L’hyper-Valls ou la faiblesse du hollandisme

Par

Au premier jour de l'université d'été de La Rochelle, l’omniprésence du ministre de l’intérieur ne laisse pas d’étonner alors que l’ancien député de l’Essonne était, il y a quatre ans, menacé d’exclusion du PS, et qu’il a recueilli seulement 6 % des voix à la primaire socialiste.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

 De notre envoyée spéciale à La Rochelle,