs" qui se croisent et s'entrechoque c'est tout ce dont on à besoin pour s'éviter les ennuis.

Et si justement, faute de changer le monde et en particulier celui des youtubeurs grisés par le pouvoir nouveau que beaucoup leur accorde (sans bien réfléchir à ce que donner le pouvoir signifie), et si donc le soufflé ne retombait pas aussi vite, si ces témoignages donnaient à réfléchir à certains hommes quant à leur comportement, et à certaines femmes quant à leur droit de dénoncer les violences dont elles sont les victimes ? Je rêve ? Peut-être pas, les "choses" bougent, petitement, certes, mais elles bougent, il suffit de se retourner un peu pour le mesurer. Continuez ! Continuons ensemble.

Ce type ressemble fort à ce qu'on appelle dans le jargon un pervers narcissique le souucis autant même si c'est très compliqué à prouver devant un tribunal quand les faits sont top éloigné on, peut qualifier pénalement els faits d'abus sexuels ou de viols ses autres comportement caractériel je ne vois pas comment els faire tomber sous le coup de la loi quant à invoque l'abus de faiblesse tel mis en avant  dans la loi Abbou Picard - législation pour réprimer les abus des gourous de secte - mais je doute que ça fonctionne. En tout cas c'est une bonne chose que le caractère toxique du personnage soit révélé publiquement ça peut empêcher qu'il fasse d'autres victimes.

  • Nouveau
  • 02/07/2022 13:59
  • Par

Merci  pour votre enquête et pour cette vidéo ! Je suivais ses vidéos et je me suis précipitée pour me désabonner. J'ai au passage vérifié que j'étais par contre bien abonnée aux autres chaînes, que je regardais presque toutes.

Je me suis enfin abonnée à Mediapart aussi !

Léo Grasset semble être un manipulateur intelligent et méthodique. Il a publié une vidéo parlant des relations étranges qui peuvent se nouer entre un vidéaste et son public, alors que le vidéaste ne présente qu'un personnage, parfois bien différent de ce qu'il est. Et malgré cela, trop de monde dans son public l'adore et le défend becs et ongles.

Affligeant.

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous

Voici en intégralité le communiqué envoyé par Léo Grasset jeudi 23 juin en fin de journée:

« J’ai pris connaissance aujourd’hui du contenu d’un article publié à mon sujet par Mediapart. Je conteste totalement les accusations relayées à mon encontre. J’ai toujours été attentif au respect du consentement de l’ensemble de mes partenaires. Bien que résolument favorable au mouvement de libération de la parole, je fais toutefois le choix de m’abstenir de tout commentaire supplémentaire à ce stade sur les conseils de mes avocats. Je me tiens à l’entière disposition de l’autorité judiciaire si elle estimait nécessaire d’ouvrir une enquête et m’en saisirai, au besoin, pour me défendre contre ces allégations. Je charge mes avocats, Maîtres Camille Loyer et Fares Aidel, de réagir en cas d’atteinte à mon droit à la présomption d’innocence ou de tout propos injurieux ou diffamatoires à mon égard. Le moment venu, j'espère pouvoir répondre sincèrement à tout cela. »