Ouverture du procès des djihadistes de Notre-Dame

Par
Comment un groupe de femmes djihadistes sous l'influence du groupe Etat islamique (EI) en est venu à planifier des attentats, dont un aux bonbonnes de gaz à un jet de pierre de Notre-Dame ? C'est la question centrale d'un procès aux assises qui s'ouvre ce lundi, à Paris, trois ans après les faits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Comment un groupe de femmes djihadistes sous l'influence du groupe Etat islamique (EI) en est venu à planifier des attentats, dont un aux bonbonnes de gaz à un jet de pierre de Notre-Dame ? C'est la question centrale d'un procès aux assises qui s'ouvre ce lundi, à Paris, trois ans après les faits.