Affaire Benalla: Collomb pointe du doigt l'Elysée et la préfecture

Par
Gérard Collomb a rejeté lundi toute responsabilité dans l'affaire Alexandre Benalla en affirmant que c'était à la préfecture et à l'Elysée de prendre des sanctions contre cet ex-collaborateur d'Emmanuel Macron, à l'origine de turbulences politico-judiciaires sans précédent sous le quinquennat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Gérard Collomb a rejeté lundi toute responsabilité dans l'affaire Alexandre Benalla en affirmant que c'était à la préfecture et à l'Elysée de prendre des sanctions contre cet ex-collaborateur d'Emmanuel Macron, à l'origine de turbulences politico-judiciaires sans précédent sous le quinquennat.