Méditerranée: Les ONG prudentes après l'accord de principe sur les migrants

Par
L'accord de principe de 14 pays de l'Union européenne - dont huit de manière "active" et "immédiate" - sur un mécanisme de répartition plus efficace des migrants secourus en Méditerranée est accueilli avec prudence par les ONG, qui réclament de longue date une approche concertée et un dispositif plus large et plus prévisible.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'accord de principe de 14 pays de l'Union européenne - dont huit de manière "active" et "immédiate" - sur un mécanisme de répartition plus efficace des migrants secourus en Méditerranée est accueilli avec prudence par les ONG, qui réclament de longue date une approche concertée et un dispositif plus large et plus prévisible.