Roms et gens du voyage, «le président livre à l’opinion un bouc émissaire»

Par
Nicolas Sarkozy a mêlé dans un communiqué insécurité, Roms et gens du voyage. Christophe Robert, sociologue membre de la commission consultative des gens du voyage, revient sur les préjugés historiques liés à ces communautés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En un communiqué et deux phrases, Nicolas Sarkozy a fait un amalgame entre l'insécurité, les gens du voyage, les Roms, avant de parler d'expulsion. Le tout en partant d'un fait divers. Le président a annoncé la tenue d'une réunion à ce(s) sujet(s) le 28 juillet. Christophe Robert, délégué adjoint de la Fondation Abbé-Pierre, sociologue, membre de la commission consultative des gens du voyage et auteur du livre Les groupes tziganes: éternels étrangers de l'intérieur? (Editions Desclée de Brouwer), s'indigne des propos du président et dresse le portrait de communautés présentes en France depuis parfois plusieurs siècles.